UA-63562856-1 UA-63562856-1

  • Les trésors de la foi

    Photo 003.jpg

     

    Les Trésors de la Foi

    Ou      Promesses Quotidiennes

     

                                           C.-H. Spurgeon

     

    Jeudi 29 septembre 2011

     

     

    C'est lui qui me glorifiera,

    parce qu'il prendra de ce qui est à moi et qu'il vous l'annoncera.

    Jean 16 : 14  -  Lire 1-15.

     

    Le Saint-Esprit ne peut pas mieux glorifier Christ, qu'en nous parlant de Christ lui-même.

    Jésus est sa meilleure recommandation.

    Il ne peut se parer que de son plus précieux joyau.

    Le Consolateur nous montre ce qu'il a reçu en Jésus-Christ.

    Nous ne pouvons rien voir convenablement à moins qu'il ne nous le révèle. Sa manière est de nous ouvrir l'esprit et de nous ouvrir les Ecritures, et par là, de nous annoncer le Seigneur.

    Il faut un grand art pour représenter un sujet, et cet art, l'Esprit de Vérité le possède au plus haut degré.

    Il montre les choses elles-mêmes, comme le savent par expérience ceux qui ont été visités par les visions célestes.

    Recherchons l'illumination du Saint-Esprit ; et cela, non pour satisfaire notre curiosité, ni pour recevoir un bénéfice personnel, mais pour glorifier le Seigneur Jésus.

    Oh, que nous ayons une idée nette et digne de lui.

    Des notions inférieures déshonoreront notre précieux Sauveur.

    Qu'il nous donne donc une impression vivante de sa personne, de son œuvre, de sa gloire, en sorte que notre âme toute entière puisse chanter sa louange. Quand un cœur a été enrichi par l'enseignement du Saint-Esprit, le Sauveur est alors glorifié au delà de toute expression.

     

    Esprit saint, lumière divine, fais-nous voir Jésus!

     

  • Les trésors de la foi

    Photo 003.jpg

     

    Les Trésors de la Foi

    Ou      Promesses Quotidiennes

     

                                           C.-H. Spurgeon

     

    Mercredi 28 septembre 2011

     

     

    Il reste donc encore un repos pour le peuple de Dieu.

    Hébreux 4 : 9  -  Lire 1-13.

     

     

    Dieu a préparé un repos de sabbat dans lequel nous pouvons entrer.

    Ceux auxquels il avait autrefois été annoncé n'y sont pas entrés à cause de leur incrédulité ; et ce sabbat est encore offert au peuple de Dieu.

    David l'a chanté; mais il n'a pu prendre que le ton mineur, parce qu'Israël avait refusé ce repos divin, Josué n'ayant pas pu le lui donner, ni Canaan le lui procurer : il reste pour les croyants.

    Viens donc, efforce-toi d'entrer dans ce repos.

    Abandonne le travail harassant du péché et de l'effort personnel.

    Cesse de mettre ta confiance, même dans ces œuvres dont il pourrait être dit : « Cela est très bon. »

    Y sommes-nous parvenus?

    Reposons-nous de nos propres œuvres, comme Dieu des siennes.

    Trouvons le soulagement de notre peine dans l'œuvre achevée de Christ.

    Tout a été parfaitement accompli en lui.

    La justice ne peut rien réclamer de plus.

    Une grande paix est notre portion en Jésus.

    Quant aux choses qui restent encore à pourvoir, l'œuvre de la grâce dans notre âme, et l'œuvre de Dieu dans l'âme des nôtres, laissons-en le fardeau au Seigneur et reposons-nous sur lui.

    Quand le Sauveur nous donne un joug à porter, il consent à le soutenir afin que nous soyons en repos.

    C'est par la foi que nous entrons dans ce repos de Dieu, que nous renonçons à trouver dans notre satisfaction personnelle ou notre paresse.

     

    Jésus lui-même est le repos parfait, quand il remplit le cœur.

     

     

  • Les trésors de la foi

    Photo 003.jpgµ

    µ

     

     

     

    Les Trésors de la Foi

    Ou      Promesses Quotidiennes

     

                                           C.-H. Spurgeon

     

    Lundi 26 septembre 2011

     

    II n'y a point d'enchantements contre Jacob

    et les devins ne peuvent rien contre Israël.

    Nombre 23 : 23  -  Lire versets 13-30.

     

    Voilà de quoi détruire à leur racine les craintes puériles et superstitieuses. Même s'il y avait la moindre vérité dans la sorcellerie et les présages, le peuple de Dieu ne pourrait en être affecté.

    Ceux que Dieu bénit, le diable ne peut les maudire.

    Des hommes sans crainte de Dieu peuvent, comme Balaam, comploter la perte du peuple élu ; mais malgré leur tactique et leur ruse, ils sont condamnés à échouer.

    Leur poudre est humide, et le tranchant de leur épée émoussé.

    Ils s'assemblent entre eux, mais le Seigneur n'est pas avec eux, et c'est en vain qu'ils s'assemblent.

    Pour nous, nous restons en repos pendant qu'ils tendent leurs filets, sûrs que nous sommes de ne pas être pris.

    Qu'ils appellent Belzébul à leur aide avec ses artifices diaboliques, ses charmes seront sans action et ses enchantements les tromperont eux-mêmes.

    Pour notre cœur, au contraire, quelle bénédiction et quelle tranquillité que d'avoir Dieu pour nous.

    Les Jacob de Dieu peuvent lutter avec Dieu et être victorieux, mais personne, en luttant avec eux, n'aura le pouvoir de les vaincre.

    Ne craignons donc point, ni l'astuce des ennemis cachés, ni la ruse de leurs entreprises.

    Elles ne peuvent prévaloir contre ceux qui ont le Dieu vivant pour leur appui, et qui peuvent dire :

     

    « L'Eternel est ma lumière et ma délivrance; de qui aurais-je peur?

    Il est la force de ma vie; de qui aurais-je de la crainte?»