UA-63562856-1 UA-63562856-1

  • Le Sophar - Émotion, Compassion, Consolation, Intervention…

    Photo 003.jpg

     


    podcast

     

     

     

    Émotion, Compassion, Consolation, Intervention…

     «  Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn; ses disciples et une grande foule faisaient route avec lui. Lorsqu'il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville. Le Seigneur, l'ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit: Ne pleure pas !  Il s'approcha, et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s'arrêtèrent. Il dit: jeune homme, je te le dis, lève-toi!  Et le mort s'assit, et se mit à parler.Jésus le rendit à sa mère.  Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant: un grand prophète a paru parmi nous, et Dieu a visité son peuple. Cette parole sur Jésus se répandit dans toute la Judée et dans tout le pays d'alentour. »Luc 7 : 11-17

    Un jour un homme me dit :

    …mais enfin !!!

    Tous ces gens viennent à Dieu par intérêt et non par amour ! Cela n’est pas normal…

    De lui répondre : Ils auraient tort de s’en priver, car Jésus a dit : 

    « L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur » et encore  « Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs. Luc 5 :31-32 »

    Les Médecins ne sont pas là pour les biens portants mais pour les malades et lorsque tu es malade tu ne vas pas chez le tailleur, ni chez le décorateur, non tu vas chez le médecin !

    En effet chers lecteurs venez à Celui qui peut guérir l’esprit, l’âme et le corps, n’en ayez point honte la Bible dit : Dieu ne rejette pas celui qui vient à Lui,  « Quand un malheureux crie, l'Eternel entend, Et il le sauve de toutes ses détresses ». Psaumes34:6et encore « Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif ». Jean 6:37 et encore Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi » Jean 6:35

    Quel bonheur de savoir que nous pouvons aller à Dieu, librement sans contrainte, pauvre ou riche ; « Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, même celui qui n'a pas d'argent! Venez, achetez et mangez, Venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer! »  Esaïe 55:1

    Jésus voyant le chagrin de cette maman, est ému de compassion, son Fils est mort ! Beaucoup de gens accuse Dieu de tout les maux du monde, mais Dieu n’est pas l’instigateur de nos maux, le texte nous dit que Jésus est ému devant la détresse de cette maman, il est ému au point de souffrir avec elle (compassion : Sentiment qui porte à plaindre autrui et à partager ses maux) Sa compassion pour elle engendre une démarche, Il ressuscite son fils ! Message de vie et d’espérance.

    Quelle émotion ! Chaque fois que je médite la Bible je suis ému devant un si grand Dieu, qui a pensé à moi, qui m’a aimé, qui a payé le prix de ma dette à l’égard du péché, …oui ému, parce que je n’ai rien mérité, rien payé, rien donné, sinon Lui confier ma vie !

    Comme la remet un malade entre les mains du chirurgien.

    Amis ! Si tu pouvais lui donner ton cœur ! Donner ton cœur à Jésus ! Lui donner ta vie, ton avenir, …

    Dit-Lui tout ce qui ne va pas, tes soucis, tes problèmes, tes tracas, tes peurs, tes angoisses, … et j’en passe, Il connaît tous tes chagrins, toutes tes peines, toutes tes faillites, …

    Peut-être tu es là, entouré d’une foule de gens, mais tu te sens seul !

    Tu es peut-être seul  dans la solitude abandonné de tous, Dieu t’appelle, Dieu t’attend, ne tarde pas à répondre à son appel !

    Tu peux venir à Jésus, c’est gratuit ! Il ne faut rien payer !

    Crois-moi, tout ce que les hommes disent, inventent sur la religion, interprètent; n’est que mensonge !

    L’évangile qui coupe les têtes, condamne, accuse, accable, excommunie, sélectionne, discrimine, … je ne connais pas !

    L’Evangile qui sauve et qui guérit, qui relève, encourage, fortifie, c’est celui-là que je prêche « prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. 2 Timothée 4:2

    La Parole de Dieu, la Bible est La Vérité ! Jésus est le Chemin, la Vérité et la Vie !

     Crois ce que la Bible dit et rien d’autre et ce que la Bible m’enseigne c’est que :

    « Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.

     Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui » Jean 3 :16-17

    Ah ! Je dis souvent, si demain tous les hommes de la terre faisaient ce que la Bible enseigne par le message de Jésus-Christ, ce serait le paradis sur terre !

    Ami lecteur, Jésus passe, par ce message, Il se tient à la porte de ton cœur, il est ému devant tant de détresses, de solitudes, de souffrances, Jésus est rempli de compassion pour toi, Jésus te console de tes peines, Il veut intervenir dans ta vie, te pardonner tes péchés, te guérir, te sauver.

    Tu dis peut-être ; pour moi tout va bien, mais c’est faux sans Jésus rien ne va bien, tout est éphémère, vanité des vanités, poursuite du vent…

    Donne-Lui ton cœur ne tarde pas, demain peut-être il sera trop tard, qui sait ou tu seras demain ?

    Combien d’hommes et de femmes ont dit : Demain ! Mais, demain n’est jamais venu.

    C’est aujourd’hui le jour du salut, là ou tu es prie, supplie Dieu de t’accorder Sa grâce en Jésus-Christ, et le pardon de tes péchés.

    Oui là ou tu es, pas tout à l’heure, tantôt, demain, mais maintenant,…

    Maintenant au Nom puissant de Jésus-Christ, tu es une nouvelle créature, un homme nouveau, une femme nouvelle, si tu crois de tout ton cœur que Jésus-Christ est le Seigneur !

     

    «Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible…

    Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu. »Actes 8 :37

     

     

    Gloire à Dieu dans les lieux très hauts,

    Et paix sur la terre parmi les hommes qu'Il agrée!

    De tout cœur avec vous !

    Alain Poppe, Pasteur

  • Le Sophar - Deux portes … Deux Chemins … Deux fins …

     

    Photo 003.jpgpodcast

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Deux portes … Deux chemins… Deux fins …

     

     

    Remarquons-le bien, il y a deux portes, deux chemins et deux fins.

    Les portes sont distinctes, les chemins différents et les fins, bien qu'éternelles, l'une et l'autre sont absolument opposées.

    Il y a une porte large donnant accès à un chemin spacieux, où la foule se presse.

    Il y a une porte étroite qui s'ouvre sur un chemin resserré, où marche un petit nombre de personnes.

    Au bout de l'un des chemins est la perdition, donc le malheur éternel, mais au bout de l'autre chemin est la  vie, ce qui signifie le bonheur éternel auprès de Dieu.

    C'est à nous de décider sur lequel nous voulons marcher.

    Oh ! Combien ce choix est important et sérieux !

    Cher lecteur, sur lequel de ces deux chemins êtes-vous ?

    Examinons à fond, si vous le voulez bien, ce que sont l'un et l'autre de ces deux chemins.

    En venant au monde, nous entrons tous par la porte large. 

    Dès le début de notre vie, nous sommes introduits dans le « chemin spacieux», qui a pour fin la perte et la souffrance, puisque nous y sommes sans DIEU.
    Tous, sans exception, nous sommes descendants d'Adam, homme pêcheur, révoltés contre Dieu et de ce fait chassés loin de lui et placés sous le jugement.

    Adam a communiqué à l'humanité le péché dont il a été coupable, et c'est à cause de sa désobéissance que tous nous naissons pécheurs, selon Romains 5 : 12.  « C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,... » 

    Par un seul homme, Adam, le péché est entré dans le monde et le péché est bien ce qui caractérise le chemin spacieux, puisque tous ceux qui le suivent ont le cœur éloigné de Dieu et ne se soumettent pas à sa volonté.

    Aux yeux de Dieu qui sonde les cœurs et ne peut se tromper, tous ont péché, tous ont le cœur tortueux par-dessus tout et méchant : « Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître?   Jérémie 17:9 »

     

    Le chemin spacieux, c'est le chemin où nul n'est gêné pour suivre ses penchants, pour chercher ses propres intérêts. Sur le chemin spacieux il y a de place pour tous ceux qui se moquent de Dieu et ceux aussi qui, tout en ayant de bons sentiments, exercent des œuvres charitables, mais vivent cependant loin de DIEU.

    Au bout de ce chemin est la perdition.

    La perdition !

    Quel mot solennel !

    La perdition !

    C’est l'éternelle séparation d'avec Dieu, c'est le tourment éternel.

    Sous quelles sombres images la perdition nous est présentée.

    Dans ce lieu terrible, « l'étang de feu » où seront jetés tous les tièdes, les incrédules, les menteurs, jamais un rayon d'espérance ou une lueur de grâce ne pénétrera :

    « Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. »  Apocalypse 21 : 8

    C'est dans ce lieu de terreur et de désespoir qu'aboutit le chemin spacieux, et cela sous 'effet du juste jugement de Dieu qui ne peut recevoir en sa sainte présence des âmes salies par le péché, et qui punit ceux qui ne se sont pas soumis à sa sainte volonté.

    Si vous êtes encore sur le chemin spacieux, avec la foule qui marche vers la perdition, arrêtez-vous et écoutez la voix du Seigneur qui vous dit : « Entre par la porte étroite ».

    Cher ami lecteur, je vous en supplie, ne fermez pas votre cœur à l'invitation divine, mais entrez dès maintenant par la porte étroite.

    Dieu, dans sa miséricorde infinie, a ouvert la porte du salut à tous ceux qui veulent suivre le chemin de la vie !

    Quelle est cette porte étroite qui seule nous introduit dans la vie bienheureuse de l'éternité ?

    CETTE PORTE C'EST JESUS-CHRIST !

    Pour être introduit dans le ciel, il nous faut nous présenter tel que nous sommes, dépouillés de tout, afin de tout recevoir de CHRIST.

     

    En venant ainsi à lui, repentant, humilié, mettant toute notre confiance en lui, alors... le Seigneur nous recevra, car II a dit : « Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi » (Jean 6 : 37).  Si la porte est étroite, le chemin l'est aussi. C'est un chemin de renoncement à soi-même, et cela encore c'est Jésus-Christ qui nous l'apprend par sa Parole : « Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive » (Mat. 16:24).

    Le chemin étroit est un chemin de luttes et de combats.

    On a besoin de veiller constamment, c'est un chemin de séparation d'avec le monde et le péché mais c'est le chemin sur lequel Jésus a marché, et, en suivant ses pas, en le considérant comme notre chef et notre modèle nous ne risquons absolument pas de nous égarer.

    Sur ce chemin... nous sommes gardés par la puissance de DIEU et jouissons de sa paix.

    Nous sommes soutenus dans nos épreuves.

    La vie qui nous est réservée n'est pas une vie périssable, ni une vie de souffrances.

    Non, c'est une vie éternelle auprès de Dieu.

    Là nous vivrons dans la paix, la joie et le repos parfait.

    Toutes larmes seront essuyées, le péché et toutes ses conséquences n'existeront plus.

    Satan aura été lié et jeté dans l'abîme.

    Tous ceux qui seront entrés par la porte étroite et auront suivi le Christ sur le chemin sur lequel il nous invite à marcher pour notre bonheur éternel, seront pour toujours avec LUI, éternité glorieuse, jouissant pleinement du bonheur éternel.

    Chers amis, vous qui n'avez pas  encore pris position, quel chemin allez-vous choisir ?

    Le chemin spacieux qui mène à la perdition ou le chemin étroit qui mène à la vie ?

     

    Décidez-vous maintenant, vous qui lisez ces lignes, alors que Dieu vous invite à entrer par cette porte étroite qui vous conduira à la vie éternelle.

     

    Dieu dit :

    Au temps favorable je t'ai exaucé, Au jour du salut je t'ai secouru.

    Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du salut.

    2 Corinthiens 6:2

     

    Pour plus d'informations :

    Poppe Alain 065/33.98.02 - adresse mail : Poppemaster@hotmail.com

     

  • Le Sophar - Dieu est grand par Sa puissance… Qui ose dire : Tu fais mal ?


    Photo 003.jpgpodcast

     

     

    Dieu est grand par Sa puissance…

    Qui ose dire : Tu fais mal ?

     

    Job 36 :22-33

     

     

    Mon ami Daniel est venu me trouver.

    Sa révolte bouillonnait dans ses veines.

    La discussion jaillit vive, âpre même parfois :

     

    Georges, me dit-il, tu connais notre voisine, là au N° 12.

    Tu sais, elle a perdu son mari l'année dernière, restant seule avec ses jeunes enfants.

    Tu m'avais expliqué que c'était malheureux, bien sûr, mais que cela pouvait arriver et que l'on ne devait pas en accuser Dieu.

    Oui, tu te rappelles aussi qu'il y a trois mois, alors que son aîné de 16 ans il allait pouvoir l'aider, il est tombé malade de la polio. Un vrai coup de fusil et... Mortel.

     

    C'est la fin maintenant ?

     

    Qu'est-ce que tu me dis là ? Attends. Tu n'as rien remarqué dans la rue, ce matin ?

     

    Non, pourquoi ?

     

    Il y a deux heures, un chauffard l'a renversée à 100 à l'heure. Elle a été projetée à 15 m !  

    Tuée sur le coup !! Où est ton Dieu là-dedans ?

    Hier un père, aujourd'hui une mère, demain leur aîné ! En dix mois, trois orphelins !

    Ah ! Non, non, non ! Ou bien ton Dieu existe et il doit empêcher toutes ces horreurs.

    Ou bien il n'y a pas de Dieu et alors ne cherche plus à me parler de lui.

    Ou bien encore, II fait du mal et c'est peut-être le pire.

    Car, vois-tu, le hasard ne saurait produire tant de mal àla chaîne.

     

    Tu as raison, Daniel. Ce n'est pas le hasard, qui n'existe du reste pas.

    C'est bien une force mauvaise. Mais cette force n'est pas celle de Dieu.

     

    Qu'est-ce que c'est donc ?

     

    Satan !

     

    Satan ! Satan ! Encore des histoires…

     

    Non, écoute. Dieu avait tout créé beau et bon...

     

    Pourquoi donc le mal ?

     

    Attends ! À mon tour de te parler. Dieu avait donc tout créé beau et bon.

    Il n'est ni un dictateur, ni un garde- Chiourme, ni un fabricant de robots.

    C'est un père et II veut que nous soyons ses enfants, c'est-à-dire des êtres libres...

     


    Tu permets, Georges, pourquoi justement les avoir rendus libre de faire le bien et le mal ?

    Si cette liberté comporte autant de risques, de souffrances pour l'homme, ne vaut-il pas mieux forcer celui-ci à faire le bien.

    Je préfère un esclave au service d'un bon maître qu'un esprit fort et un viveur laissé libre de parler et d'agir à sa guise.

     

    Daniel, tu as un garçon et une fille. En as-tu fait des esclaves, forcés de se conduire comme tu le veux ou des êtres libres, formés par tes soins pour qu'ils puissent personnellement repousser le mal et choisir le bien ?

     

    Évidemment que...

     

    que tu en as fait des êtres libres; mais oui !

    Eh bien !

    C'est la même chose avec Dieu. Si tu as trop d'amour, comme père, pour forcer tes enfants mêmes au bien, comment peux-tu envisager un monde où le Créateur n'aurait mis que des esclaves, des sujets ou des robots réglés sur le bien !

    Dieu est un Père et un Père encore davantage rempli d'amour que le meilleur père d'entre les hommes.

    Il aime trop ses enfants pour les obliger même à faire le bien, si important que ce soit.

    Comme tu as procédé avec ton fils et ta fille, dès la création, Dieu l'a fait avec les hommes.

    Il les avertit par la conscience, les instruis par ses serviteurs, leur parle par la Bible et les aide par son Fils, Jésus-Christ, en leur donnant la toute-puissance du Saint-Esprit pour le bien et contre le mal.

     

    Alors, ils ne devraient faire que le bien et jamais le mal.

     

    Exactement, c'est comme cela.

    Ton fils t’a-t-il toujours obéi ?

     

    Hélas, non ! Et même hier, j'ai eu un crève-cœur à son sujet.

     

    Pourtant, Daniel, tu as été un bon père avec lui je puis le dire et jamais il ne me viendrait à l'idée de mettre les fautes de ton fils sur ton compte.

    Pourquoi donc rends-tu Dieu responsable du mal qu'on endure sur la terre ?

    Si malgré tout ce que fait ce Père parfait pour les garder, ses créatures lui désobéissent, en peut-Il quelque chose ?

    Non, certes, Georges. Et je comprends déjà ceci : le mal moral vient des hommes et des hommes seuls.

     

    En effet, Dieu a dit :

    " Tu ne tueras point" Ex.2O: 13.

    Les hommes en commettent des crimes !

     

    Il commande :

     

    " Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée" puis "tu aimeras ton prochain comme toi-même " Lév. 19:18, Mat. 22 : 37-39.

     

    Mais eux n'aiment pas le Seigneur, plus qu'eux-mêmes, ni leur prochain autant que leur petite personne.

    De là viennent les meurtres, les crimes, la haine, la violence, le manque d'amour, bref le mal moral ou péché.

     

    Cela, je le vois bien. Mais reste le problème des accidents, des maladies, surtout de la mort, soit du mal physique. Là, je ne comprends pas encore ?

    Les hommes sont-ils responsables de tels maux et pourquoi y mêler Satan ?

     

    C'est que Daniel, la désobéissance de l'homme à Dieu ne pouvait causer que des maux moraux. Elle devait aussi, forcément, entraîner des maux physiques.

    Car, le péché contre le Créateur a vicié, par ricochet, la création elle-même.

    Dieu avait prévu que la terre serait pour l'homme un paradis.

    À cette fin, II avait donné le pas à l'esprit sur la chair.

    Mais Adam, et à sa suite toute l'humanité jusqu'à aujourd'hui ont mis la chair au-dessus de l'Esprit, j'entends l'Esprit de Dieu, le Saint-Esprit.

    L'Eternel n'a pas voulu !

    II ne pouvait donc en tant que Père, forcer l'homme à préférer son Esprit à leur chair.

    Et II lui a dit, en somme : Tu ne veux pas un paradis spirituel, tu auras un enfer charnel et tu ne t'en prendras qu'à toi.

    La chair naît, se développe et meurt.

    Tu passeras par ces trois stades avec tout l'effroi de la mort, en particulier.

    La chair est, ou bien en santé ou bien malade.

    Tu connaîtras ces deux états, avec toutes les souffrances que suppose le second.

    La chair peut être victime d'accidents.

    Tu sauras ce que c'est, pour ton malheur.

    Mais ces divers maux n'interviennent pas toujours en raison des fautes personnelles de leurs victimes.

    Ils n'apparaissent pas davantage comme un pur et simple jeu de ce que l'on pourrait appeler le hasard, mais comme les coups d'une force démoniaque ou d'un mauvais esprit qui a déjà fait tomber Adam dans le péché originel, et que l'on personnifie sous les traits de celui qu'on nomme Satan ou le diable.

     

    Lis le début du livre de Job, tu verras comme on nous représente le prince de ce monde   à nous envoyer accidents, maladies ou maux.

     

    Ce n'est pas Dieu (qui est éternel, tout puissant et l'amour même) qui dispense tous ces maux, mais Satan le génie du mal.

     

    Je comprends tout maintenant. Mais, c'est horrible ! Il n'y a donc pas d'espoir ?

     

    Si !

    Parfois, quand c'est pour notre bien réel sur cette terre, que nous le demandions avec foi, Notre Père céleste intervient.

     

    Il nous guérit, nous sauve et, en tout cas, nous transporte, après notre mort, dans son ciel où II a rétabli la vie de l'esprit, la vie céleste et immortelle, celle que son fils, Jésus-Christ nous a révélée et qu'ont les anges là-haut.

     

    Jusque-là, II nous permet de vivre déjà ici-bas la vie chrétienne, une vie de pardon des péchés, de salut, d'amour, de secours, d'aide, de force, de consolation et par-dessus tout de joie, de la joie du triomphe final de Dieu.

     

    Lis encore la fin de Job et l'Apocalypse.

     

    Donne-toi seulement à Jésus-Christ,notre ami suprême, notre Sauveur et notre Seigneur.

     

     

                                   Il a dit : ne crains point, crois seulement...                   Marc 5 : 36

                                   II a dit : Je suis tous les jours avec vous…                     Mat : 28:20

     

     

     

    « Aime et aide chacun de toutes tes forces et tu verras le changement »