UA-63562856-1 UA-63562856-1

  • le Sophar - Cet homme accueille des gens de mauvaise vie,

     

    Cet homme accueille des gens de mauvaise vie,

    Luc 15:2

     

    Observez la condescendance de ce fait.

    Cet Homme, qui domine au-dessus de tous les autres hommes, qui est saint, inoffensif, pur, et séparé de pécheurs ; cet Homme reçoit des pécheurs.

    Cet Homme, qui n’est rien d’autre que le Dieu éternel, devant qui les anges voilent leurs visages ; cet Homme reçoit des pécheurs.

    Il faudrait la langue d’un ange pour décrire une telle puissance d’amour.

    Que chacun de nous doive être disposé à chercher les perdus n’a rien d’extraordinaire: ils sont de notre propre race; mais que lui, le Dieu offensé, contre qui la transgression a été commise, doive prendre la forme d’un serviteur, et porter le péché de beaucoup, et doive être disposé à recevoir le plus vil des vils, cela est merveilleux.

    "Cet Homme accueille des gens de mauvaise vie ;" non pas, cependant, ceux qui peuvent rester pécheurs, mais il reçoit ceux à qui il peut pardonner leurs péchés, justifier leurs personnes, assainir leurs cœurs par sa parole purificatrice, préserver leurs âmes par l’action du Saint-Esprit, et leur permettre de le servir, de chanter ses louanges, et d’avoir la communion avec lui.

    Dans l’amour de son cœur il reçoit des pécheurs, les prend sur le tas de fumier, et les porte comme des joyaux de sa couronne ; il les extrait des braises du foyer, et les conserve comme des monuments coûteux de sa miséricorde.

    Rien n’est aussi précieux au regard de Jésus que les pécheurs pour qui il est mort.

    Lorsque Jésus reçoit des pécheurs, il n’a pas un lieu extérieur de réception, pas de salle spéciale où il les recevrait comme le font les hommes pour les mendiants de passage, mais il ouvre les portes d’or de son cœur royal, et reçoit le pécheur qui est juste en lui-même ; oui, il admet l’humble pénitent dans une union personnelle et en fait un membre de son corps, de sa chair, et de ses os.

    Il n’y avait jamais eu une réception telle que celle-ci !

     

    Ce fait est encore vrai aujourd’hui,

    Il est encore occupé à recevoir des gens de mauvaise vie :

    Puissent les pécheurs accepter de recevoir Dieu.

    Courage, courage, Jésus t’aime !