UA-63562856-1 UA-63562856-1

  • LE MONDE DES TENEBRES LE DIABLE ET LES DEMONS

    LE MONDE DES TENEBRES LE DIABLE ET LES DEMONS

    Clément LE COSSEC

     

    Jésus-Christ a paru afin de détruire les œuvres du diable

    (1 Jean 3 :8)

     

     « Tu vois ces démons avec leurs fourches dans ce feu ? C’est là que tu iras si tu n’es pas sage ! »

     

    Cette menace de la religieuse qui m’accueille le premier jour de mon entrée à l’école maternelle, en me montrant une image suspendue au mur, me fait peur. Cela se passait à l’île d’Ouessant.

    Deux ans plus tard, me promenant le long d’un mur de l’école primaire avec de grands camarades, l’un d’eux me fait remarquer de la terre fraîchement remuée et amoncelée en un tas.

     

     « C’est là, me dit-il, que les démons sont sortis de terre cette nuit. Ils se sont battus. »

     

    Il est facile d’impressionner un enfant ignorant qui éclot à la vie. En réalité, qu’en est-il exactement de ce « monde des ténèbres » ?

     

    Le diable et les démons existent-ils vraiment ? Si oui, qui sont-ils ? Où sont-ils ? Quelle est la limite de leur pouvoir ? Quel mal font-ils ? Comment les vaincre, les chasser, s’en libérer ?

    Ce sont autant de questions auxquelles ce livre biblique veut répondre.

     

    UN PAYS DE SORCELLERIE EN NOTRE SIECLE

     

     « Il se passe des choses bizarres dans notre ferme. Quelqu’un doit nous jeter des sorts…Venez prier chez nous, pour nous ! »

     

    Cet appel me fut adressé par un fermier alors que j’étais jeune pasteur en Normandie.

    A la ferme, j’appris des choses étranges. Des forces maléfiques s’y manifestaient, même parmi les bêtes. Pour tenter d’éloigner les mystérieux esprits diaboliques, le fermier jetait des poignées de gros sel dans le feu de bois allumé dans l’âtre. Cela crépitait dans tous les sens. Mais ce procédé qu’on lui avait indiqué ne donnait aucun résultat…

    Désireux de comprendre le pourquoi de ces manifestations, ce brave homme avait acquis des livres de sorcellerie dont « le petit et le grand Albert ».

    Il croyait au pouvoir maléfique et il me fit une démonstration de l’emploi du coudrier pour trouver de l’eau dans le sol. La branche en forme de fourche fut attirée avec force vers le bas.

    Je lui parlai alors du Seigneur Jésus-Christ qui était capable de triompher de toutes ces puissances ténébreuses. Je lui remis la Bible et je priai pour lui.

    Lui et sa famille mirent leur foi en Jésus et les phénomènes mystérieux disparurent.

    Un autre fermier vint aussi me supplier de prier pour lui. Il se passait des choses inimaginables dans sa ferme. Ses bêtes avaient un comportement anormal. Deux vaches étaient mortes mystérieusement et un cheval s’était noyé dans un mètre d’eau. Son chien était comme une bête traquée, hurlant sans cesse.

    Après lui avoir enseigné comment mettre sa confiance en Dieu, je priai pour lui. Il eut foi dans les promesses du Christ contenues dans le Nouveau Testament que je lui remis. Plus tard, il me fait part de sa joie, car tout était redevenu normal dans sa ferme.

    A cette époque j’appris que dans cette région de Normandie il y avait beaucoup de pratiques occultes de sorcellerie. Affronté à ces manifestations diaboliques, j’avais l’impression de me trouver dans un repaire de démons.

    Je me documentai, et je découvris l’existence d’un réseau inimaginable de distribution de livres de spiritisme, de magie, de sorcellerie, de magnétisme…

    Si vous avez ce genre de livres chez vous, n’hésitez pas à les faire disparaître. Suivez l’exemple des premiers chrétiens qui avaient eu affaire à la magie et qui se séparèrent de leurs livres en les brûlant :

    « Un certain nombre de ceux qui avaient exercé les arts magiques ayant apporté leurs livres, les brûlèrent devant tout le monde : on en estima la valeur à 50.000 pièces d’argent. » Actes 19 :19

    Quelle fortune, 50.000 pièces d’argent ! et tout devint cendre ! la rupture avec les oeuvres du diable doit être radicale quand on a accepté Jésus comme Sauveur.

    Près de 20 siècles nous séparent de ces chrétiens qui rompirent leurs liens avec la magie. Les temps n’ont pas changé. Les démons n’ont pas cessé leurs activités et les livres d’inspiration satanique pullulent dans le monde actuel, tout comme autrefois.

     

    Mais le Christ reste le plus fort. C’est LUI qui nous fait toujours triompher du diable et des démons.

    La Bible dit que « les démons croient qu’il y a un seul Dieu et ils tremblent » Jacques 2 :19.

    Ils tremblent devant la puissance de Dieu. La Bible dévoile leur faiblesse et nous fait connaître la force que nous avons en Jésus-Christ pour les vaincre.

     

    UNE MAISON HANTEE ! IMAGINATION OU REALITE ?

     

     « Voulez-vous venir prier chez moi car ma maison est hantée ? Toutes les nuits le démon entre dans l’appartement, me trouble par toutes sortes de bruits. »

     

    Une dame âgée m’adressa cette supplication dans le Nord de la France. Je pris rendez-vous avec elle. Je lui conseillai de faire appel à Dieu au Nom de Jésus au cas où le démon apparaîtrait encore.

    Lorsque j’arrivai chez elle, je vis écrit sur les murs de son appartement le nom de JESUS. Elle exprimait ainsi sa foi naïve.

     

    D I E U NOUS FAIT TOUJOURS TRIOMPHER EN CHRIST    2Corinthiens 2 :14

     

     « Le démon est encore apparu, me dit-elle, mais il n’est pas entré, car j’ai mis partout le nom de JESUS. »

     

    Cela est, pour certains, le produit de l’imagination. Pourtant les forces occultes existent bel et bien et l’on constate en notre siècle scientifique d’intellectualisme et de matérialisme, une montée de l’irrationnel. Jamais on n’a tant vu d’horoscopes publiés dans les colonnes de nombreux quotidiens. Jamais tant de livres de magie et de sorcellerie n’ont été imprimés. Jamais tant de gens n’ont consulté des diseuses de bonne aventure.

    Il semble archaïque de parler de démons. Cela, dit-on, était valable au Moyen-âge ; ces croyances sont la survivance des superstitions des hommes primitifs, fruit de l’imagination et de l’ignorance.

    Pourtant on constate, à notre époque très technique des micro-processeurs, la coexistence de l’home du XVe siècle et de l’homme au seuil du XXIe siècle. En Afrique, où l’évolution sociale a suscité des idéologies politiques très avancées, il n’en reste pas moins vrai que les sorciers sont encore puissants dans les tribus.

    Dans nos pays dits civilisés, les images traditionnelles des vieilles sorcières perchées sur des balais font aujourd’hui sourire et amusent les enfants. Cependant, sous un aspect plus subtil, plus séduisant, moins anachronique, les adeptes de la magie sont nombreux et les actions et séductions démoniaques sont innombrables.

    Ne vous laissez pas séduire, ni entraînez dans l’engrenage des doctrines de démons qui pullulent de nos jours. Si vous avez été victime de l’occultisme, soyez attentif à l’enseignement biblique qui indique comment triompher de tous ces esprits mauvais.

     

     

     

    LA BIBLE AFFIRME L’EXISTENCE DU MONDE DES ESPRITS

     

    Les esprits sont des êtres, des créatures d’un monde invisible.

    Les découvertes de nos temps sont prodigieuses : fusion atomique, électronique, ordinateurs, micro-processeurs, lasers, transmission de la voix et de l’image par les ondes, etc. Mais la science ne peut pas pénétrer le monde des esprits.

    La Bible est le seul guide sûr qui dévoile l’origine et l’action des êtres invisibles.

    Les révélations bibliques ne sont pas des théories humaines, ce sont des réalités.

    Il y a deux sortes d’esprits :

     

    1° Les anges du Diable, appelés démons

    « …le feu préparé pour le Diable et pour ses anges » (Math. 25 :4)

    « …Un ange de Satan » 1 Cor. 12 :7

    « Nous avons à lutter…contre des esprits méchants » Ephésiens 6 :12

    « …ce sont des esprits de démons » Apoc. 16 :14.

     

    2° Les anges du Christ

    « Le Fils de l’homme doit venir avec ses anges » Math. 16 :27

    « Les anges ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu ? » Hébreux 1 :14.

    En outre, au temps du Christ, on croyait à l’apparition des fantômes. Les apôtres en avaient peur :

    « Quand les disciples virent Jésus marcher sur la mer, ils furent troublés et dirent :

    - c’est un fantôme… !

    - Et dans leur frayeur, ils poussèrent des cris. » Matthieu 14 :26.

    Lorsque Jésus leur apparut après sa résurrection, il est écrit qu’ »ils furent saisis de frayeur et d’épouvante, car ils croyaient voir un esprit. » Luc 24 :36

    Pour être à ce point épouvanté et pousser des cris, il fallait que les apôtres, hommes jeunes, hardis et forts, aient une conception étrange de l’existence des fantômes.

    La peur paralyse. Mais la connaissance exacte de ce monde des esprits par la révélation biblique, et la foi dans le pouvoir que le Christ accorde aux chrétiens sur les mauvais esprits libèrent de toutes les craintes.

    Jésus leur fit remarquer qu’un esprit n’a « ni chair, ni os » (Luc 24 :39)

    Ces êtres immatériels sont innombrables et présents sur toute la terre.

    Du temps des apôtres, il y avait des chefs religieux juifs appelés Sadducéens, qui ne croyaient pas à l’existence des esprits.

    « Les sadducéens disent qu’il y a pas de résurrection et qu’il n’existe ni ange, ni esprit, tandis que les pharisiens affirment les deux choses. » Actes 23 :8.

    De nos jours, il y a aussi des hommes, même érudits, qui nient sans preuve ou qui essayent par des raisonnements de tout expliquer comme étant des phénomènes produits par l’homme.

    Par la Bible nous pouvons avoir une connaissance exacte de ce monde des esprits qui existe vraiment.

     

    LE DIABLE Prince des démons Et du monde des ténèbres

    Origine

     

    L’origine du diable est mystérieuse. Au chapitre 28 du livre du prophète Ezéchiel, il y a la description d’un chef des anges aux ailes déployées. Il voulait usurper la place du Créateur, devenir son égal. A cause de cet orgueil, il fut déchu. Le texte dit :

    « Tu mettais le sceau à la perfection,

    tu étais plein de sagesse, parfait en beauté,

    tu étais UN CHERUBIN PROTECTEUR,

    ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté,

    tu as corrompu ta sagesse par ton éclat. »

    Ezéchiel 38 :12-17

    Il entraîna d’autres anges avec lui dans la rébellion contre Dieu :

    « Le Seigneur a réservé pour le jugement du grand jour, -enchaînés éternellement par les ténèbres-, les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure. » Jude 6

    « Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais il les a précipités dans LES ABIMES DE TENEBRES et les réserve pour le jugement. » 2 Pierre 2 :4.

    Ainsi s’explique l’existence irréfutable du diable et de ses anges devenus des démons.

    Noms attribués au Diable

    Dans la Bible

     

    Serpent ancien Apocalypse 12 :9

    Grand dragon 2 Samuel 19 :22

    Tentateur Matthieu 4 :3

    Père du mensonge Jean 8 :44

    Prince de la Puissance de l’Air Ephésiens 2 :2

    Prince de ce monde de ténèbres Ephésiens 6 :12

    Belzébul, prince des démons Matthieu 12 :24

    Jésus et les apôtres l’ont souvent appelé LE DIABLE

    « L’ennemi qui a semé l’ivraie, c’est le diable. » Mat. 13 :9

    « Le feu éternel préparé pour le diable. « Mat. 25 :41

    « Vous avez pour père le diable. » Ephés. 4 :27

    « Ne pas tomber dans les pièges du diable. » 1 Timothée 3 :7

    « Résistez au diable. » Jacques 4 :7

    « Votre adversaire, le diable… » 1 Pierre 5 :8

    « L’archange Michel contestait avec le diable. » Jude 9

    « Le diable fut jeté dans l’étang de feu. » Ap. 20 :10

     

    Certains le désignent par le nom de Lucifer, nom qui fut employé par Tertullien et Grégoire le Grand. Ce mot vient du latin et veut dire « porteur de la lumière ». C’est l’épithète de Vénus, l’Etoile du Matin. Ce titre est illogique et ne se trouve pas dans la Bible. En effet, le diable et le PRINCE DES TENEBRES. Il ne porte pas la lumière, mais parfois il « se déguise en ange de lumière. » (2 Cor. 11 :14)

     

    Pouvoir et Défaite Du Diable

     

    Son action est uniquement vouée au mal, à la destruction. Son but est d’éloigner l’homme de Dieu, de l’égarer loin du Christ, de le séduire en semant l’erreur par des doctrines que la Bible appelle des « doctrines de démons » (1 Timothée 4 :1)

    Son armée de démons est dispersés sur toute la terre et leurs œuvres sont appelées « OEUVRES DU DIABLE », œuvres que Jésus est venu DETRUIRE :

     

    « LE FILS DE DIEU A PARU, AFIN DE DETRUIRE LES OEUVRES DU DIABLE. »1 Jean 3 :8

     

    Le diable a de la puissance (1 Thes. 2 :9), mais son pouvoir doit être placé dans SES LIMITES. Il ne peut JAMAIS être supérieur à celui du Christ.

    La victoire du Christ sur toutes les forces sataniques n’est pas une utopie.

    Le diable a essayé de détourner le Christ de sa mission en le tentant au désert. IL ECHOUA !

    « Le diable transporta Jésus sur une haute montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, et il lui dit : je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m’adores. Jésus lui dit : RETIRE-TOI, SATAN ! car il est écrit : tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et tu le serviras lui seul. Alors LE DIABLE LE LAISSA. Et voici, des anges vinrent auprès de Jésus, et le servaient. » Mat. 4 :8-11.

    Lors du dernier souper de Jésus avec ses apôtres, « SATAN ENTRA DANS JUDAS » (Jean 13 :27).

    Le but du diable était d’empêcher le Christ de réaliser le plan de Dieu, de le faire arrêter et condamner à mort. Le diable se trompait. La mort du Christ ne fut pas le triomphe du diable, mais sa défaite.

    C’est à la croix que le Christ l’a vaincu, comme cela est écrit :

    « Il a dépouillé les dominations et les autorités et les a livrées en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. » Colossiens 2 :15

     

    Ces dénominations et ces autorités contre lesquelles l’Apôtre Paul nous invite à combattre désignent les êtres invisibles du monde des ténèbres, l’armée du diable, les démons.

    Par sa mort sur la croix, Jésus a anéanti leur suprématie sur l’homme et Il a ainsi donné à l’homme la possibilité de se soustraire au pouvoir du diable.

    Le sacrifice de Jésus-Christ à la croix est une victoire dont nous sommes les bénéficiaires si nous y croyons.

    Sa mort nous donne la possibilité d’être « délivrés de LA PUISSANCE DES TENEBRES » (Colos. 1 :13).

     

    Et le Christ a toujours le même pouvoir libérateur.

    Le Christ a désarmé le diable. Il l’a cloué, il l’a lié (Luc 11 :22). Il l’a dépossédé de son pouvoir. Ainsi le diable ne peut plus retenir captifs dans le mal ceux qui croient en Jésus.

    C’est par la foi au Christ rédempteur que l’on passe « de la puissance de Satan à Dieu » Actes 26 :18.

     

    Déjouer les desseins Et les pièges du Diable

     

    L’une des ruses du diable c’est d’amener l’homme à nier l’existence de sa personne. Pourtant il est bien vivant. Il est très actif et livre un combat pour tenter encore de détruire l’oeuvre du Christ dans la vie du croyant.

    Il ne faut certes pas voir partout l’action du diable en personne. Il ne faut pas non plus prendre l’attitude de l’autruche qui cache sa tête dans le sable pour ne pas voir l’ennemi, et fermer les yeux devant les réalités diaboliques.

    L’apôtre Paul n’ignorait pas les ruses du diable et il exhortait les chrétiens à lutter contre les esprits méchants en prenant les armes de Dieu pour leur résister.

    Contre les « traits enflammés du malin », c’est-à-dire du diable, il disait :

    « Prenez par-dessus tout LE BOUCLIER DE LA FOI » (Ephésiens 10 :16).

     

    La foi dans la victoire du Christ éloignera le diable.

    L’apôtre employait le langage guerrier de son temps en parlant du BOUCLIER DE LA FOI et des flèches enflammées du diable.

    Aujourd’hui on pourrait dire : employez le rayon laser de la foi pour détruire les fusées de votre ennemi le diable !

    Le diable est l’adversaire du chrétien. L’apôtre Pierre nous le rappelle et nous engage à lui résister car la victoire finale est toujours avec le Christ.

    « Votre adversaire le diable, dit-il, rôle comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.

    Résistez-lui AVEC UNE FOI FERME. » 1 Pierre 5 :8-9.

     

    Parfois, au lieu de lui résister, on se laisse abattre, on se décourage, on se laisse désarmer, on laisse tomber le bouclier de la foi.

    L’apôtre Pierre dit de « RESISTER AVEC FOI FERME ».

    Il faut savoir dire non aux sollicitations subtiles diaboliques, refuser d’entrer dans son jeu, même si nous devons être incompris ou mal jugés. La meilleure manière de lui résister c’est de le faire en accord avec la Parole de Dieu, comme Jésus le fit lorsqu’il fut tenté par le diable dans le désert.

    Il est très important de discerner les pièges du diable, de connaître ses desseins afin de ne lui laisser aucun avantage sur nous, en suivant l’exemple de l’apôtre Paul qui dit :

    « Si j’ai pardonné…c’est afin de ne pas laisser à Satan l’avantage sur nous, car nous n’ignorons pas ses desseins. »2 Cor. 2 :10-12.

     

    Soyons vigilants. Voici quatre pièges dans lesquels il cherche à nous faire tomber :

    . La Discorde. Par le refus du pardon, la dureté du cœur, la rancune, la colère. « Que le soleil ne se couche pas sur votre colère, et NE DONNEZ PAS ACCES AU DIABLE. » Ephésiens 4 :27.

    . L’Orgueil. Attention à l’illusion d’une haute opinion de soi-même et des flatteries. A propos de ceux qui désirent avoir une activité dans le service de Dieu, l’apôtre conseille que le candidat ne soit pas un « nouveau converti, de peur qu’enflé d’ORGUEIL, il ne tombe sous le jugement du diable. »

    « Il faut aussi, ajoute-t-il, qu’il reçoive un bon témoignage des gens du dehors afin de ne pas tomber dans l’opprobre et DANS LES PIEGES DU DIABLE. » 1 Timothée 3 :6-7.

    . L’Amour de l’Argent. Souvenons-nous de Judas que le diable poussa à trahir son Maître pour 30 pièces d’argent !

    . L’Impureté. Les démons sont presque toujours appelés « esprits impurs ». Le monde d’aujourd’hui sombre de plus en plus et au grand jour dans l’impureté, l’impudicité. En ce temps de ténèbres sur la terre et d’influences venant des démons impurs, soyons sur nos gardes et ne nous séparons pas du BOUCLIER DE LA FOI.

    La foi ferme est solidement fondée sur la Parole de Dieu. Elle est forte lorsque nous possédons par la Bible la connaissance du pouvoir LIMITE du diable et du pouvoir ILLIMITE du Christ.

    Le diable n’est pas tout puissant alors que le Christ a TOUT POUVOIR DANS LE CIEL ET SUR LA TERRE (Mat. 28 :18).

    Le diable ne peut pas être partout à la fois, tandis que Jésus est omniprésent et Il a dit :

    « JE SUIS avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » Mat. 28 :20.

    Pour déjouer les plans du diable, il faut être attentif aux enseignements bibliques.

    Alors que Satan avait inspiré à Hérode de faire périr tous les garçons en dessous de deux ans avec la pensée de faire mourir Jésus qui venait de naître à Bethléem, Dieu parla à Joseph en songe. Il lui dit de partir en Egypte avec Marie et l’enfant Jésus. Par son obéissance, Joseph réduisit à néant le plan du diable (Mat. 2 :13).

    Le Seigneur nous a conseillé de prier afin de ne pas succomber à la tentation suscitée par le diable (Luc 22 :40), et Il a exhorté ses disciples à prier pour chasser certains démons (Marc 9 :29).

    N’hésitons pas à faire appel au Seigneur par la prière. Cette arme est à la fois défensive et offensive. L’apôtre Paul nous exhorte à l’employer abondamment :

    « Faites en tout temps, par l’Esprit, toutes sortes de prières et de supplications. « Ephés. 6 :18

    Il ne faut pas mettre toutes les fautes sur le compte du diable, comme si nous n’étions pas coupable du mal que nous faisons. Il en est l’instigateur : nous en sommes les exécutants.

    Il ne faut pas confondre le malin et le mal.

    Le malin, c’est le diable. C’est un esprit, un être méchant du monde invisible des ténèbres et non pas une sorte d’influence fluidique malfaisante. Une chose ne peut pas être tourmentée, tandis que le diable « sera TOURMENTE nuit et jour, aux siècles des siècles « (Apoc. 20 :10). Le diable pousse à faire le mal, il inspire les actes mauvais, ce qui est sale, souillé. Pour faire exécuter ses mauvais desseins, il a à son service une multitude de démons dont la description et les actions nous sont dévoilées dans la Bible.

     

    LES DEMONS

     

    Ce sont des êtres invisibles, des esprits. La Bible répond à ces trois questions :

    1. Qui sont-ils ?

    2. Où sont-ils ?

    3. Que font-ils ?

    Qui sont-ils ?

    Des esprits IMPURS (Marc 1 :27, 3 :11, 5 :2…)

    Des esprits MECHANTS (Ephésiens 6 :12)

    Des esprits MALIN (Luc 7 :21, 8 :12, Actes 19 :12)

    Le mot grec « ponêra », traduit par malin, veut dire aussi : méchant, mauvais, pervers. Ces qualificatifs démontrent à eux seuls que les démons constituent un monde de souillure, de méchanceté, de perversité, de cruauté, un « MONDE DE TENEBRES » (Ephésiens 6 :12).

    Ces esprits sont appelés « DEMONS », mot désignant autrefois des « dieux » et des « ombres ». Dans le livre de l’Apocalypse, le mot « démon » est associé au mot « esprit » : des « esprits de démons » (Apoc. 16 :14)

    Ces esprits sont réellement des êtres qui peuvent entrer dans les corps humains et s’en servir pour s’exprimer.

    . Ils parlent en utilisant le corps de l’homme.

    Matthieu 8 :31 : « Les démons dirent à Jésus d’un ton suppliant : envoie-nous dans ce troupeau de pourceaux. »

    . Ils entendent et comprennent les ordres de Jésus.

    Matthieu 8 :32 : « Jésus leur dit : Allez ! Ils sortirent et entrèrent dans les pourceaux. »

    . Ils connaissent Jésus.

    Marc 1 :24 : « Un esprit impur s’écria : …JE SAIS qui tu es : le Saint de Dieu »

    Marc 3 :11 : « Les esprits impurs, quand ils le voyaient se prosternaient devant lui, et s’écriaient : Tu es le Fils de Dieu. »

    . Ils connaissent leur avenir de tourments.

    Matthieu 8 :29 : « Ils disaient à Jésus : Tu es venu ici pour nous tourmenter avant le temps. »

    . Ils obéissent à Jésus et se soumettent en son Nom.

    Marc 1 :27 : « Jésus menaça l’esprit impur, disant : Tais-toi, sors de cet homme…Tous furent saisis de stupéfaction, de sorte qu’ils se demandaient les uns aux autres : qu’es-ce que ceci ? Il commande avec autorité même aux esprits impurs et ils lui OBEISSENT. »

    Luc 10 :17 : « Les démons même nous sont soumis en ton nom. »

    . Ils éprouvent de la frayeur.

    Luc 8 :31 : « Ils (plusieurs démons) priaient instamment Jésus de ne pas leur ordonner d’aller dans l’abîme. »

    . Ils savent que Dieu existe.

    Jacques 2 :19 : « Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent. »

    . Ils sont cruels.

    Matthieu 15 :22 : « Ma fille est cruellement tourmentée par un démon. »

    Où sont-ils ?

    Il est impossible de savoir comment s’est déroulé la chute des anges du diable, appelés démons, puisque la Bible ne nous donne pas d’explication. Ce qui est certain c’est qu’il existe dans l’univers un endroit appelé l’abîme et que les démons sortent de ce lieu de ténèbres et de tourments pour venir sur notre planète agir sous la direction du diable, leur chef.

    Les abîmes de ténèbres ne se situent pas au centre incandescent de la terre, comme l’illustre l’imagerie populaire du Moyen-âge, mais dans les LIEUX CELESTES.

    « …les dominations, les autorités, les princes de ce monde de ténèbres, les esprits méchants DANS LES LIEUX CELESTES. » Ephésiens 3 :10 et 6 :12.

    Ces êtres immondes occupent des lieux célestes d’où ils viennent faire leurs œuvres diaboliques sur la terre. Mais OU se situent ces lieux célestes ? Dans l’espace infini aux milliards d’étoiles ? il est aussi écrit que :

    « Dieu nous fait asseoir ensemble DANS LES LIEUX CELESTES en Jésus-Christ. » Ephésiens 2 :6.

    Les lieux célestes sont inaccessibles aux télescopes, si puissants soient-ils.

    En plus, « Christ est monté AU-DESSUS DE TOUS LES CIEUX. » Ephés. 4 :10.

    Il y a dans ces lieux infinis et invisibles à nos yeux un abîme qui sépare le paradis du lieu de tourments, comme le précise Jésus lui-même dans le récit du riche et du pauvre Lazare.

    « Abraham répondit : …d’ailleurs il y a entre nous et vous UN GRAND ABIME, afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire. » Luc 16 :26

    Il y a donc dans l’au-delà deux endroit bien distinct dans ces lieux célestes que nous appelons le cosmos.

    Le privilège des croyants, disciples de Jésus, c’est d’être au Paradis, au troisième ciel, comme le dit l’apôtre Paul (Cor. 12 :2-5). Nous y avons accès par la foi en Christ et bientôt ce sera par la vue. L’apôtre Paul a le soin de préciser : « dans les lieux célestes EN JESUS-CHRIST ».

    Les esprits mauvais ou démons ont une place bien déterminée dans l’univers, mais séparés de Dieu.

    C’est un lieu aride, vide : l’espérance y est absente, la paix et le repos y sont introuvables, le tourment y est permanent (Mat. 12 :43). C’est pourquoi le diable est appelé « prince de la puissance de l’air » (Ephésiens 2 :2) , de l’air des « ténèbres » !

    Les démons qui s’étaient emparés d’un homme suppliaient le Christ de ne pas les envoyer en ce lieu.

    « Ils priaient instamment Jésus de ne pas leur ordonner d’aller DANS L’ABIME. »

    On ne peut pas cloisonner matériellement ce monde céleste invisible. On ne peut délimiter les lieux célestes comme un géomètre trace le périmètre d’un terrain. L’immensité de l’espace est infini. Il échappe à notre compréhension puisque les étoiles situées à des centaines d’années lumière ne sont qu’au seuil de l’Univers.

    Venu de ces lieux invisibles, un monde diabolique animé par les démons enveloppe notre terre. Il n’y a aucun effort à faire pour être sous son emprise car « le monde entier est sous la puissance du malin » 1 Jean 5 :19.

    Seule, la foi en Jésus nous permet de passer « DES TENEBRES A LA LUMIERE, DE LA PUISSANCE DE SATAN A DIEU. » Actes 26 :18

    En vertu de son sacrifice sur la croix, le Christ peut nous délivrer des démons et de toute œuvre diabolique.

    La Bible dit :

    « Jésus-Christ A DEPOUILLE les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, EN TRIOMPHANT D’ELLES PAR LA CROIX. » Colossiens 2 :15

    Ne craignons donc pas les démons sur lesquels le Christ a remporté la victoire. Ayons foi en cette victoire.

    Que font-ils ?

    Leur action est DOUBLE :

    . Ils s’emparent des corps et les rendent malades ou infirmes.

    . Par leur séduction, ils égarent les âmes loin de la foi en Jésus-Christ.

    Les possédés par les démons

    Il faut se garder de généraliser ou de classer trop hâtivement toute maladie incurable ou inexplicable dans les cas de possession. Une maladie ou une infirmité peut avoir des causes que certaines découvertes scientifiques permettent de discerner et de guérir. Ce qui est incurable aujourd’hui peut ne plus l’être demain grâce à ces découvertes des savants.

    - «Ma sœur, vous êtes possédée ! »

    Cette affirmation brève fut faite de façon brutale à une sœur en Christ qui souffrait de maux de tête depuis des mois. Elle en fut choquée, attristée, malheureuse, d’autant plus que c’était une excellente chrétienne, une femme consacrée au Seigneur et remplie du Saint-Esprit. J’eus beaucoup de peine à la persuader du contraire. Il fallut beaucoup de temps pour qu’elle retrouve sa joie et sa paix intérieures. Plus tard, il fut prouvé qu’il ne s’agissait pas du tout de possession. Bien d’autres personnes ont ainsi été troublées par des affirmations faites sans discernement.

    Le diable a introduit dans le monde de péché, en séduisant Eve, et, par voie de conséquence, la maladie est apparue. Mais cela ne signifie pas que tous les malades ont un « esprit de maladie que l’on appelle : démon ».

    Mais il ne faut pas pour cette raison nier les cas de possession. Il en existe encore de nos jours dans tous les pays du monde. Les démons ne sont pas morts.

    Que dit la Bible au sujet des possédés par les démons ?

    Les textes qui en parlent sont nombreux :

    « Il vint au-devant de Jésus un homme POSSEDE d’un esprit impur. » Marc 5 :2.

    Le mot « POSSEDE » est la traduction du petit mot grec « èn »dans le texte original de l’Evangile.

    Ce mot « èn » signifie « DANS, DEDANS ». L’esprit impur est DANS le corps de l’homme. Il POSSEDE l’homme, il fait de lui un captif.

    Or, Jésus est venu pour DELIVRER LES CAPTIFS (Luc 4 :19).

    « On amena auprès de Jésus plusieurs DEMONIAQUES. Il chassa les esprits par sa parole. » Mat. 8 :16.

    « On lui amenait tous ceux qui souffraient de maladies et de douleurs de divers genres, des DEMONIAQUES, des lunatiques, des paralytiques, et il les GUERISSAIT. » Mat. 4 :24

    « Démoniaque » signifie avoir un démon, posséder en soi un démon, d’où l’emploi du mot « possédé ».

    Pour guérir les démoniaques, Jésus CHASSAIT les démons.

    « Jésus chassa beaucoup de démons. » Marc 1 :34

    « Il allait prêcher dans les synagogues, par toute la Galilée, et il chassa les démons. » Marc 1 :39

    « Jésus commandait à l’esprit impur de sortir de l’homme dont il s’était emparé depuis longtemps. » Luc 8 :29.

    Jésus ordonna avec autorité aux démons de s’en aller, de sortir.

    Par sa parole, il les délogea.

    Les esprits impurs rendent les personnes infirmes ou malades, les agitent, les tourmentent physiquement ou mentalement, d’où parfois des souffrances déchirantes et des maux indéfinissables, comme cela est mentionné dans les Evangiles :

    « Il y avait là une femme POSSEDEE d’un esprit qui la RENDAIT INFIRME depuis 18 ans. » Luc 13 :11

    « Jésus chassa un démon qui était muet. » Luc 11 :14

    « On amena à Jésus un démoniaque aveugle et muet, et il le guérit. » Matthieu 12 :22

    « Ceux qui sont tourmentés par des esprits impurs étaient guéris. » Luc 6 :18

    « Un esprit le saisit et aussitôt il pousse des cris, et l’esprit l’agite avec violence, le fait écumé. » Luc 9 :39

    Selon l’Evangile, il peut y avoir dans le corps plusieurs démons à la fois :

    « Jésus lui demanda : Quel est ton nom ? Légion, répondit-il, car plusieurs démons étaient entrés en lui. » Luc 8 :30

    « Jésus étant ressuscité, …apparut à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons. » Luc 16 :9

    Ces démons peuvent être plus ou moins méchants et s’entendre pour cohabiter dans un même corps.

    C’est le Christ lui-même qui l’a révélé :

    « L’esprit impur prend sept autres esprits plus méchants que lui…ils entrent dans la maison, s’y établissent. » Luc 11 :26

    Nos frères africains et indiens font souvent état de délivrance de plusieurs démons sortis d’une même personne. Ceci est aussi une réalité dans nos pays occidentaux, mais on en parle moins de crainte d’être ridiculisé. Pourtant les mêmes manifestations diaboliques se produisent aujourd’hui comme au temps du Christ. Les démons n’ont pas disparu de ce monde. Il ne s’agit pas de fluides maléfiques, de microbes ou de virus, mais réellement d’esprits impurs.

    Un jour, une maman me supplia de venir prier pour son enfant.

    . »Il est poussé par une force étrange vers le feu et l’eau, me dit-elle. Il s’assoit au bord de la cheminée. Il tombe dans le feu et ne se brûle pas… »

    Son cas ressemblait étrangement à celui dont parle l’Evangile de Marc :

    « Souvent l’esprit l’a jeté dans le feu et dans l’eau pour le faire périr » (Marc 9 :22)

    Je me rendis dans ce foyer. Je priai pour l’enfant au Nom du Seigneur Jésus et l’action démoniaque prit fin. L’enfant redevint normal.

    On pourrait établir une longue liste de cas de possessions en Europe, mais je ne mentionnerai que ce que j’ai vu en Inde. Lors d’une mission dans ce pays, j’ai noté sur mon carnet de route ce que j’ai observé lors d’une réunion d’évangélisation :

    - dans l’auditoire, une femme commence à s’agiter. Elle se déplace en se balançant tout en étant assise à terre sur une natte. Les femmes assises près d’elle s’en éloignent. Un prédicateur va vers elle. Il prie pour elle et elle s’agite avec plus de force, elle se raidit. Le prédicateur chasse le démon d’une voie forte au Nom de Jésus. La femme redevient normale.

    Je note deux autres cas presque semblables durant la réunion.

    Alors, des frères indiens me citent le cas étrange d’un homme qui se mit à ramper sur le ventre :

    - Il se tortillait et avançait comme un serpent, me disent-ils. Il sifflait comme un cobra. Il monta sur un toit et s’y suspendit par les pieds, la tête en bas, sifflant encore comme le cobra durant une heure. Nous avons prié pour lui et il a été délivré de ce démon.

    Des prédicateurs indiens m’ont raconté divers cas de manifestations démoniaques.

    En voici quelques-uns :

    « Un dimanche soir, lors d’une réunion de prière, une femme possédée d’un mauvais esprit commença à nous troubler pendant la prédication. Tout à coup elle se jeta sur le prédicateur, criant et lui arrachant les cheveux. Tous les frères se mirent à prier et le démon sortit d’elle. Elle tomba inconsciente puis se releva en nous disant qu’elle était délivrée de sa douleur et de ce qui l’oppressait. »

    - « Dans notre village, il y a avait chaque nuit des manifestations démoniaques dans la maison de Danavath Sakru. J’ai prié pendant trois nuits pour que cela cesse et Dieu entendit mes prières. Durant plusieurs jours des grenouilles sautaient seulement sur moi. Quand on les tuait, elles poussaient des cris humains ! Après la prière, toutes disparurent soudainement. »

    Les « Actes des Apôtres » signalent l’histoire d’une femme qui avait un esprit de python.

    L’apôtre Paul chassa cet esprit :

    « Une servante qui avait un esprit de python…vint au-devant de nous…Paul dit à l’esprit : je t’ordonne au Nom de Jésus-Christ, de SORTIR d’elle. Et il sortit à l’heure même. » Actes 16 :16-18

     

    De nos jours, on essaye d’expliquer les cas de possession démoniaque en les coiffant de mots savants, dans le but de réduire à néant le témoignage de la Bible à leur sujet. On les appelle des « phénomènes paranormaux » !

    Mais les démons existent encore. Leur chef, le diable, essaie de voiler cette réalité sous le couvert de la « science ».

    Si vous avez des membres de votre famille ou des amis captifs de ces démons, atteints d’un mal inexplicable, impossible à diagnostiquer par la médecine ne désespérez pas. Sachez que devant la toute puissance du Christ, les forces maléfiques, diaboliques, ne peuvent subsister.

    La délivrance de ces souffrances aux origines démoniaques mystérieuses, est possible par la foi au Nom de Jésus-Christ.

    La puissance des démons doit être placée dans ses limites, car ELLE NE PEUT JAMAIS ETRE SUPERIEURE A CELLE DU CHRIST.

    Aucun démon n’a pu résister au Christ. Tous, sans exception, ont dû sortir des corps, lorsque le Christ les a chassés :

    « IL COMMANDE avec autorité, même aux esprits impurs et ILS LUI OBEISSENT. » Marc 1 :27

    « Jésus MENACA l’esprit impur et lui dit : esprit muet et sourd, JE TE L’ORDONNE, SORS DE CET ENFANT et n’y rentre plus. » Marc 9 :25

    « IL CHASSA les esprits par sa parole. » Mat. 8 :16

    « Jésus lui disait : SORS de cet homme, esprit impur » Marc 5 :8

    Jésus donna à ses disciples LE POUVOIR sur TOUS LES DEMONS :

    « Jésus leur donna force et pouvoir sur TOUS les démons. » Luc 9 :1

    Sur TOUS, dit le texte biblique, c’est-à-dire que tous les démons sans exception sont soumis au Christ et sont obligés de lui obéir et de sortir des corps.

    Après avoir eux-mêmes chassé les démons, les Apôtres dirent à Jésus : « Seigneur, les démons même nous sont soumis en ton nom. » Luc 10 :17

    Avant de monter au ciel, Jésus leur rappela que ce pouvoir de chasser les démons leur était donné à cause de leur foi :

    « Allez, prêchez la Bonne Nouvelle à toute créature… Voici les miracles qui accompagneront ceux qui croiront, en mon nom, ILS CHASSERONT LES DEMONS. » Marc 16 :18

    Les Apôtres obéirent à leur Maître et chassèrent les démons, comme en témoignent les Actes des Apôtres :

    « Beaucoup de miracles et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par les mains des apôtres…la multitude accourait aussi des villes voisines amenant des malades et des gens tourmentés par des esprits impurs, et TOUS étaient guéris. » Actes 5 :12-16

    « Les foules tout entières étaient attentives à ce que disait Philippe, lorsqu’elles apprirent et virent les miracles qu’il faisait, car des esprits impurs sortirent de plusieurs démoniaques en poussant de grands cris. » Actes 8 :6-7

    Aujourd’hui, les prédicateurs de l’Evangile ont cette même autorité. Au nom du Christ, ils chassent les démons et vous pouvez faire appel à eux. Ils n’ont rien à voir avec les spécialistes en exorcisme dont nous avons un exemple dans les Actes des Apôtres :

    « Quelques exorcistes juifs ambulants essayèrent d’invoquer sur ceux qui avaient des esprits malins le nom du Seigneur Jésus… » Actes 19 :13

    Il y avait en Israël, à l’époque de Jésus, des Juifs qui chassaient les démons. (Mat. 12 :27). Ceux qui étaient venus à Ephèse, lorsque l’apôtre Paul y séjournait, étaient sept fils de l’un des principaux sacrificateurs. Sans la foi en Jésus, en ne citant que son nom, ils n’avaient aucun pouvoir et le démoniaque se jeta sur eux, les blessa et les dépouilla de leurs vêtements. Ces juifs avaient une connaissance du vrai Dieu, mais ils n’étaient pas disciples de Jésus et ne pouvaient donc pas avoir les mêmes résultats que les apôtres.

    Les démons ne se chassent pas par des formules ou des incantations auxquelles on attribue un pouvoir magique.

    C’est seulement dans la foi au Nom de Jésus-Christ que l’on peut affronter victorieusement les démons.

    Mais attention ! Ne chasse pas les démons qui veut ! Pour cela, il faut être appelé du Seigneur, être un serviteur de Dieu fidèle à la Parole de Dieu, baptisé dans le Saint-Esprit et avoir foi dans la puissance libératrice de Jésus.

     

    Un jour, on apporta une possédée à un prédicateur tzigane dans sa caravane pour qu’il chasse le démon au nom de Jésus. Plusieurs chrétiens montèrent alors dans la caravane pour prier et assister à la délivrance.

    Au moment où le prédicateur allait chasser le démon, il dit aux chrétiens : « Ecartez-vous de chaque côté, laissez un passage et ouvrez la porte pour que le démon puisse sortir ! »

     

    Foi naïve, certes, mais n’est-ce-pas cette foi toute simple que le Christ honore ?

    N’acceptez jamais d’être passivement victime du démon. Proclamez avec foi ce que les apôtres disaient à Jésus :

    « Seigneur, les démons même nous sont soumis en ton Nom. » Luc 10 :17

    Avec Christ, nous sommes plus forts que tous les démons.

    Chaque fois que nous aurons à les combattre n’oublions pas de prendre LE BOUCLIER DE LA FOI. (Ephésiens 6 :10).

    « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : En mon Nom, Ils chasseront les démons… » Marc 16 :17

     

    LES DOCTRINES DES DEMONS

     

    Egarer les âmes loin du Salut par grâce en Jésus-Christ, tel est la plus subtile et la plus dangereuse action du diable et de ses démons.

    Soyons sur nos gardes car, dit l’apôtre Paul, « dans les derniers temps quelques-uns abandonneront la foi pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des DOCTRINES DE DEMONS. » 1Timothée 4 :1

    Votre foi doit être absolument fondée sur la Parole de Dieu pour éviter de sombrer dans des doctrines qui annihilent l’œuvre rédemptrice du Christ.

    Il y a des sentiers qui, sous un vernis religieux, conduisent hors de la vérité biblique.

    Les âmes qui s’y engagent tombent dans les griffes des démons. Ne vous laissez pas séduire.

    Si vous l’avez été, rompez avec ces enseignements démoniaques.

    « Le dieu de ce siècle (Satan) a réussi à voiler l’intelligence d’un grand nombre. » 2 Cor. 4 :3-4. En cette fin des temps, « Satan veut séduire toute la terre. » Apocalypse 12 :9.

    Les tromperies sataniques sont nombreuses. Sachant combien l’homme est avide de pénétrer les secrets du monde invisible ou de découvrir son avenir, les démons l’aveuglent, le séduisent et l’entraînent loin de la foi au Christ ressuscité.

    Il y a deux sortes de séductions démoniaques dont il faut se garder. L’une concerne tout ce qui a rapport à l’occultisme, l’autre prend une forme religieuse camouflant un poison d’erreurs.

    L’Occultisme

    L’occultisme, « science » de la magie des temps antiques, a été vulgarisé par Eliphas Lévi et Papus.

    Il prétend percer les mystères de l’au-delà et s’intitule « science de l’invisible et des lois invisibles qui gouvernent le visible. » Ainsi l’occultisme essaie d’expliquer le mystère de l’univers.

    Cette doctrine démoniaque maintient les hommes dans les ténèbres ; elle nie le salut par grâce en Jésus-Christ. Elle englobe des sociétés dites « secrètes » ou « initiatiques » comme la « Franc-maçonnerie », « l’Ordre cabalistique de la Rose-Croix », les « Bons Templiers »,…La base de l’enseignement de l’occultisme est ainsi conçue :

    « Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d’une même chose… »

    Ce principe est utilisé en astrologie, divination fondée sur la prétendue influence des astres sur les êtres humains qui sont « en bas » !

     

    L’Astrologie Et la Divination

     

    Chercher à savoir le futur a été de tout temps le désir de l’homme, avec le souhait secret que ce futur lui soit favorable.

    A la devanture d’un magasin, aux Etats-Unis, je remarquai des livres d’astrologie, des dessins d’astres et de mains ouvertes, des cartes de jeux de tarot, avec bien en évidence ces annonces : « Conseils pour mariage, fortune, situation, passé, présent, à venir… ». A l’intérieur du magasin, une famille de tziganes me reçut amicalement. Je fus étonné de voir une jeune fille étudier l’astrologie et la physiognomonie (expressions du visage) pour dire la « bonne aventure ». L’un des jeunes homes me montra les cartes du Tarot, au nombre de 78. Elles sont, dit-on, d’origine égyptienne et contiennent les principes de la science occulte dont la tradition s’est transmise secrètement pour expliquer le mystère des hommes, depuis la création jusqu’au jugement final.

    Chez une autre famille à laquelle je rendis visite, la femme qui disait la « bonne aventure » utilisait dans son officine la Bible et deux livres magiques appelés 6è et 7è livres de Moïse (livres spirites dont Moïse n’est évidemment pas l’auteur).

    Je connais des centaines de diseuses de « bonne aventure » qui se sont converties à Jésus-Christ et qui ont entièrement abandonné cette pratique mensongère et démoniaque. Mais il n’y a pas que les tziganes qui prédisent l’avenir. A Paris seulement, on dénombre plus de 5.000 voyants et voyantes. Si vous multipliez ce chiffre par le nombre de personnes qui consultent chaque voyant, soit 100 en moyenne, cela fait un chiffre impressionnant de gens séduits, sans compter les milliers qui cherchent à découvrir leur avenir dans les prédictions des horoscopes vendus par des astrologues ou publiés dans la presse.

    J’ai noté, parmi tant d’autres, ces genres d’annonces que publient beaucoup de journaux :

    Mme Carla, Voyance, magnétisme, marc de café, protection, photos, consulte tous les jours sur rendez-vous.

    Mme Ventura, Voyante, Médium, Spirite, grande initiée en magie, voyance sur photos, tarots pendule, magnétisme curatif, retour d’affection, protection.

    Cela démontre à quel point le Monde est sous la puissance du diable.

    Nous savons que ces procédés de divination existaient déjà il y a des milliers d’années, bien avant Jésus-Christ, mais ils se développent beaucoup plus de nos jours grâce aux médias. Cela constitue un paradoxe à notre époque de rapides progrès scientifiques et démontre que nombreux sont ceux qui se disent « croyants » mais qui ont, en fait, perdu la vraie foi en Dieu et en Jésus-Christ.

    Dieu met en garde son peuple contre les pratiques occultes :

    « Qu’on ne trouve chez toi personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure…car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel (Deutéronome 18 :9-12)

    Les « voyants » de Dieu sont les authentiques prophètes comme Samuel (1 Samuel 9 :9), Daniel (Daniel 2 :27, 28 :5-7), Agabus (Actes 11 :28), etc.

    La divination est une contrefaçon du divin, contrefaçon des dons de révélation distribués aux chrétiens par le Saint-Esprit (1 Cor. 12 :7-11).

    Pour mieux tromper afin d’égarer, les démons peuvent dire une part de vérité.

    A Ephèse, une femme qui avait un démon devinait et disait en suivant Paul et ses compagnons : « ces hommes sont les serviteurs du Dieu très-Haut, et ils vous annoncent la voie du salut ». Malgré cette vérité, l’apôtre Paul discerna en cette femme l’esprit de python qui tait en elle et il lui ordonna de sortir d’elle. Après cela, elle fut dans l’incapacité d’exercer son métier de devin. Actes 16 :16-19.

    Tant que nous restons sur le chemin de l’Ecriture Sainte nous ne serons pas victimes des séductions des mauvais esprits.

    « Si l’on vous dit :

    «Consultez ceux qui évoquent les morts, ceux qui prédisent l’avenir, qui poussent des sifflements et des soupirs, répondez : UN PEUPLE NE CONSULTERA-T-IL PAS SON DIEU ? » Esaïe 8 :19.

     

    La Magie

     

    Les magiciens existaient déjà au temps de Moïse (Exode 7 :11-12). Ils possédaient un pouvoir d’enchantement, obtenant jusqu’à un certain point des résultats identiques à ceux que Moïse et Aaron sont frère accomplissaient par la puissance de Dieu. Cependant, les magiciens durent admettre que Dieu était plus fort que les enchantements démoniaques :

    « Aaron jeta son bâton devant Pharaon et devant ses serviteurs : et il devint UN SERPENT. Pharaon appela des sages et des enchanteurs et les magiciens d’Egypte. Eux aussi en firent autant. Ils jetèrent tous leurs bâtons et ils devinrent des serpents. Et le bâton d’Aaron engloutit LEURS SERPENTS. » Exode 7 :8-12

    « L’Eternel dit à Moïse : Dis à Aaron : Etends ton bâton et frappe la poussière de la terre. Elle se changera en poux, dans tout le pays d’Egypte. Ils firent ainsi. Aaron étendit sa main, avec son bâton, et il frappa la poussière de la terre : et elle fut changée en poux sur les hommes et sur les animaux…

    Les magiciens employèrent leurs enchantements pour produire des poux, MAIS ILS NE LE PURENT PAS. Et les magiciens dirent à Pharaon : C’EST LE DOIGT DE DIEU » Exode 8 :12-15

    Depuis l’époque de Moïse, la magie n’a pas cessé d’exister. Au temps des Apôtres, les magiciens étaient nombreux, comme nous le précisent ces textes de la Bible :

    «UN CERTAIN NOMBRE de ceux qui AVAIENT EXERCE LES ARTS MAGIQUES, ayant apporté leurs livres, les brûlèrent…C’est ainsi que la parole du Seigneur croissait en puissance et en force. » Actes 19 :19.

    La rupture doit être totale entre les livres magiques et la Parole de Dieu. Il n’y a en effet aucun rapport entre LA LUMIERE et les TENEBRES, entre CHRIST et BELLIAL (2 Cor. 6 :14-15). Bélial était dans le judaïsme le nom d’un démon qui personnifiait le mal.

    « Il y avait dans la ville de Samarie un homme nommé Simon qui, se donnant pour un personnage important, exerçait LA MAGIE et provoquait l’étonnement du peule…Il avait longtemps étonné par SES ACTES DE MAGIE… » Actes 8 :9-13.

    Devant les miracles que faisait l’évangéliste Philippe au Nom de Jésus-Christ, le magicien Simon s’inclina et crut.

    La puissance du Christ est toujours plus grande que celle du diable.

    « Elymas, LE MAGICIEN, leur faisait opposition, cherchant à détourner de la foi le proconsul. Alors, Paul, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards sur lui et dit : « Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, FILS DU DIABLE… Maintenant, voici la main du Seigneur est sur toi, tu seras aveugle, et pour un temps, tu ne verras pas le soleil. Aussitôt l’obscurité et les ténèbres tombèrent sur lui… » Actes 13 :8-12.

     

    La magie bat en retraite devant la puissance de Dieu.

     

    Le diable est roi de la magie et il y a des gens assez insensés pour se livrer à lui, l’invoquer, entrer en communion avec lui et ses démons, pratiquer des rites d’envoûtement pour « jeter des sorts ». Une de leur prière rituelle à Satan est ainsi conçue : « Que la volonté de Satan soit faite. Satan, viens à nous, écoute-nous par le chiffre de la bête 666. Satan, exauce-nous. Gloire à toi, Satan ! »

    Ceux qui ont la foi en Jésus n’ont pas à les craindre. Ils sont enfants de Dieu et le Christ les protège. La sorcellerie et l’enchantement n’ont aucun pouvoir sur ceux qui appartiennent à Jésus-Christ car ils font partie de la « race élue », du « peuple acquis », 1 Pierre 2 :9.

    C’est pourquoi nous sommes également concernés par cette déclaration :

    « L’enchantement ne peut rien contre Jacob, ni la divination contre Israël. » Nombres 23 :23.

    L’apôtre Paul, né de parents israélites (Rom. 9 :3-4). Dit : « Les circoncis c’est nous qui rendons à Dieu notre culte par l’Esprit de Dieu, qui nous glorifions en Jésus-Christ… » Philippiens 3 :3.

    « Ayant obtenu miséricorde par la foi en Jésus-Christ nous sommes MAINTENANT LE PEUPLE DE DIEU…. » 1 Pierre 2 :10.

    Nous n’avons donc pas à craindre la magie, Jésus-Christ nous protège et ce qu’il dit à ses disciples nous concerne donc aussi :

    « Je vous ai donné le pouvoir SUR TOUTE LA PUISSANCE DE L’ENNEMI et rien ne pourra vous nuire » Luc 10 :19

    Cette victoire sur les forces démoniaques est réelle. Elle nous est confirmée par cette déclaration de l’apôtre Jean :

    « Vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus parce que CELUI QUI EST EN VOUS ET PLUS PUISSANT que celui qui est dans le monde. » 1 Jean 4 :4

    Les promesses de Dieu que nous lisons, dans lesquelles nous croyons, sont des paroles pleines de puissance, les affirmer avec conviction c’est exprimer notre foi en ce que Dieu a dit, comme le Christ le fit en résistant à Satan. C’est opposer à Satan une barrière qu’il ne peut pas franchir. La foi dans la Parole de Dieu est une épée de l’Esprit qui fait peur au diable et l’éloigne de nous.

     

    Le Magnétisme Et La Radiesthésie

     

    Le magnétisme a été diffusé en Europe par Mesmer, au 18è siècle. C’était un médecin allemand. Il découvrit que des êtres humains émettent un fluide magnétique semblable à celui d’un aimant et il devint guérisseur. Habillé de soie violette, coiffé d’un haut chapeau conique, il se mit à jouer au sorcier en touchant les malades à l’aide d’une baguette. Tous les magnétiseurs s’inspirent de lui.

    Sur ce magnétisme cosmique qui serait, selon les radiesthésistes, la cause des maladies par des états vibratoires et certaines longueurs d’ondes !

    A l’apparence innocente d’un inoffensif lézard au départ, le magnétisme devient ensuite un dragon prêt à dévorer votre âme et à vous entraîner dans les sillages des démons.

    Ne vous y laissez pas prendre ! Qu’il s’agisse de pendule, de baguette, de table, pour entrer en contact avec des forces invisibles, c’est la pente vers le gouffre démoniaque.

    Tous les procédés des guérisseurs magnétiseurs ou radiesthésistes sont liés aux influences démoniaques, même si aujourd’hui on les appelle des « médecines douces » !

    Se mettre en relation avec de telles pratiques est un danger à ne pas minimiser car leurs racines se prolongent dans les profondeurs du MONDE DES TENEBRES.

    Le Christ met, par le Saint-Esprit, à la disposition de ses disciples une puissance supérieure à celle des forces occultes.

    Lorsque le prédicateur impose les mains aux malades selon l’ordre donné par le Christ dans l’évangile de Marc (16 :17-18), il n’agit pas par magnétisme. C’est la foi dans les promesses du Christ qui entre en action. En réponse à cette foi, le Christ lui-même guérit les malades.

    Quand Jésus était sur terre, il imposait lui-même les mains aux malades : « Il imposa les mains à quelques malades et les guérit. » Marc 6 :5. « Après le coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses maladies les lui amenèrent. IL IMPOSA LES MAINS A CHACUN D’EUX et il les guérit. » Luc 4 :40.

    Aujourd’hui, le Christ guérit par l’imposition des mains faite en Son Nom, par ses serviteurs :

    « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru… en mon nom, ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris. » Marc 16 :17-18.

     

    Le Spiritisme

     

    Cette doctrine de démons consiste à faire croire à l’homme qu’il peut entrer en communication avec les morts. Le désir de communiquer avec les décédés, de garder le contact brusquement interrompu par la mort est une vieille obsession qui retrouve aujourd’hui un gain d’intérêt.

    A Los Angeles, il s’est même créé une société pour envoyer des messages aux défunts ! Les malades à l’article de la mort sont chargés de ces messages. Cela coûte 60 dollars les 100 mots !

    Le spiritisme se pratique parfois autour d’une table où un « médium » a la charge de capter les paroles du défunt ! En réalité dans ce genre de séances, ce sont des démons qui se manifestent. Le spiritisme est une doctrine démoniaque appliquée dans certaines religions qui admettent la transmission de messages venant de l’au-delà ou la communication avec les morts. Les prières adressées aux morts appelés « saints » : Ste Thérèse, Ste Rita, Ste Marie, etc., de même que de prétendues communications de ces morts avec les vivants, relèvent du spiritisme. Dieu dit :

    « Si quelqu’un s’adresse aux morts…je tournerai ma face contre cet homme… » Lév. 20 :6.

    De nos jours, nous vivons une époque où la science connaît un développement fantastique, un temps où les satellites encombrent l’espace, où les ordinateurs arrivent à penser à notre place, où des « savants » sont fascinés par des phénomènes étranges, où les manifestations provoquées par les démons sont coiffées d’une épithète scientifique : la parapsychologie. Les recherches dans ce domaine sont favorisées par le gouvernement français et subventionnées par le Ministère de la Culture qui patronne chaque année un « festival des phénomènes paranormaux » (lévitation, télépathie, hypnotisme, psychokinésie, perception extra-sensorielle ou divination, apparition de fantômes, possessions…)

    Certains de ces phénomènes sont filmés en laboratoire !

    L’homme voudrait avec son intelligence percer le mystère de l’au-delà, en faisant la sourde oreille à ce que la Bible dit à l’égard des esprits de démons.

    Ne nous laissons pas séduire. Les démons voudraient nous faire croire qu’ils n’existent pas. Ce n’est pas sans raison que Jésus a appelé le diable, leur chef, « PERE DU MENSONGE », ajoutant : « Il n’y a pas de vérité en lui » (Jean 8 :44). C’est lui, sous l’apparence d’un serpent, qui insinua le doute dans le coeur d’Eve par cette parole : « Dieu a-t-il réellement dit ? ». Puis il mentit ouvertement en affirmant le contraire de ce que Dieu avait dit (Genèse 3 :1-5).

    La Psychanalyse

    Lors d’un reportage, l’éminent Professeur Baruk, juif croyant, membre de l’Académie de Médecine, me reçut à son domicile.

    Voici quelques-unes des remarques qu’il me fit à propos de la psychanalyse :

    « La psychanalyse, partie de recherches médicales, s’est ensuite tellement étendue qu’elle est devenue plutôt une sorte de religion. En effet, il s’agit d’un système explicatif où tous les phénomènes sont toujours ramenés à une seule et même interprétation, celle du désir et du plaisir.

    Freud qui a divinisé l’instinct sexuel, même sous la forme de perversion, est en complète opposition avec les textes bibliques. Il s’est dirigé vers un spiritualisme de l’inconscient, retournant au paganisme. C’est une rébellion de tous les instincts contre toute autorité, contre toute idée morale et finalement contre Dieu. »

    Voilà comment, à partir d’une philosophie inspirée par Satan, naissent des doctrines pernicieuses, doctrines de démons qui aboutissent à la tentative de destruction du Salut offert par Dieu en Jésus-Christ. Satan a l’art de colorer des enseignements ténébreux en utilisant des couleurs chatoyantes. Le poison est parfois bien camouflé, d’où la mise en garde de la Bible :

    « Eprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux-prophètes sont venus dans le monde. »

    1 Jean 4 :1.

     

    La Superstition

     

    Apparemment anodine et parfois sujet de plaisanterie, la superstition exprime une crainte réelle de quelque malheur et une recherche de protection par des contre-charmes, des formules, des mascottes. Cela semble ridicule et stupide en notre 20è siècle et pourtant les gens superstitieux sont innombrables, croyants ou non, érudits ou non. Derrière tout cela, se cache une action des démons détournant les âmes de la foi en la protection divine.

    N’entend-t-on pas souvent dire : « je touche du bois » ou « Ne passez pas sous l’échelle, çà porte malheur ». Pour les superstitieux, le bonheur ou le malheur dépend de toutes sortes de signes ou de choses : rencontre d’un chat noir, d’une chouette, le bris d’une glace, les craquements dans le bois, renverser la salière, le fer à cheval, le trèfle à 4 feuilles, l’araignée du soir, interrompre une chaîne de lettres, breloques d’après les signes du zodiaque, mascottes, fétiches, amulettes….

    La superstition s’est aussi glissée au sein de certaines religions. On fait porter aux enfants une médaille dit « pieuse » et représentant un saint afin de lui assurer la protection du saint. La vertu de la médaille est prétendue décuplée si elle est bénite lors d’un pèlerinage. Le commerce des objets de piété dans les lieux de pèlerinage, comme la vente de bouteilles d’eau bénite de Sainte Rita est une exploitation de la superstition, et de la crédulité. La foi en Jésus délivre de toute cette force de la superstition. La foi s’appuie sur les promesses de Dieu. En voici une parmi beaucoup d’autres que vous trouverez dans la Bible :

     

    « L’ETERNEL EST CELUI QUI TE GARDE. L’ETERNEL TE GARDERA DE TOUT MAL.

    IL GARDERA TON AME.

    L’ETERNEL GARDERA TON DEPART ET TON ARRIVEE, Dès maintenant et à jamais. » Psaume 121 :5-7

     

    LES DOCTRINES PERNICIEUSES A VERNIS RELIGIEUX

     

    Pour discerner ces religions démoniaques, il y a deux critères :

    1. Toute doctrine qui établit un salut PAR LES OEUVRES et qui annule ou diminue la valeur de l’oeuvre expiatoire de Christ à la croix est d’inspiration démoniaque.

     

    2. Toute doctrine qui met Jésus au second plan, donnant à un autre personnage une place de premier plan est du démon.

    Il y a des doctrines qui s’affichent nettement démoniaques comme celle de « l’Eglise de Satan ». D’autres ont le venin satanique dissimulé sous le camouflage de quelques vérités.

    La mise en garde de la Bible est ferme au sujet de ces doctrines de démons :

    « Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas LA DOCTRINE DE JESUS Ne le recevez pas Dans votre maison. » 2 Jean 9 :10

    J’ai noté succinctement quelques-unes de ces doctrines de démons qui rejettent le Christ crucifié et ressuscité pour notre Salut. Cela vous permettra de vous rendre compte du danger que constitue ce MONDE DE TENEBRES.

    Le « Nouvel Age »

     

    A l’aube de l’an 2000 une doctrine étrange envahit le monde. Elle prétend que l’homme peut se sauver lui-même et sauver l’humanité par une transformation sociale venant de l’intérieur de chaque individu.

    Elle rejette l’œuvre du Christ au calvaire sans laquelle l’homme ne peut expérimenter la véritable vie nouvelle. Vouloir transformer l’homme par l’homme est une utopie venue de Californie.

    Le « Nouvel Age » est une nouvelle forme de paganisme se présentant comme une supra-religion mondiale, affirmant être la remplaçante du christianisme. C’est un mélange hétéroclite d’astrologie, d’hindouisme, de parapsychologie, d’utilisation des techniques du Yoga, de pratiques occultes, et d’expériences que cette religion appelle « paroxystiques ou transpersonnelles susceptibles de provoquer un état modifié de la conscience » permettant de « réénergésiter ou surdimensionné » l’homme.

    Son but est de rassembler dans l’unité ce qui est divers, y compris toutes les religions. Elle se base sur la loi des cycles cosmiques dans la perspective d’un nouvel âge d’or, l’homme devenant Dieu lui-même.

    L’Apôtre Paul nous a avertis de ne pas nous laisser séduire par les doctrines démoniaques de la fin des temps.

    « Il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité et se tourneront vers des fables. » 2 Timothée 4 :3

    L’Hindouisme

    Cette doctrine est pratiquée par des dizaines de millions d’âmes. Elle enseigne que Dieu est dans toutes les créatures, dans les animaux, même dans la pierre. C’est pourquoi en Inde, il y a partout des dieux. Ce sont des statues plus ou moins hideuses et bariolées de couleurs vives, représentant des oiseaux, des quadrupèdes, ou des êtres humains aux bras multiples et aux noms étranges. Ces boudhas et ces dieux nés de la superstition greffée sur une philosophie mystique mêlée de spiritisme, sont présents dans tous les villages, parfois sur le bord des routes. Dans les temples hindous, les dieux de pierre sont cachés dans des lieux obscurs, servis par des prêtres auxquels les adeptes apportent des corbeilles de fruits ou autres présents.

    Dans certains villages, il y a un char énorme sur lequel on promène le dieu au cours de processions.

    Les hindous croient à une purification par les réincarnations successives, ce qui est en contradiction avec la Bible qui dit :

    « Il est réservé aux hommes de MOURIR UNE SEULE FOIS » (Hébreux 9 :27) et « Le sang de Jésus nous purifie de tout péché. » (1 Jean 2).

     

    Les Gourous

     

    Dans le Nord-Ouest de l’Inde, j’ai eu l’occasion de visiter un « Ashram » (centre communautaire) où un maître appelé Gourou enseigne la méditation transcendantale. Le Gourou Maharaj Ji était assis dans son fauteuil au milieu de la place, regardant ses milliers d’adeptes, parmi lesquels une centaine d’européens, transportant sur la tête, d’un endroit à l’autre, des corbeilles remplies de terre. Le soir, lors de l’une de ses conférences, il dit : « A son époque, Jésus a montré aux hommes le chemin vers Dieu. Aujourd’hui Dieu est en moi pour guider les hommes dans ce chemin. »

    Les Gourous de l’Inde diffusent en Inde et dans le monde leurs doctrines anti-Christ, sous des titres divers dont « la mission de la lumière divine », « le mouvement de Khrisna », etc., excluant la foi en l’œuvre expiatoire de Jésus-Christ et se présentant eux-mêmes comme « maîtres parfaits », « sauveurs de l’humanité ». Ces religions orientales mystiques sont aujourd’hui à la mode. Elles laissent croire à l’homme qu’il peut parvenir jusqu’à Dieu par des exercices de méditation et des techniques inspirées du yoga et par sa foi au gourou.

    Face à ces doctrines trompeuses du démon nous affirmons ce que le Christ a dit :

    « NUL NE VIENT AU PERE QUE PAR MOI » Jean 14 :6.

     

    Le Moonisme

     

    Depuis 1955, son fondateur Sun Myung Moon, se dit être le deuxième Messie, le Seigneur du retour. Il prétend pouvoir réaliser le nouveau monde. Il a déclaré : »Jésus s’efface devant le nouveau Maître que je suis. Au jour de la victoire, tout l’univers se prosternera devant moi. Dieu vit en moi. Je suis son incarnation et vous devez m’appeler : Père. »

    Voilà un faux-Christ.

    Il a écrit dans ses brochures que la mort de Jésus-Christ sur la croix fut un échec ! Cela est la preuve que cette doctrine est diabolique. En outre, il a des méthodes qui relèvent de l’occultisme puisqu’il enseigne d’utiliser le sel en faisant sept tas égaux pour consacrer soit une maison, soit de la nourriture, soit des véhicules, etc.

    Il n’est pas le seul faux-Christ. J’en ai rencontré un à Jérusalem, et un autre au sud de l’Inde. En France, nous avons eu le nôtre en la personne de Georges Roux, de Montfavet.

    N’est-ce-pas un signe des temps que l’apparition de ces faux-messies, annonçant le prochain retour du VRAI MESSIE : JESUS DE NAZARETH ?

     

    Les Témoins de Jéhovah

     

    Cette doctrine remonte au siècle passé, en 1870, lorsque Charles Taze Russel prédit que le Christ devait revenir en 1914, date du départ de son règne de 1000 ans sur terre. Comme il n’était pas revenu sur terre à cette date, les Témoins de Jéhovah ont conclu qu’il s’était installé quelque part dans l’espace !!

    Russel fonda l’association « la Tour de Garde » et publia divers livres qui tordent le sens des Ecritures.

    Il prétendit que seulement 144.000 personnes font partie de l’Eglise qu’il a appelé le « petit troupeau », alors que dans l’Apocalypse il est bien précisé qu’il s’agit de 144.000 serviteurs de Dieu, de toutes les TRIBUS D’ISRAEL (Apocalypse 7 :4). Le rejet par cette doctrine de la divinité de Jésus et des textes bibliques concernant la vie éternelle de l’âme dans L’au-delà auprès du Seigneur indique qu’il y a manifestement séduction diabolique pour égarer les âmes.

     

    Les Mormons

     

    A la base de cette doctrine, un homme, Joseph Smith, né en 1805. Il eut 20 épouses dites « célestes ». Son successeur Birham Young en épousa 27, Joseph Smith qui était porté vers l’occultisme déclara que Pierre, Jacques et Jean lui apparurent et lui conférèrent la « Prêtrise de Melchisédek « !

    De telles apparitions relèvent du spiritisme et ce sont des démons qui se présentent à la place des morts. Les morts n’ont en effet aucune relation avec les vivants. Ils ne peuvent revenir vers les vivants que par la résurrection (Luc 16 :31).

    Il écrivit en 1830 un livre qui fut diffusé ensuite sous le titre « Livre des Mormons » pour supplanter la Bible. Il prétendit qu’un ange du nom de « Moroni » lui serait apparu et lui aurait révélé l’emplacement de plaques d’or sur lesquelles était écrit le « Livre des Mormons » en langue égyptienne. La soi-disant traduction se fit comme dans des séances spirites, derrière un rideau.

    Les Mormons qui se disent « l’église des saints des derniers jours » affirment qu’en dehors d’eux tout le monde est perdu.

    Ils enseignent que le Christ doit revenir en Amérique.

    Parmi leurs hérésies on note des points de doctrine qui détruisent l’œuvre par grâce accomplie par Jésus sur la croix, ce qui prouve leur source démoniaque.

    Ils enseignent que Dieu c’est Adam et qu’il a un corps de chair et d’os.

    Alors que Jésus nous a dit que « Dieu est esprit. » (jean 4 :24)

    Ils disent qu’il y a même plusieurs dieux et qu’ils ont des épouses. Ils osent enseigner qu’aux noces de Cana, c’était le mariage de Jésus. Pour eux le Saint-Esprit est un fluide divin composé d’atomes, une énergie impersonnelle !...

    . « Venez à Salt Lake City, c’est le paradis ! »

    Séduite par cette propagande des Mormons, une famille chrétienne de France était allée s’y établir.

    Désillusionnée, elle est revenue en France. Accueilli chez elle lorsque je traversais les Etats-Unis, elle me fit visiter le dôme du tabernacle mormon, au parfait accoustique, et doté d’un orgue fameux. Il est situé près du temple mormon ou n’entrent que les initiés et dont la construction dura 40 ans. J’eus là l’occasion de mieux comprendre la puissance de séduction démoniaque de cette doctrine. Le pasteur d’une Assemblée de Dieu de la ville me fit remarquer que leur pouvoir de séduction était en régression dans la ville.

    Pour éviter de tomber dans les pièges des Mormons qui veulent renverser l’Evangile de Christ, écoutez la voix de Jésus LE BON BERGER et non pas « un autre Evangile, même si un ange du ciel vous l’annoncerait », dit l’apôtre Paul (Galates 1 :6-9).

     

    Les Jésus-Seulistes

     

    La doctrines dite « Jésus seul » a commencé à se répandre aux Etats-Unis au début de notre siècle et elle a été diffusée en Europe par les disciples de l’américain Branham qui se disait le prophète de la dernière période de l’Eglise, -l’Elie de la fin des temps », aux révélations infaillibles. Cet enseignement dit que « Père, Fils et Saint-Esprit » sont des titres et qu’en conséquence Jésus est à la fois Fils, Père et Saint-Esprit. C’est la réapparition d’une hérésie du 3è siècle appelée « modaliste » et présentant le Dieu unique comme ayant été d’abord Père sous l’Ancienne Alliance, puis Fils sur terre et Saint-Esprit sous la Nouvelle Alliance. Elle fut enseignée par Sabellus.

    Selon cette doctrine, le baptême n’a de valeur que si on prononce la formule « Au Nom de Jésus » et que, sans cette formule, on est perdu. Ce qui donne à la formule un caractère magique et annihile la grâce du Salut.

    Dieu n’est pas le Fils puisqu’Il a donné son Fils et non pas qu’Il s’est fait Fils (Jean 3 :16).

    N’est-il pas écrit : « Il y a un seul Dieu et un seul MEDIATEUR entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme. » (1 Tim. 2 :5) ?

    Si Jésus était le Père, il ne pourrait pas être médiateur, ni avocat auprès du Père (1 Jean 2 :1)

    Jésus lui-même a dit :

    « JE NE SUIS PAS SEUL, car le Père est AVEC moi. » (Jean 16 :32 et 8 :22). Les « Jésus-seulistes » suppriment le mot « avec ». Falsifier ainsi les textes de la Bible c’est l’oeuvre des démons et malheureusement il y a des chrétiens qui se laissent séduire.

    Soyez sur vos gardes et « que la grâce, la miséricorde et la paix soient avec vous, de la part de Dieu le Père, ET de la part de Jésus-Christ, le Fils du Père, dans la vérité et la charité. » 2 Jean 1 :3

    Une longue liste

    Il y a bien d’autres doctrines de démons que nous pourrions citer, comme l’Antoinisme dont le fondateur, le père Antoine, né en Belgique, pratiquait le spiritisme et faisait tourner les tables. Ses disciples le prient et se revêtent de robes noires.

    C’est bien LE MONDE DES TENEBRES.

    On pourrait ajouter la « Science Chrétienne » qui n’est ni scientifique, ni chrétienne. Elle fut fondée en 1866 par une américaine Mary Baker Eddy. Elle pratiquait le spiritisme et l’autosuggestion, niant la mort et la résurrection de Jésus-Christ.

    La liste est trop longue (Scientologie, Vaudou, Krishna, Amis de l’Homme, Mouvement du Graal, Raëliens, etc…etc) pour pouvoir examiner en détail chacune de ces doctrines de démons. Si nous y ajoutons l’idéologie communiste qui est anti-Dieu et donc anti-Christ, on s’aperçoit que les ¾ de l’humanité sont plongés dans de profondes ténèbres. Sur 4 Milliards d’hommes, seulement 1 Milliard se réclament du christianisme et, parmi ceux-là, bien peu vivent réellement leur foi dans le Christ, selon les normes bibliques ; de plus, le cahot théologique s’est installé dans les religions dites historiques avec l’apparition d’attaques directes ou indirectes pour tenter de détruire l’autorité de la Bible et la foi au Christ Sauveur.

    Les doctrines de démons se dévoilent lorsqu’elles sont confrontées avec la Parole de Dieu.

    Toute doctrine qui s’éloigne du Message de Jésus-Christ aux hommes est inspirée du diable. Si donc à ce jour vous avez reçu des enseignements qui ne sont pas bibliques, rejetez-les, attachez-vous à

    « LA SAINE DOCTRINE » (Tite 1 :9) et joignez-vous à l’Eglise qui appartient à Jésus-Christ, ce dont j’ai donné l’explication biblique dans le numéro 9 de la série des Vérités Bibliques.

     

    Ne vous laissez pas entraîner Par DES DOCTRINES DIVERSES. (Hébreux 13 :9)

    Car il viendra un temps Où les hommes ne supporteront pas LA SAINE DOCTRINE. (2 Timothée 4 :3)

     

    LA FIN DU DIABLE ET LA VICTOIRE DE JESUS-CHRIST

     

    «Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui NOUS A DELIVRES DE LA PUISSANCE DES TENEBRES et nous a transportés dans le Royaume du Fils de son amour. » Colossiens 1 :12-13.

    Quel bonheur de savoir que par la foi en Jésus nous ne sommes plus dans le MONDE DES TENEBRES. Nous savons maintenant que le diable et ses démons n’ont AUCUN POUVOIR sur nous tant que nous conserverons la foi en Christ et que nous vivrons en communion avec lui.

    La Bible nous a révélé ce que le diable et ses démons font dans les corps et comment ils séduisent les âmes. Mais la Bible nous a surtout éclairés sur leur DEFAITE et leur LIMITE, et mis en évidence la VICTOIRE DU CHRIST sur eux.

    « Jésus-Christ a anéanti celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le Diable. » Hébreux 2 :14 (Dans l’original, le mot « anéanti » signifie « réduit à l’impuissance »).

    Par sa mort sur la croix, Jésus a neutralisé le pouvoir du diable (Colossiens 2 :15).

    Et Jésus peut nous dire :

    « PRENEZ COURAGE, J’AI VAINCU LE MONDE. »

    (Jean 16 :33). Il a vaincu le monde des ténèbres pour nous faire passer à sa Lumière !

    Le moment viendra où le diable sera définitivement éliminé. En voici la promesse certaine :

    « Le Dieu de paix ECRASERA bientôt Satan sous vos pieds. » Romains 16 :20

    L’Apocalypse révèle quel sera le déroulement des dernières actions du diable et des démons sur la terre, à la fin des temps, et quel sera leur sort final :

    « Le diable…celui qui séduit toute la terre, fut précipité sur la terre et ses anges furent précipités avec lui. » Apoc. 12 :9

    « Malheur à la terre et à la mer ! car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’IL A PEU DE TEMPS. » Apoc. 12 :12

    « …et je vis sortir de la bouche du dragon TROIS ESPRITS IMPURS semblables à des GRENOUILLES. Car ce sont des ESPRITS DE DEMONS qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toutes la terre afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout-puissant ; » Apoc. 16 :13-14

    Après ce JOUR DU DIEU TOUT-PUISSANT, tandis que le Christ règnera mille ans sur la terre (Apoc. 20 :6 et 5 :10), un ange enchaînera le diable dans l’abîme pendant ce règne du Christ.

    « Un ange…saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et le lia pour mille ans. » Apoc. 20 :2

    « Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison et il sortira pour séduire les nations… » Apoc 20 :7

    La terre connaîtra une dernière guerre. Ce sera la disparition de la planète (Apoc. 20 :7-11) et la condamnation définitive du diable :

    « LE DIABLE FUT JETE DANS L’ETANG DE FEU ET DE SOUFFRE, où sont la bête et le faux-prophète, Et ils seront TOURMENTES jour et nuit, aux siècles des siècles. » Apoc. 20 :10

    La victoire finale appartiendra au Christ.

    « Il n’y aura plus d’anathème. Le trône de Dieu et de l’Agneau sera dans la ville : ses serviteurs le serviront et verront sa face, et son nom sera sur leurs fronts…Et ils règneront aux siècles des siècles. » Apoc. 22 :3-5

    Dans cette attente, nous pouvons, par la foi en Jésus-Christ, être toujours vainqueur sur le diable :

    « …l’accusateur (le diable), celui qui accusait nos frères devant Dieu, jour et nuit, ILS L’ONT VAINCU A CAUSE DU SANG DE L’AGNEAU et à cause de la parole de leur témoignage. » Apoc. 12 :10-11

    Retenons cette belle promesse :

    « LE SEIGNEUR EST FIDELE, IL VOUS AFFERMIRA ET VOUS PRESERVERA DU MALIN. »                               2 Thessaloniciens 3 :3

    « Prenez par-dessus tout LE BOUCLIER DE LA FOI Avec lequel Vous pourrez éteindre TOUS Les traits enflammés Du malin…. » Ephésiens 6 :16

     

     

    TABLES DES MATIERES

    Un pays de sorcellerie……..

    Une maison hantée !.......

    La Bible affirme l’existence du monde des esprits……

    Le Diable : origine…………

    Noms attribués………….

    Pouvoir et défaite…………

    Desseins et pièges………

    Les Démons : Qui sont-ils ?..............

    Où sont-ils ?.................

    Que font-ils ?.................

    Les possédés par les démons…………..

    Les Doctrines des Démons…………..

    L’Occultisme……………….

    L’Astrologie et la Divination………….

    La Magie………………..

    Le Magnétisme et la Radiesthésie…………..

    Le Spiritisme…………….

    La Psychanalyse……………

    La Superstition……………..

    Les Doctrines pernicieuses à vernis religieux……………………

    L’Islam……………….

    L’Hindouisme……………….

    Les Gourous……………………

    Le Moonisme……………….

    Les Témoins de Jéhovah…………

    Les Mormons…………

    Les Jésus-Seulistes…………….

    Une longue liste……………..

    La fin du Diable et la victoire de Jésus-Christ………………….

  • LE MONDE DES TENEBRES LE DIABLE ET LES DEMONS

    LE MONDE DES TENEBRES LE DIABLE ET LES DEMONS

    Clément LE COSSEC

     

    Jésus-Christ a paru afin de détruire les œuvres du diable

    (1 Jean 3 :8)

     

     « Tu vois ces démons avec leurs fourches dans ce feu ? C’est là que tu iras si tu n’es pas sage ! »

     

    Cette menace de la religieuse qui m’accueille le premier jour de mon entrée à l’école maternelle, en me montrant une image suspendue au mur, me fait peur. Cela se passait à l’île d’Ouessant.

    Deux ans plus tard, me promenant le long d’un mur de l’école primaire avec de grands camarades, l’un d’eux me fait remarquer de la terre fraîchement remuée et amoncelée en un tas.

     

     « C’est là, me dit-il, que les démons sont sortis de terre cette nuit. Ils se sont battus. »

     

    Il est facile d’impressionner un enfant ignorant qui éclot à la vie. En réalité, qu’en est-il exactement de ce « monde des ténèbres » ?

     

    Le diable et les démons existent-ils vraiment ? Si oui, qui sont-ils ? Où sont-ils ? Quelle est la limite de leur pouvoir ? Quel mal font-ils ? Comment les vaincre, les chasser, s’en libérer ?

    Ce sont autant de questions auxquelles ce livre biblique veut répondre.

     

    UN PAYS DE SORCELLERIE EN NOTRE SIECLE

     

     « Il se passe des choses bizarres dans notre ferme. Quelqu’un doit nous jeter des sorts…Venez prier chez nous, pour nous ! »

     

    Cet appel me fut adressé par un fermier alors que j’étais jeune pasteur en Normandie.

    A la ferme, j’appris des choses étranges. Des forces maléfiques s’y manifestaient, même parmi les bêtes. Pour tenter d’éloigner les mystérieux esprits diaboliques, le fermier jetait des poignées de gros sel dans le feu de bois allumé dans l’âtre. Cela crépitait dans tous les sens. Mais ce procédé qu’on lui avait indiqué ne donnait aucun résultat…

    Désireux de comprendre le pourquoi de ces manifestations, ce brave homme avait acquis des livres de sorcellerie dont « le petit et le grand Albert ».

    Il croyait au pouvoir maléfique et il me fit une démonstration de l’emploi du coudrier pour trouver de l’eau dans le sol. La branche en forme de fourche fut attirée avec force vers le bas.

    Je lui parlai alors du Seigneur Jésus-Christ qui était capable de triompher de toutes ces puissances ténébreuses. Je lui remis la Bible et je priai pour lui.

    Lui et sa famille mirent leur foi en Jésus et les phénomènes mystérieux disparurent.

    Un autre fermier vint aussi me supplier de prier pour lui. Il se passait des choses inimaginables dans sa ferme. Ses bêtes avaient un comportement anormal. Deux vaches étaient mortes mystérieusement et un cheval s’était noyé dans un mètre d’eau. Son chien était comme une bête traquée, hurlant sans cesse.

    Après lui avoir enseigné comment mettre sa confiance en Dieu, je priai pour lui. Il eut foi dans les promesses du Christ contenues dans le Nouveau Testament que je lui remis. Plus tard, il me fait part de sa joie, car tout était redevenu normal dans sa ferme.

    A cette époque j’appris que dans cette région de Normandie il y avait beaucoup de pratiques occultes de sorcellerie. Affronté à ces manifestations diaboliques, j’avais l’impression de me trouver dans un repaire de démons.

    Je me documentai, et je découvris l’existence d’un réseau inimaginable de distribution de livres de spiritisme, de magie, de sorcellerie, de magnétisme…

    Si vous avez ce genre de livres chez vous, n’hésitez pas à les faire disparaître. Suivez l’exemple des premiers chrétiens qui avaient eu affaire à la magie et qui se séparèrent de leurs livres en les brûlant :

    « Un certain nombre de ceux qui avaient exercé les arts magiques ayant apporté leurs livres, les brûlèrent devant tout le monde : on en estima la valeur à 50.000 pièces d’argent. » Actes 19 :19

    Quelle fortune, 50.000 pièces d’argent ! et tout devint cendre ! la rupture avec les oeuvres du diable doit être radicale quand on a accepté Jésus comme Sauveur.

    Près de 20 siècles nous séparent de ces chrétiens qui rompirent leurs liens avec la magie. Les temps n’ont pas changé. Les démons n’ont pas cessé leurs activités et les livres d’inspiration satanique pullulent dans le monde actuel, tout comme autrefois.

     

    Mais le Christ reste le plus fort. C’est LUI qui nous fait toujours triompher du diable et des démons.

    La Bible dit que « les démons croient qu’il y a un seul Dieu et ils tremblent » Jacques 2 :19.

    Ils tremblent devant la puissance de Dieu. La Bible dévoile leur faiblesse et nous fait connaître la force que nous avons en Jésus-Christ pour les vaincre.

     

    UNE MAISON HANTEE ! IMAGINATION OU REALITE ?

     

     « Voulez-vous venir prier chez moi car ma maison est hantée ? Toutes les nuits le démon entre dans l’appartement, me trouble par toutes sortes de bruits. »

     

    Une dame âgée m’adressa cette supplication dans le Nord de la France. Je pris rendez-vous avec elle. Je lui conseillai de faire appel à Dieu au Nom de Jésus au cas où le démon apparaîtrait encore.

    Lorsque j’arrivai chez elle, je vis écrit sur les murs de son appartement le nom de JESUS. Elle exprimait ainsi sa foi naïve.

     

    D I E U NOUS FAIT TOUJOURS TRIOMPHER EN CHRIST    2Corinthiens 2 :14

     

     « Le démon est encore apparu, me dit-elle, mais il n’est pas entré, car j’ai mis partout le nom de JESUS. »

     

    Cela est, pour certains, le produit de l’imagination. Pourtant les forces occultes existent bel et bien et l’on constate en notre siècle scientifique d’intellectualisme et de matérialisme, une montée de l’irrationnel. Jamais on n’a tant vu d’horoscopes publiés dans les colonnes de nombreux quotidiens. Jamais tant de livres de magie et de sorcellerie n’ont été imprimés. Jamais tant de gens n’ont consulté des diseuses de bonne aventure.

    Il semble archaïque de parler de démons. Cela, dit-on, était valable au Moyen-âge ; ces croyances sont la survivance des superstitions des hommes primitifs, fruit de l’imagination et de l’ignorance.

    Pourtant on constate, à notre époque très technique des micro-processeurs, la coexistence de l’home du XVe siècle et de l’homme au seuil du XXIe siècle. En Afrique, où l’évolution sociale a suscité des idéologies politiques très avancées, il n’en reste pas moins vrai que les sorciers sont encore puissants dans les tribus.

    Dans nos pays dits civilisés, les images traditionnelles des vieilles sorcières perchées sur des balais font aujourd’hui sourire et amusent les enfants. Cependant, sous un aspect plus subtil, plus séduisant, moins anachronique, les adeptes de la magie sont nombreux et les actions et séductions démoniaques sont innombrables.

    Ne vous laissez pas séduire, ni entraînez dans l’engrenage des doctrines de démons qui pullulent de nos jours. Si vous avez été victime de l’occultisme, soyez attentif à l’enseignement biblique qui indique comment triompher de tous ces esprits mauvais.

     

     

     

    LA BIBLE AFFIRME L’EXISTENCE DU MONDE DES ESPRITS

     

    Les esprits sont des êtres, des créatures d’un monde invisible.

    Les découvertes de nos temps sont prodigieuses : fusion atomique, électronique, ordinateurs, micro-processeurs, lasers, transmission de la voix et de l’image par les ondes, etc. Mais la science ne peut pas pénétrer le monde des esprits.

    La Bible est le seul guide sûr qui dévoile l’origine et l’action des êtres invisibles.

    Les révélations bibliques ne sont pas des théories humaines, ce sont des réalités.

    Il y a deux sortes d’esprits :

     

    1° Les anges du Diable, appelés démons

    « …le feu préparé pour le Diable et pour ses anges » (Math. 25 :4)

    « …Un ange de Satan » 1 Cor. 12 :7

    « Nous avons à lutter…contre des esprits méchants » Ephésiens 6 :12

    « …ce sont des esprits de démons » Apoc. 16 :14.

     

    2° Les anges du Christ

    « Le Fils de l’homme doit venir avec ses anges » Math. 16 :27

    « Les anges ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu ? » Hébreux 1 :14.

    En outre, au temps du Christ, on croyait à l’apparition des fantômes. Les apôtres en avaient peur :

    « Quand les disciples virent Jésus marcher sur la mer, ils furent troublés et dirent :

    - c’est un fantôme… !

    - Et dans leur frayeur, ils poussèrent des cris. » Matthieu 14 :26.

    Lorsque Jésus leur apparut après sa résurrection, il est écrit qu’ »ils furent saisis de frayeur et d’épouvante, car ils croyaient voir un esprit. » Luc 24 :36

    Pour être à ce point épouvanté et pousser des cris, il fallait que les apôtres, hommes jeunes, hardis et forts, aient une conception étrange de l’existence des fantômes.

    La peur paralyse. Mais la connaissance exacte de ce monde des esprits par la révélation biblique, et la foi dans le pouvoir que le Christ accorde aux chrétiens sur les mauvais esprits libèrent de toutes les craintes.

    Jésus leur fit remarquer qu’un esprit n’a « ni chair, ni os » (Luc 24 :39)

    Ces êtres immatériels sont innombrables et présents sur toute la terre.

    Du temps des apôtres, il y avait des chefs religieux juifs appelés Sadducéens, qui ne croyaient pas à l’existence des esprits.

    « Les sadducéens disent qu’il y a pas de résurrection et qu’il n’existe ni ange, ni esprit, tandis que les pharisiens affirment les deux choses. » Actes 23 :8.

    De nos jours, il y a aussi des hommes, même érudits, qui nient sans preuve ou qui essayent par des raisonnements de tout expliquer comme étant des phénomènes produits par l’homme.

    Par la Bible nous pouvons avoir une connaissance exacte de ce monde des esprits qui existe vraiment.

     

    LE DIABLE Prince des démons Et du monde des ténèbres

    Origine

     

    L’origine du diable est mystérieuse. Au chapitre 28 du livre du prophète Ezéchiel, il y a la description d’un chef des anges aux ailes déployées. Il voulait usurper la place du Créateur, devenir son égal. A cause de cet orgueil, il fut déchu. Le texte dit :

    « Tu mettais le sceau à la perfection,

    tu étais plein de sagesse, parfait en beauté,

    tu étais UN CHERUBIN PROTECTEUR,

    ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté,

    tu as corrompu ta sagesse par ton éclat. »

    Ezéchiel 38 :12-17

    Il entraîna d’autres anges avec lui dans la rébellion contre Dieu :

    « Le Seigneur a réservé pour le jugement du grand jour, -enchaînés éternellement par les ténèbres-, les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure. » Jude 6

    « Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais il les a précipités dans LES ABIMES DE TENEBRES et les réserve pour le jugement. » 2 Pierre 2 :4.

    Ainsi s’explique l’existence irréfutable du diable et de ses anges devenus des démons.

    Noms attribués au Diable

    Dans la Bible

     

    Serpent ancien Apocalypse 12 :9

    Grand dragon 2 Samuel 19 :22

    Tentateur Matthieu 4 :3

    Père du mensonge Jean 8 :44

    Prince de la Puissance de l’Air Ephésiens 2 :2

    Prince de ce monde de ténèbres Ephésiens 6 :12

    Belzébul, prince des démons Matthieu 12 :24

    Jésus et les apôtres l’ont souvent appelé LE DIABLE

    « L’ennemi qui a semé l’ivraie, c’est le diable. » Mat. 13 :9

    « Le feu éternel préparé pour le diable. « Mat. 25 :41

    « Vous avez pour père le diable. » Ephés. 4 :27

    « Ne pas tomber dans les pièges du diable. » 1 Timothée 3 :7

    « Résistez au diable. » Jacques 4 :7

    « Votre adversaire, le diable… » 1 Pierre 5 :8

    « L’archange Michel contestait avec le diable. » Jude 9

    « Le diable fut jeté dans l’étang de feu. » Ap. 20 :10

     

    Certains le désignent par le nom de Lucifer, nom qui fut employé par Tertullien et Grégoire le Grand. Ce mot vient du latin et veut dire « porteur de la lumière ». C’est l’épithète de Vénus, l’Etoile du Matin. Ce titre est illogique et ne se trouve pas dans la Bible. En effet, le diable et le PRINCE DES TENEBRES. Il ne porte pas la lumière, mais parfois il « se déguise en ange de lumière. » (2 Cor. 11 :14)

     

    Pouvoir et Défaite Du Diable

     

    Son action est uniquement vouée au mal, à la destruction. Son but est d’éloigner l’homme de Dieu, de l’égarer loin du Christ, de le séduire en semant l’erreur par des doctrines que la Bible appelle des « doctrines de démons » (1 Timothée 4 :1)

    Son armée de démons est dispersés sur toute la terre et leurs œuvres sont appelées « OEUVRES DU DIABLE », œuvres que Jésus est venu DETRUIRE :

     

    « LE FILS DE DIEU A PARU, AFIN DE DETRUIRE LES OEUVRES DU DIABLE. »1 Jean 3 :8

     

    Le diable a de la puissance (1 Thes. 2 :9), mais son pouvoir doit être placé dans SES LIMITES. Il ne peut JAMAIS être supérieur à celui du Christ.

    La victoire du Christ sur toutes les forces sataniques n’est pas une utopie.

    Le diable a essayé de détourner le Christ de sa mission en le tentant au désert. IL ECHOUA !

    « Le diable transporta Jésus sur une haute montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, et il lui dit : je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m’adores. Jésus lui dit : RETIRE-TOI, SATAN ! car il est écrit : tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et tu le serviras lui seul. Alors LE DIABLE LE LAISSA. Et voici, des anges vinrent auprès de Jésus, et le servaient. » Mat. 4 :8-11.

    Lors du dernier souper de Jésus avec ses apôtres, « SATAN ENTRA DANS JUDAS » (Jean 13 :27).

    Le but du diable était d’empêcher le Christ de réaliser le plan de Dieu, de le faire arrêter et condamner à mort. Le diable se trompait. La mort du Christ ne fut pas le triomphe du diable, mais sa défaite.

    C’est à la croix que le Christ l’a vaincu, comme cela est écrit :

    « Il a dépouillé les dominations et les autorités et les a livrées en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. » Colossiens 2 :15

     

    Ces dénominations et ces autorités contre lesquelles l’Apôtre Paul nous invite à combattre désignent les êtres invisibles du monde des ténèbres, l’armée du diable, les démons.

    Par sa mort sur la croix, Jésus a anéanti leur suprématie sur l’homme et Il a ainsi donné à l’homme la possibilité de se soustraire au pouvoir du diable.

    Le sacrifice de Jésus-Christ à la croix est une victoire dont nous sommes les bénéficiaires si nous y croyons.

    Sa mort nous donne la possibilité d’être « délivrés de LA PUISSANCE DES TENEBRES » (Colos. 1 :13).

     

    Et le Christ a toujours le même pouvoir libérateur.

    Le Christ a désarmé le diable. Il l’a cloué, il l’a lié (Luc 11 :22). Il l’a dépossédé de son pouvoir. Ainsi le diable ne peut plus retenir captifs dans le mal ceux qui croient en Jésus.

    C’est par la foi au Christ rédempteur que l’on passe « de la puissance de Satan à Dieu » Actes 26 :18.

     

    Déjouer les desseins Et les pièges du Diable

     

    L’une des ruses du diable c’est d’amener l’homme à nier l’existence de sa personne. Pourtant il est bien vivant. Il est très actif et livre un combat pour tenter encore de détruire l’oeuvre du Christ dans la vie du croyant.

    Il ne faut certes pas voir partout l’action du diable en personne. Il ne faut pas non plus prendre l’attitude de l’autruche qui cache sa tête dans le sable pour ne pas voir l’ennemi, et fermer les yeux devant les réalités diaboliques.

    L’apôtre Paul n’ignorait pas les ruses du diable et il exhortait les chrétiens à lutter contre les esprits méchants en prenant les armes de Dieu pour leur résister.

    Contre les « traits enflammés du malin », c’est-à-dire du diable, il disait :

    « Prenez par-dessus tout LE BOUCLIER DE LA FOI » (Ephésiens 10 :16).

     

    La foi dans la victoire du Christ éloignera le diable.

    L’apôtre employait le langage guerrier de son temps en parlant du BOUCLIER DE LA FOI et des flèches enflammées du diable.

    Aujourd’hui on pourrait dire : employez le rayon laser de la foi pour détruire les fusées de votre ennemi le diable !

    Le diable est l’adversaire du chrétien. L’apôtre Pierre nous le rappelle et nous engage à lui résister car la victoire finale est toujours avec le Christ.

    « Votre adversaire le diable, dit-il, rôle comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.

    Résistez-lui AVEC UNE FOI FERME. » 1 Pierre 5 :8-9.

     

    Parfois, au lieu de lui résister, on se laisse abattre, on se décourage, on se laisse désarmer, on laisse tomber le bouclier de la foi.

    L’apôtre Pierre dit de « RESISTER AVEC FOI FERME ».

    Il faut savoir dire non aux sollicitations subtiles diaboliques, refuser d’entrer dans son jeu, même si nous devons être incompris ou mal jugés. La meilleure manière de lui résister c’est de le faire en accord avec la Parole de Dieu, comme Jésus le fit lorsqu’il fut tenté par le diable dans le désert.

    Il est très important de discerner les pièges du diable, de connaître ses desseins afin de ne lui laisser aucun avantage sur nous, en suivant l’exemple de l’apôtre Paul qui dit :

    « Si j’ai pardonné…c’est afin de ne pas laisser à Satan l’avantage sur nous, car nous n’ignorons pas ses desseins. »2 Cor. 2 :10-12.

     

    Soyons vigilants. Voici quatre pièges dans lesquels il cherche à nous faire tomber :

    . La Discorde. Par le refus du pardon, la dureté du cœur, la rancune, la colère. « Que le soleil ne se couche pas sur votre colère, et NE DONNEZ PAS ACCES AU DIABLE. » Ephésiens 4 :27.

    . L’Orgueil. Attention à l’illusion d’une haute opinion de soi-même et des flatteries. A propos de ceux qui désirent avoir une activité dans le service de Dieu, l’apôtre conseille que le candidat ne soit pas un « nouveau converti, de peur qu’enflé d’ORGUEIL, il ne tombe sous le jugement du diable. »

    « Il faut aussi, ajoute-t-il, qu’il reçoive un bon témoignage des gens du dehors afin de ne pas tomber dans l’opprobre et DANS LES PIEGES DU DIABLE. » 1 Timothée 3 :6-7.

    . L’Amour de l’Argent. Souvenons-nous de Judas que le diable poussa à trahir son Maître pour 30 pièces d’argent !

    . L’Impureté. Les démons sont presque toujours appelés « esprits impurs ». Le monde d’aujourd’hui sombre de plus en plus et au grand jour dans l’impureté, l’impudicité. En ce temps de ténèbres sur la terre et d’influences venant des démons impurs, soyons sur nos gardes et ne nous séparons pas du BOUCLIER DE LA FOI.

    La foi ferme est solidement fondée sur la Parole de Dieu. Elle est forte lorsque nous possédons par la Bible la connaissance du pouvoir LIMITE du diable et du pouvoir ILLIMITE du Christ.

    Le diable n’est pas tout puissant alors que le Christ a TOUT POUVOIR DANS LE CIEL ET SUR LA TERRE (Mat. 28 :18).

    Le diable ne peut pas être partout à la fois, tandis que Jésus est omniprésent et Il a dit :

    « JE SUIS avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » Mat. 28 :20.

    Pour déjouer les plans du diable, il faut être attentif aux enseignements bibliques.

    Alors que Satan avait inspiré à Hérode de faire périr tous les garçons en dessous de deux ans avec la pensée de faire mourir Jésus qui venait de naître à Bethléem, Dieu parla à Joseph en songe. Il lui dit de partir en Egypte avec Marie et l’enfant Jésus. Par son obéissance, Joseph réduisit à néant le plan du diable (Mat. 2 :13).

    Le Seigneur nous a conseillé de prier afin de ne pas succomber à la tentation suscitée par le diable (Luc 22 :40), et Il a exhorté ses disciples à prier pour chasser certains démons (Marc 9 :29).

    N’hésitons pas à faire appel au Seigneur par la prière. Cette arme est à la fois défensive et offensive. L’apôtre Paul nous exhorte à l’employer abondamment :

    « Faites en tout temps, par l’Esprit, toutes sortes de prières et de supplications. « Ephés. 6 :18

    Il ne faut pas mettre toutes les fautes sur le compte du diable, comme si nous n’étions pas coupable du mal que nous faisons. Il en est l’instigateur : nous en sommes les exécutants.

    Il ne faut pas confondre le malin et le mal.

    Le malin, c’est le diable. C’est un esprit, un être méchant du monde invisible des ténèbres et non pas une sorte d’influence fluidique malfaisante. Une chose ne peut pas être tourmentée, tandis que le diable « sera TOURMENTE nuit et jour, aux siècles des siècles « (Apoc. 20 :10). Le diable pousse à faire le mal, il inspire les actes mauvais, ce qui est sale, souillé. Pour faire exécuter ses mauvais desseins, il a à son service une multitude de démons dont la description et les actions nous sont dévoilées dans la Bible.

     

    LES DEMONS

     

    Ce sont des êtres invisibles, des esprits. La Bible répond à ces trois questions :

    1. Qui sont-ils ?

    2. Où sont-ils ?

    3. Que font-ils ?

    Qui sont-ils ?

    Des esprits IMPURS (Marc 1 :27, 3 :11, 5 :2…)

    Des esprits MECHANTS (Ephésiens 6 :12)

    Des esprits MALIN (Luc 7 :21, 8 :12, Actes 19 :12)

    Le mot grec « ponêra », traduit par malin, veut dire aussi : méchant, mauvais, pervers. Ces qualificatifs démontrent à eux seuls que les démons constituent un monde de souillure, de méchanceté, de perversité, de cruauté, un « MONDE DE TENEBRES » (Ephésiens 6 :12).

    Ces esprits sont appelés « DEMONS », mot désignant autrefois des « dieux » et des « ombres ». Dans le livre de l’Apocalypse, le mot « démon » est associé au mot « esprit » : des « esprits de démons » (Apoc. 16 :14)

    Ces esprits sont réellement des êtres qui peuvent entrer dans les corps humains et s’en servir pour s’exprimer.

    . Ils parlent en utilisant le corps de l’homme.

    Matthieu 8 :31 : « Les démons dirent à Jésus d’un ton suppliant : envoie-nous dans ce troupeau de pourceaux. »

    . Ils entendent et comprennent les ordres de Jésus.

    Matthieu 8 :32 : « Jésus leur dit : Allez ! Ils sortirent et entrèrent dans les pourceaux. »

    . Ils connaissent Jésus.

    Marc 1 :24 : « Un esprit impur s’écria : …JE SAIS qui tu es : le Saint de Dieu »

    Marc 3 :11 : « Les esprits impurs, quand ils le voyaient se prosternaient devant lui, et s’écriaient : Tu es le Fils de Dieu. »

    . Ils connaissent leur avenir de tourments.

    Matthieu 8 :29 : « Ils disaient à Jésus : Tu es venu ici pour nous tourmenter avant le temps. »

    . Ils obéissent à Jésus et se soumettent en son Nom.

    Marc 1 :27 : « Jésus menaça l’esprit impur, disant : Tais-toi, sors de cet homme…Tous furent saisis de stupéfaction, de sorte qu’ils se demandaient les uns aux autres : qu’es-ce que ceci ? Il commande avec autorité même aux esprits impurs et ils lui OBEISSENT. »

    Luc 10 :17 : « Les démons même nous sont soumis en ton nom. »

    . Ils éprouvent de la frayeur.

    Luc 8 :31 : « Ils (plusieurs démons) priaient instamment Jésus de ne pas leur ordonner d’aller dans l’abîme. »

    . Ils savent que Dieu existe.

    Jacques 2 :19 : « Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent. »

    . Ils sont cruels.

    Matthieu 15 :22 : « Ma fille est cruellement tourmentée par un démon. »

    Où sont-ils ?

    Il est impossible de savoir comment s’est déroulé la chute des anges du diable, appelés démons, puisque la Bible ne nous donne pas d’explication. Ce qui est certain c’est qu’il existe dans l’univers un endroit appelé l’abîme et que les démons sortent de ce lieu de ténèbres et de tourments pour venir sur notre planète agir sous la direction du diable, leur chef.

    Les abîmes de ténèbres ne se situent pas au centre incandescent de la terre, comme l’illustre l’imagerie populaire du Moyen-âge, mais dans les LIEUX CELESTES.

    « …les dominations, les autorités, les princes de ce monde de ténèbres, les esprits méchants DANS LES LIEUX CELESTES. » Ephésiens 3 :10 et 6 :12.

    Ces êtres immondes occupent des lieux célestes d’où ils viennent faire leurs œuvres diaboliques sur la terre. Mais OU se situent ces lieux célestes ? Dans l’espace infini aux milliards d’étoiles ? il est aussi écrit que :

    « Dieu nous fait asseoir ensemble DANS LES LIEUX CELESTES en Jésus-Christ. » Ephésiens 2 :6.

    Les lieux célestes sont inaccessibles aux télescopes, si puissants soient-ils.

    En plus, « Christ est monté AU-DESSUS DE TOUS LES CIEUX. » Ephés. 4 :10.

    Il y a dans ces lieux infinis et invisibles à nos yeux un abîme qui sépare le paradis du lieu de tourments, comme le précise Jésus lui-même dans le récit du riche et du pauvre Lazare.

    « Abraham répondit : …d’ailleurs il y a entre nous et vous UN GRAND ABIME, afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire. » Luc 16 :26

    Il y a donc dans l’au-delà deux endroit bien distinct dans ces lieux célestes que nous appelons le cosmos.

    Le privilège des croyants, disciples de Jésus, c’est d’être au Paradis, au troisième ciel, comme le dit l’apôtre Paul (Cor. 12 :2-5). Nous y avons accès par la foi en Christ et bientôt ce sera par la vue. L’apôtre Paul a le soin de préciser : « dans les lieux célestes EN JESUS-CHRIST ».

    Les esprits mauvais ou démons ont une place bien déterminée dans l’univers, mais séparés de Dieu.

    C’est un lieu aride, vide : l’espérance y est absente, la paix et le repos y sont introuvables, le tourment y est permanent (Mat. 12 :43). C’est pourquoi le diable est appelé « prince de la puissance de l’air » (Ephésiens 2 :2) , de l’air des « ténèbres » !

    Les démons qui s’étaient emparés d’un homme suppliaient le Christ de ne pas les envoyer en ce lieu.

    « Ils priaient instamment Jésus de ne pas leur ordonner d’aller DANS L’ABIME. »

    On ne peut pas cloisonner matériellement ce monde céleste invisible. On ne peut délimiter les lieux célestes comme un géomètre trace le périmètre d’un terrain. L’immensité de l’espace est infini. Il échappe à notre compréhension puisque les étoiles situées à des centaines d’années lumière ne sont qu’au seuil de l’Univers.

    Venu de ces lieux invisibles, un monde diabolique animé par les démons enveloppe notre terre. Il n’y a aucun effort à faire pour être sous son emprise car « le monde entier est sous la puissance du malin » 1 Jean 5 :19.

    Seule, la foi en Jésus nous permet de passer « DES TENEBRES A LA LUMIERE, DE LA PUISSANCE DE SATAN A DIEU. » Actes 26 :18

    En vertu de son sacrifice sur la croix, le Christ peut nous délivrer des démons et de toute œuvre diabolique.

    La Bible dit :

    « Jésus-Christ A DEPOUILLE les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, EN TRIOMPHANT D’ELLES PAR LA CROIX. » Colossiens 2 :15

    Ne craignons donc pas les démons sur lesquels le Christ a remporté la victoire. Ayons foi en cette victoire.

    Que font-ils ?

    Leur action est DOUBLE :

    . Ils s’emparent des corps et les rendent malades ou infirmes.

    . Par leur séduction, ils égarent les âmes loin de la foi en Jésus-Christ.

    Les possédés par les démons

    Il faut se garder de généraliser ou de classer trop hâtivement toute maladie incurable ou inexplicable dans les cas de possession. Une maladie ou une infirmité peut avoir des causes que certaines découvertes scientifiques permettent de discerner et de guérir. Ce qui est incurable aujourd’hui peut ne plus l’être demain grâce à ces découvertes des savants.

    - «Ma sœur, vous êtes possédée ! »

    Cette affirmation brève fut faite de façon brutale à une sœur en Christ qui souffrait de maux de tête depuis des mois. Elle en fut choquée, attristée, malheureuse, d’autant plus que c’était une excellente chrétienne, une femme consacrée au Seigneur et remplie du Saint-Esprit. J’eus beaucoup de peine à la persuader du contraire. Il fallut beaucoup de temps pour qu’elle retrouve sa joie et sa paix intérieures. Plus tard, il fut prouvé qu’il ne s’agissait pas du tout de possession. Bien d’autres personnes ont ainsi été troublées par des affirmations faites sans discernement.

    Le diable a introduit dans le monde de péché, en séduisant Eve, et, par voie de conséquence, la maladie est apparue. Mais cela ne signifie pas que tous les malades ont un « esprit de maladie que l’on appelle : démon ».

    Mais il ne faut pas pour cette raison nier les cas de possession. Il en existe encore de nos jours dans tous les pays du monde. Les démons ne sont pas morts.

    Que dit la Bible au sujet des possédés par les démons ?

    Les textes qui en parlent sont nombreux :

    « Il vint au-devant de Jésus un homme POSSEDE d’un esprit impur. » Marc 5 :2.

    Le mot « POSSEDE » est la traduction du petit mot grec « èn »dans le texte original de l’Evangile.

    Ce mot « èn » signifie « DANS, DEDANS ». L’esprit impur est DANS le corps de l’homme. Il POSSEDE l’homme, il fait de lui un captif.

    Or, Jésus est venu pour DELIVRER LES CAPTIFS (Luc 4 :19).

    « On amena auprès de Jésus plusieurs DEMONIAQUES. Il chassa les esprits par sa parole. » Mat. 8 :16.

    « On lui amenait tous ceux qui souffraient de maladies et de douleurs de divers genres, des DEMONIAQUES, des lunatiques, des paralytiques, et il les GUERISSAIT. » Mat. 4 :24

    « Démoniaque » signifie avoir un démon, posséder en soi un démon, d’où l’emploi du mot « possédé ».

    Pour guérir les démoniaques, Jésus CHASSAIT les démons.

    « Jésus chassa beaucoup de démons. » Marc 1 :34

    « Il allait prêcher dans les synagogues, par toute la Galilée, et il chassa les démons. » Marc 1 :39

    « Jésus commandait à l’esprit impur de sortir de l’homme dont il s’était emparé depuis longtemps. » Luc 8 :29.

    Jésus ordonna avec autorité aux démons de s’en aller, de sortir.

    Par sa parole, il les délogea.

    Les esprits impurs rendent les personnes infirmes ou malades, les agitent, les tourmentent physiquement ou mentalement, d’où parfois des souffrances déchirantes et des maux indéfinissables, comme cela est mentionné dans les Evangiles :

    « Il y avait là une femme POSSEDEE d’un esprit qui la RENDAIT INFIRME depuis 18 ans. » Luc 13 :11

    « Jésus chassa un démon qui était muet. » Luc 11 :14

    « On amena à Jésus un démoniaque aveugle et muet, et il le guérit. » Matthieu 12 :22

    « Ceux qui sont tourmentés par des esprits impurs étaient guéris. » Luc 6 :18

    « Un esprit le saisit et aussitôt il pousse des cris, et l’esprit l’agite avec violence, le fait écumé. » Luc 9 :39

    Selon l’Evangile, il peut y avoir dans le corps plusieurs démons à la fois :

    « Jésus lui demanda : Quel est ton nom ? Légion, répondit-il, car plusieurs démons étaient entrés en lui. » Luc 8 :30

    « Jésus étant ressuscité, …apparut à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons. » Luc 16 :9

    Ces démons peuvent être plus ou moins méchants et s’entendre pour cohabiter dans un même corps.

    C’est le Christ lui-même qui l’a révélé :

    « L’esprit impur prend sept autres esprits plus méchants que lui…ils entrent dans la maison, s’y établissent. » Luc 11 :26

    Nos frères africains et indiens font souvent état de délivrance de plusieurs démons sortis d’une même personne. Ceci est aussi une réalité dans nos pays occidentaux, mais on en parle moins de crainte d’être ridiculisé. Pourtant les mêmes manifestations diaboliques se produisent aujourd’hui comme au temps du Christ. Les démons n’ont pas disparu de ce monde. Il ne s’agit pas de fluides maléfiques, de microbes ou de virus, mais réellement d’esprits impurs.

    Un jour, une maman me supplia de venir prier pour son enfant.

    . »Il est poussé par une force étrange vers le feu et l’eau, me dit-elle. Il s’assoit au bord de la cheminée. Il tombe dans le feu et ne se brûle pas… »

    Son cas ressemblait étrangement à celui dont parle l’Evangile de Marc :

    « Souvent l’esprit l’a jeté dans le feu et dans l’eau pour le faire périr » (Marc 9 :22)

    Je me rendis dans ce foyer. Je priai pour l’enfant au Nom du Seigneur Jésus et l’action démoniaque prit fin. L’enfant redevint normal.

    On pourrait établir une longue liste de cas de possessions en Europe, mais je ne mentionnerai que ce que j’ai vu en Inde. Lors d’une mission dans ce pays, j’ai noté sur mon carnet de route ce que j’ai observé lors d’une réunion d’évangélisation :

    - dans l’auditoire, une femme commence à s’agiter. Elle se déplace en se balançant tout en étant assise à terre sur une natte. Les femmes assises près d’elle s’en éloignent. Un prédicateur va vers elle. Il prie pour elle et elle s’agite avec plus de force, elle se raidit. Le prédicateur chasse le démon d’une voie forte au Nom de Jésus. La femme redevient normale.

    Je note deux autres cas presque semblables durant la réunion.

    Alors, des frères indiens me citent le cas étrange d’un homme qui se mit à ramper sur le ventre :

    - Il se tortillait et avançait comme un serpent, me disent-ils. Il sifflait comme un cobra. Il monta sur un toit et s’y suspendit par les pieds, la tête en bas, sifflant encore comme le cobra durant une heure. Nous avons prié pour lui et il a été délivré de ce démon.

    Des prédicateurs indiens m’ont raconté divers cas de manifestations démoniaques.

    En voici quelques-uns :

    « Un dimanche soir, lors d’une réunion de prière, une femme possédée d’un mauvais esprit commença à nous troubler pendant la prédication. Tout à coup elle se jeta sur le prédicateur, criant et lui arrachant les cheveux. Tous les frères se mirent à prier et le démon sortit d’elle. Elle tomba inconsciente puis se releva en nous disant qu’elle était délivrée de sa douleur et de ce qui l’oppressait. »

    - « Dans notre village, il y a avait chaque nuit des manifestations démoniaques dans la maison de Danavath Sakru. J’ai prié pendant trois nuits pour que cela cesse et Dieu entendit mes prières. Durant plusieurs jours des grenouilles sautaient seulement sur moi. Quand on les tuait, elles poussaient des cris humains ! Après la prière, toutes disparurent soudainement. »

    Les « Actes des Apôtres » signalent l’histoire d’une femme qui avait un esprit de python.

    L’apôtre Paul chassa cet esprit :

    « Une servante qui avait un esprit de python…vint au-devant de nous…Paul dit à l’esprit : je t’ordonne au Nom de Jésus-Christ, de SORTIR d’elle. Et il sortit à l’heure même. » Actes 16 :16-18

     

    De nos jours, on essaye d’expliquer les cas de possession démoniaque en les coiffant de mots savants, dans le but de réduire à néant le témoignage de la Bible à leur sujet. On les appelle des « phénomènes paranormaux » !

    Mais les démons existent encore. Leur chef, le diable, essaie de voiler cette réalité sous le couvert de la « science ».

    Si vous avez des membres de votre famille ou des amis captifs de ces démons, atteints d’un mal inexplicable, impossible à diagnostiquer par la médecine ne désespérez pas. Sachez que devant la toute puissance du Christ, les forces maléfiques, diaboliques, ne peuvent subsister.

    La délivrance de ces souffrances aux origines démoniaques mystérieuses, est possible par la foi au Nom de Jésus-Christ.

    La puissance des démons doit être placée dans ses limites, car ELLE NE PEUT JAMAIS ETRE SUPERIEURE A CELLE DU CHRIST.

    Aucun démon n’a pu résister au Christ. Tous, sans exception, ont dû sortir des corps, lorsque le Christ les a chassés :

    « IL COMMANDE avec autorité, même aux esprits impurs et ILS LUI OBEISSENT. » Marc 1 :27

    « Jésus MENACA l’esprit impur et lui dit : esprit muet et sourd, JE TE L’ORDONNE, SORS DE CET ENFANT et n’y rentre plus. » Marc 9 :25

    « IL CHASSA les esprits par sa parole. » Mat. 8 :16

    « Jésus lui disait : SORS de cet homme, esprit impur » Marc 5 :8

    Jésus donna à ses disciples LE POUVOIR sur TOUS LES DEMONS :

    « Jésus leur donna force et pouvoir sur TOUS les démons. » Luc 9 :1

    Sur TOUS, dit le texte biblique, c’est-à-dire que tous les démons sans exception sont soumis au Christ et sont obligés de lui obéir et de sortir des corps.

    Après avoir eux-mêmes chassé les démons, les Apôtres dirent à Jésus : « Seigneur, les démons même nous sont soumis en ton nom. » Luc 10 :17

    Avant de monter au ciel, Jésus leur rappela que ce pouvoir de chasser les démons leur était donné à cause de leur foi :

    « Allez, prêchez la Bonne Nouvelle à toute créature… Voici les miracles qui accompagneront ceux qui croiront, en mon nom, ILS CHASSERONT LES DEMONS. » Marc 16 :18

    Les Apôtres obéirent à leur Maître et chassèrent les démons, comme en témoignent les Actes des Apôtres :

    « Beaucoup de miracles et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par les mains des apôtres…la multitude accourait aussi des villes voisines amenant des malades et des gens tourmentés par des esprits impurs, et TOUS étaient guéris. » Actes 5 :12-16

    « Les foules tout entières étaient attentives à ce que disait Philippe, lorsqu’elles apprirent et virent les miracles qu’il faisait, car des esprits impurs sortirent de plusieurs démoniaques en poussant de grands cris. » Actes 8 :6-7

    Aujourd’hui, les prédicateurs de l’Evangile ont cette même autorité. Au nom du Christ, ils chassent les démons et vous pouvez faire appel à eux. Ils n’ont rien à voir avec les spécialistes en exorcisme dont nous avons un exemple dans les Actes des Apôtres :

    « Quelques exorcistes juifs ambulants essayèrent d’invoquer sur ceux qui avaient des esprits malins le nom du Seigneur Jésus… » Actes 19 :13

    Il y avait en Israël, à l’époque de Jésus, des Juifs qui chassaient les démons. (Mat. 12 :27). Ceux qui étaient venus à Ephèse, lorsque l’apôtre Paul y séjournait, étaient sept fils de l’un des principaux sacrificateurs. Sans la foi en Jésus, en ne citant que son nom, ils n’avaient aucun pouvoir et le démoniaque se jeta sur eux, les blessa et les dépouilla de leurs vêtements. Ces juifs avaient une connaissance du vrai Dieu, mais ils n’étaient pas disciples de Jésus et ne pouvaient donc pas avoir les mêmes résultats que les apôtres.

    Les démons ne se chassent pas par des formules ou des incantations auxquelles on attribue un pouvoir magique.

    C’est seulement dans la foi au Nom de Jésus-Christ que l’on peut affronter victorieusement les démons.

    Mais attention ! Ne chasse pas les démons qui veut ! Pour cela, il faut être appelé du Seigneur, être un serviteur de Dieu fidèle à la Parole de Dieu, baptisé dans le Saint-Esprit et avoir foi dans la puissance libératrice de Jésus.

     

    Un jour, on apporta une possédée à un prédicateur tzigane dans sa caravane pour qu’il chasse le démon au nom de Jésus. Plusieurs chrétiens montèrent alors dans la caravane pour prier et assister à la délivrance.

    Au moment où le prédicateur allait chasser le démon, il dit aux chrétiens : « Ecartez-vous de chaque côté, laissez un passage et ouvrez la porte pour que le démon puisse sortir ! »

     

    Foi naïve, certes, mais n’est-ce-pas cette foi toute simple que le Christ honore ?

    N’acceptez jamais d’être passivement victime du démon. Proclamez avec foi ce que les apôtres disaient à Jésus :

    « Seigneur, les démons même nous sont soumis en ton Nom. » Luc 10 :17

    Avec Christ, nous sommes plus forts que tous les démons.

    Chaque fois que nous aurons à les combattre n’oublions pas de prendre LE BOUCLIER DE LA FOI. (Ephésiens 6 :10).

    « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : En mon Nom, Ils chasseront les démons… » Marc 16 :17

     

    LES DOCTRINES DES DEMONS

     

    Egarer les âmes loin du Salut par grâce en Jésus-Christ, tel est la plus subtile et la plus dangereuse action du diable et de ses démons.

    Soyons sur nos gardes car, dit l’apôtre Paul, « dans les derniers temps quelques-uns abandonneront la foi pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des DOCTRINES DE DEMONS. » 1Timothée 4 :1

    Votre foi doit être absolument fondée sur la Parole de Dieu pour éviter de sombrer dans des doctrines qui annihilent l’œuvre rédemptrice du Christ.

    Il y a des sentiers qui, sous un vernis religieux, conduisent hors de la vérité biblique.

    Les âmes qui s’y engagent tombent dans les griffes des démons. Ne vous laissez pas séduire.

    Si vous l’avez été, rompez avec ces enseignements démoniaques.

    « Le dieu de ce siècle (Satan) a réussi à voiler l’intelligence d’un grand nombre. » 2 Cor. 4 :3-4. En cette fin des temps, « Satan veut séduire toute la terre. » Apocalypse 12 :9.

    Les tromperies sataniques sont nombreuses. Sachant combien l’homme est avide de pénétrer les secrets du monde invisible ou de découvrir son avenir, les démons l’aveuglent, le séduisent et l’entraînent loin de la foi au Christ ressuscité.

    Il y a deux sortes de séductions démoniaques dont il faut se garder. L’une concerne tout ce qui a rapport à l’occultisme, l’autre prend une forme religieuse camouflant un poison d’erreurs.

    L’Occultisme

    L’occultisme, « science » de la magie des temps antiques, a été vulgarisé par Eliphas Lévi et Papus.

    Il prétend percer les mystères de l’au-delà et s’intitule « science de l’invisible et des lois invisibles qui gouvernent le visible. » Ainsi l’occultisme essaie d’expliquer le mystère de l’univers.

    Cette doctrine démoniaque maintient les hommes dans les ténèbres ; elle nie le salut par grâce en Jésus-Christ. Elle englobe des sociétés dites « secrètes » ou « initiatiques » comme la « Franc-maçonnerie », « l’Ordre cabalistique de la Rose-Croix », les « Bons Templiers »,…La base de l’enseignement de l’occultisme est ainsi conçue :

    « Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d’une même chose… »

    Ce principe est utilisé en astrologie, divination fondée sur la prétendue influence des astres sur les êtres humains qui sont « en bas » !

     

    L’Astrologie Et la Divination

     

    Chercher à savoir le futur a été de tout temps le désir de l’homme, avec le souhait secret que ce futur lui soit favorable.

    A la devanture d’un magasin, aux Etats-Unis, je remarquai des livres d’astrologie, des dessins d’astres et de mains ouvertes, des cartes de jeux de tarot, avec bien en évidence ces annonces : « Conseils pour mariage, fortune, situation, passé, présent, à venir… ». A l’intérieur du magasin, une famille de tziganes me reçut amicalement. Je fus étonné de voir une jeune fille étudier l’astrologie et la physiognomonie (expressions du visage) pour dire la « bonne aventure ». L’un des jeunes homes me montra les cartes du Tarot, au nombre de 78. Elles sont, dit-on, d’origine égyptienne et contiennent les principes de la science occulte dont la tradition s’est transmise secrètement pour expliquer le mystère des hommes, depuis la création jusqu’au jugement final.

    Chez une autre famille à laquelle je rendis visite, la femme qui disait la « bonne aventure » utilisait dans son officine la Bible et deux livres magiques appelés 6è et 7è livres de Moïse (livres spirites dont Moïse n’est évidemment pas l’auteur).

    Je connais des centaines de diseuses de « bonne aventure » qui se sont converties à Jésus-Christ et qui ont entièrement abandonné cette pratique mensongère et démoniaque. Mais il n’y a pas que les tziganes qui prédisent l’avenir. A Paris seulement, on dénombre plus de 5.000 voyants et voyantes. Si vous multipliez ce chiffre par le nombre de personnes qui consultent chaque voyant, soit 100 en moyenne, cela fait un chiffre impressionnant de gens séduits, sans compter les milliers qui cherchent à découvrir leur avenir dans les prédictions des horoscopes vendus par des astrologues ou publiés dans la presse.

    J’ai noté, parmi tant d’autres, ces genres d’annonces que publient beaucoup de journaux :

    Mme Carla, Voyance, magnétisme, marc de café, protection, photos, consulte tous les jours sur rendez-vous.

    Mme Ventura, Voyante, Médium, Spirite, grande initiée en magie, voyance sur photos, tarots pendule, magnétisme curatif, retour d’affection, protection.

    Cela démontre à quel point le Monde est sous la puissance du diable.

    Nous savons que ces procédés de divination existaient déjà il y a des milliers d’années, bien avant Jésus-Christ, mais ils se développent beaucoup plus de nos jours grâce aux médias. Cela constitue un paradoxe à notre époque de rapides progrès scientifiques et démontre que nombreux sont ceux qui se disent « croyants » mais qui ont, en fait, perdu la vraie foi en Dieu et en Jésus-Christ.

    Dieu met en garde son peuple contre les pratiques occultes :

    « Qu’on ne trouve chez toi personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure…car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel (Deutéronome 18 :9-12)

    Les « voyants » de Dieu sont les authentiques prophètes comme Samuel (1 Samuel 9 :9), Daniel (Daniel 2 :27, 28 :5-7), Agabus (Actes 11 :28), etc.

    La divination est une contrefaçon du divin, contrefaçon des dons de révélation distribués aux chrétiens par le Saint-Esprit (1 Cor. 12 :7-11).

    Pour mieux tromper afin d’égarer, les démons peuvent dire une part de vérité.

    A Ephèse, une femme qui avait un démon devinait et disait en suivant Paul et ses compagnons : « ces hommes sont les serviteurs du Dieu très-Haut, et ils vous annoncent la voie du salut ». Malgré cette vérité, l’apôtre Paul discerna en cette femme l’esprit de python qui tait en elle et il lui ordonna de sortir d’elle. Après cela, elle fut dans l’incapacité d’exercer son métier de devin. Actes 16 :16-19.

    Tant que nous restons sur le chemin de l’Ecriture Sainte nous ne serons pas victimes des séductions des mauvais esprits.

    « Si l’on vous dit :

    «Consultez ceux qui évoquent les morts, ceux qui prédisent l’avenir, qui poussent des sifflements et des soupirs, répondez : UN PEUPLE NE CONSULTERA-T-IL PAS SON DIEU ? » Esaïe 8 :19.

     

    La Magie

     

    Les magiciens existaient déjà au temps de Moïse (Exode 7 :11-12). Ils possédaient un pouvoir d’enchantement, obtenant jusqu’à un certain point des résultats identiques à ceux que Moïse et Aaron sont frère accomplissaient par la puissance de Dieu. Cependant, les magiciens durent admettre que Dieu était plus fort que les enchantements démoniaques :

    « Aaron jeta son bâton devant Pharaon et devant ses serviteurs : et il devint UN SERPENT. Pharaon appela des sages et des enchanteurs et les magiciens d’Egypte. Eux aussi en firent autant. Ils jetèrent tous leurs bâtons et ils devinrent des serpents. Et le bâton d’Aaron engloutit LEURS SERPENTS. » Exode 7 :8-12

    « L’Eternel dit à Moïse : Dis à Aaron : Etends ton bâton et frappe la poussière de la terre. Elle se changera en poux, dans tout le pays d’Egypte. Ils firent ainsi. Aaron étendit sa main, avec son bâton, et il frappa la poussière de la terre : et elle fut changée en poux sur les hommes et sur les animaux…

    Les magiciens employèrent leurs enchantements pour produire des poux, MAIS ILS NE LE PURENT PAS. Et les magiciens dirent à Pharaon : C’EST LE DOIGT DE DIEU » Exode 8 :12-15

    Depuis l’époque de Moïse, la magie n’a pas cessé d’exister. Au temps des Apôtres, les magiciens étaient nombreux, comme nous le précisent ces textes de la Bible :

    «UN CERTAIN NOMBRE de ceux qui AVAIENT EXERCE LES ARTS MAGIQUES, ayant apporté leurs livres, les brûlèrent…C’est ainsi que la parole du Seigneur croissait en puissance et en force. » Actes 19 :19.

    La rupture doit être totale entre les livres magiques et la Parole de Dieu. Il n’y a en effet aucun rapport entre LA LUMIERE et les TENEBRES, entre CHRIST et BELLIAL (2 Cor. 6 :14-15). Bélial était dans le judaïsme le nom d’un démon qui personnifiait le mal.

    « Il y avait dans la ville de Samarie un homme nommé Simon qui, se donnant pour un personnage important, exerçait LA MAGIE et provoquait l’étonnement du peule…Il avait longtemps étonné par SES ACTES DE MAGIE… » Actes 8 :9-13.

    Devant les miracles que faisait l’évangéliste Philippe au Nom de Jésus-Christ, le magicien Simon s’inclina et crut.

    La puissance du Christ est toujours plus grande que celle du diable.

    « Elymas, LE MAGICIEN, leur faisait opposition, cherchant à détourner de la foi le proconsul. Alors, Paul, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards sur lui et dit : « Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, FILS DU DIABLE… Maintenant, voici la main du Seigneur est sur toi, tu seras aveugle, et pour un temps, tu ne verras pas le soleil. Aussitôt l’obscurité et les ténèbres tombèrent sur lui… » Actes 13 :8-12.

     

    La magie bat en retraite devant la puissance de Dieu.

     

    Le diable est roi de la magie et il y a des gens assez insensés pour se livrer à lui, l’invoquer, entrer en communion avec lui et ses démons, pratiquer des rites d’envoûtement pour « jeter des sorts ». Une de leur prière rituelle à Satan est ainsi conçue : « Que la volonté de Satan soit faite. Satan, viens à nous, écoute-nous par le chiffre de la bête 666. Satan, exauce-nous. Gloire à toi, Satan ! »

    Ceux qui ont la foi en Jésus n’ont pas à les craindre. Ils sont enfants de Dieu et le Christ les protège. La sorcellerie et l’enchantement n’ont aucun pouvoir sur ceux qui appartiennent à Jésus-Christ car ils font partie de la « race élue », du « peuple acquis », 1 Pierre 2 :9.

    C’est pourquoi nous sommes également concernés par cette déclaration :

    « L’enchantement ne peut rien contre Jacob, ni la divination contre Israël. » Nombres 23 :23.

    L’apôtre Paul, né de parents israélites (Rom. 9 :3-4). Dit : « Les circoncis c’est nous qui rendons à Dieu notre culte par l’Esprit de Dieu, qui nous glorifions en Jésus-Christ… » Philippiens 3 :3.

    « Ayant obtenu miséricorde par la foi en Jésus-Christ nous sommes MAINTENANT LE PEUPLE DE DIEU…. » 1 Pierre 2 :10.

    Nous n’avons donc pas à craindre la magie, Jésus-Christ nous protège et ce qu’il dit à ses disciples nous concerne donc aussi :

    « Je vous ai donné le pouvoir SUR TOUTE LA PUISSANCE DE L’ENNEMI et rien ne pourra vous nuire » Luc 10 :19

    Cette victoire sur les forces démoniaques est réelle. Elle nous est confirmée par cette déclaration de l’apôtre Jean :

    « Vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus parce que CELUI QUI EST EN VOUS ET PLUS PUISSANT que celui qui est dans le monde. » 1 Jean 4 :4

    Les promesses de Dieu que nous lisons, dans lesquelles nous croyons, sont des paroles pleines de puissance, les affirmer avec conviction c’est exprimer notre foi en ce que Dieu a dit, comme le Christ le fit en résistant à Satan. C’est opposer à Satan une barrière qu’il ne peut pas franchir. La foi dans la Parole de Dieu est une épée de l’Esprit qui fait peur au diable et l’éloigne de nous.

     

    Le Magnétisme Et La Radiesthésie

     

    Le magnétisme a été diffusé en Europe par Mesmer, au 18è siècle. C’était un médecin allemand. Il découvrit que des êtres humains émettent un fluide magnétique semblable à celui d’un aimant et il devint guérisseur. Habillé de soie violette, coiffé d’un haut chapeau conique, il se mit à jouer au sorcier en touchant les malades à l’aide d’une baguette. Tous les magnétiseurs s’inspirent de lui.

    Sur ce magnétisme cosmique qui serait, selon les radiesthésistes, la cause des maladies par des états vibratoires et certaines longueurs d’ondes !

    A l’apparence innocente d’un inoffensif lézard au départ, le magnétisme devient ensuite un dragon prêt à dévorer votre âme et à vous entraîner dans les sillages des démons.

    Ne vous y laissez pas prendre ! Qu’il s’agisse de pendule, de baguette, de table, pour entrer en contact avec des forces invisibles, c’est la pente vers le gouffre démoniaque.

    Tous les procédés des guérisseurs magnétiseurs ou radiesthésistes sont liés aux influences démoniaques, même si aujourd’hui on les appelle des « médecines douces » !

    Se mettre en relation avec de telles pratiques est un danger à ne pas minimiser car leurs racines se prolongent dans les profondeurs du MONDE DES TENEBRES.

    Le Christ met, par le Saint-Esprit, à la disposition de ses disciples une puissance supérieure à celle des forces occultes.

    Lorsque le prédicateur impose les mains aux malades selon l’ordre donné par le Christ dans l’évangile de Marc (16 :17-18), il n’agit pas par magnétisme. C’est la foi dans les promesses du Christ qui entre en action. En réponse à cette foi, le Christ lui-même guérit les malades.

    Quand Jésus était sur terre, il imposait lui-même les mains aux malades : « Il imposa les mains à quelques malades et les guérit. » Marc 6 :5. « Après le coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses maladies les lui amenèrent. IL IMPOSA LES MAINS A CHACUN D’EUX et il les guérit. » Luc 4 :40.

    Aujourd’hui, le Christ guérit par l’imposition des mains faite en Son Nom, par ses serviteurs :

    « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru… en mon nom, ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris. » Marc 16 :17-18.

     

    Le Spiritisme

     

    Cette doctrine de démons consiste à faire croire à l’homme qu’il peut entrer en communication avec les morts. Le désir de communiquer avec les décédés, de garder le contact brusquement interrompu par la mort est une vieille obsession qui retrouve aujourd’hui un gain d’intérêt.

    A Los Angeles, il s’est même créé une société pour envoyer des messages aux défunts ! Les malades à l’article de la mort sont chargés de ces messages. Cela coûte 60 dollars les 100 mots !

    Le spiritisme se pratique parfois autour d’une table où un « médium » a la charge de capter les paroles du défunt ! En réalité dans ce genre de séances, ce sont des démons qui se manifestent. Le spiritisme est une doctrine démoniaque appliquée dans certaines religions qui admettent la transmission de messages venant de l’au-delà ou la communication avec les morts. Les prières adressées aux morts appelés « saints » : Ste Thérèse, Ste Rita, Ste Marie, etc., de même que de prétendues communications de ces morts avec les vivants, relèvent du spiritisme. Dieu dit :

    « Si quelqu’un s’adresse aux morts…je tournerai ma face contre cet homme… » Lév. 20 :6.

    De nos jours, nous vivons une époque où la science connaît un développement fantastique, un temps où les satellites encombrent l’espace, où les ordinateurs arrivent à penser à notre place, où des « savants » sont fascinés par des phénomènes étranges, où les manifestations provoquées par les démons sont coiffées d’une épithète scientifique : la parapsychologie. Les recherches dans ce domaine sont favorisées par le gouvernement français et subventionnées par le Ministère de la Culture qui patronne chaque année un « festival des phénomènes paranormaux » (lévitation, télépathie, hypnotisme, psychokinésie, perception extra-sensorielle ou divination, apparition de fantômes, possessions…)

    Certains de ces phénomènes sont filmés en laboratoire !

    L’homme voudrait avec son intelligence percer le mystère de l’au-delà, en faisant la sourde oreille à ce que la Bible dit à l’égard des esprits de démons.

    Ne nous laissons pas séduire. Les démons voudraient nous faire croire qu’ils n’existent pas. Ce n’est pas sans raison que Jésus a appelé le diable, leur chef, « PERE DU MENSONGE », ajoutant : « Il n’y a pas de vérité en lui » (Jean 8 :44). C’est lui, sous l’apparence d’un serpent, qui insinua le doute dans le coeur d’Eve par cette parole : « Dieu a-t-il réellement dit ? ». Puis il mentit ouvertement en affirmant le contraire de ce que Dieu avait dit (Genèse 3 :1-5).

    La Psychanalyse

    Lors d’un reportage, l’éminent Professeur Baruk, juif croyant, membre de l’Académie de Médecine, me reçut à son domicile.

    Voici quelques-unes des remarques qu’il me fit à propos de la psychanalyse :

    « La psychanalyse, partie de recherches médicales, s’est ensuite tellement étendue qu’elle est devenue plutôt une sorte de religion. En effet, il s’agit d’un système explicatif où tous les phénomènes sont toujours ramenés à une seule et même interprétation, celle du désir et du plaisir.

    Freud qui a divinisé l’instinct sexuel, même sous la forme de perversion, est en complète opposition avec les textes bibliques. Il s’est dirigé vers un spiritualisme de l’inconscient, retournant au paganisme. C’est une rébellion de tous les instincts contre toute autorité, contre toute idée morale et finalement contre Dieu. »

    Voilà comment, à partir d’une philosophie inspirée par Satan, naissent des doctrines pernicieuses, doctrines de démons qui aboutissent à la tentative de destruction du Salut offert par Dieu en Jésus-Christ. Satan a l’art de colorer des enseignements ténébreux en utilisant des couleurs chatoyantes. Le poison est parfois bien camouflé, d’où la mise en garde de la Bible :

    « Eprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux-prophètes sont venus dans le monde. »

    1 Jean 4 :1.

     

    La Superstition

     

    Apparemment anodine et parfois sujet de plaisanterie, la superstition exprime une crainte réelle de quelque malheur et une recherche de protection par des contre-charmes, des formules, des mascottes. Cela semble ridicule et stupide en notre 20è siècle et pourtant les gens superstitieux sont innombrables, croyants ou non, érudits ou non. Derrière tout cela, se cache une action des démons détournant les âmes de la foi en la protection divine.

    N’entend-t-on pas souvent dire : « je touche du bois » ou « Ne passez pas sous l’échelle, çà porte malheur ». Pour les superstitieux, le bonheur ou le malheur dépend de toutes sortes de signes ou de choses : rencontre d’un chat noir, d’une chouette, le bris d’une glace, les craquements dans le bois, renverser la salière, le fer à cheval, le trèfle à 4 feuilles, l’araignée du soir, interrompre une chaîne de lettres, breloques d’après les signes du zodiaque, mascottes, fétiches, amulettes….

    La superstition s’est aussi glissée au sein de certaines religions. On fait porter aux enfants une médaille dit « pieuse » et représentant un saint afin de lui assurer la protection du saint. La vertu de la médaille est prétendue décuplée si elle est bénite lors d’un pèlerinage. Le commerce des objets de piété dans les lieux de pèlerinage, comme la vente de bouteilles d’eau bénite de Sainte Rita est une exploitation de la superstition, et de la crédulité. La foi en Jésus délivre de toute cette force de la superstition. La foi s’appuie sur les promesses de Dieu. En voici une parmi beaucoup d’autres que vous trouverez dans la Bible :

     

    « L’ETERNEL EST CELUI QUI TE GARDE. L’ETERNEL TE GARDERA DE TOUT MAL.

    IL GARDERA TON AME.

    L’ETERNEL GARDERA TON DEPART ET TON ARRIVEE, Dès maintenant et à jamais. » Psaume 121 :5-7

     

    LES DOCTRINES PERNICIEUSES A VERNIS RELIGIEUX

     

    Pour discerner ces religions démoniaques, il y a deux critères :

    1. Toute doctrine qui établit un salut PAR LES OEUVRES et qui annule ou diminue la valeur de l’oeuvre expiatoire de Christ à la croix est d’inspiration démoniaque.

     

    2. Toute doctrine qui met Jésus au second plan, donnant à un autre personnage une place de premier plan est du démon.

    Il y a des doctrines qui s’affichent nettement démoniaques comme celle de « l’Eglise de Satan ». D’autres ont le venin satanique dissimulé sous le camouflage de quelques vérités.

    La mise en garde de la Bible est ferme au sujet de ces doctrines de démons :

    « Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas LA DOCTRINE DE JESUS Ne le recevez pas Dans votre maison. » 2 Jean 9 :10

    J’ai noté succinctement quelques-unes de ces doctrines de démons qui rejettent le Christ crucifié et ressuscité pour notre Salut. Cela vous permettra de vous rendre compte du danger que constitue ce MONDE DE TENEBRES.

    Le « Nouvel Age »

     

    A l’aube de l’an 2000 une doctrine étrange envahit le monde. Elle prétend que l’homme peut se sauver lui-même et sauver l’humanité par une transformation sociale venant de l’intérieur de chaque individu.

    Elle rejette l’œuvre du Christ au calvaire sans laquelle l’homme ne peut expérimenter la véritable vie nouvelle. Vouloir transformer l’homme par l’homme est une utopie venue de Californie.

    Le « Nouvel Age » est une nouvelle forme de paganisme se présentant comme une supra-religion mondiale, affirmant être la remplaçante du christianisme. C’est un mélange hétéroclite d’astrologie, d’hindouisme, de parapsychologie, d’utilisation des techniques du Yoga, de pratiques occultes, et d’expériences que cette religion appelle « paroxystiques ou transpersonnelles susceptibles de provoquer un état modifié de la conscience » permettant de « réénergésiter ou surdimensionné » l’homme.

    Son but est de rassembler dans l’unité ce qui est divers, y compris toutes les religions. Elle se base sur la loi des cycles cosmiques dans la perspective d’un nouvel âge d’or, l’homme devenant Dieu lui-même.

    L’Apôtre Paul nous a avertis de ne pas nous laisser séduire par les doctrines démoniaques de la fin des temps.

    « Il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité et se tourneront vers des fables. » 2 Timothée 4 :3

    L’Hindouisme

    Cette doctrine est pratiquée par des dizaines de millions d’âmes. Elle enseigne que Dieu est dans toutes les créatures, dans les animaux, même dans la pierre. C’est pourquoi en Inde, il y a partout des dieux. Ce sont des statues plus ou moins hideuses et bariolées de couleurs vives, représentant des oiseaux, des quadrupèdes, ou des êtres humains aux bras multiples et aux noms étranges. Ces boudhas et ces dieux nés de la superstition greffée sur une philosophie mystique mêlée de spiritisme, sont présents dans tous les villages, parfois sur le bord des routes. Dans les temples hindous, les dieux de pierre sont cachés dans des lieux obscurs, servis par des prêtres auxquels les adeptes apportent des corbeilles de fruits ou autres présents.

    Dans certains villages, il y a un char énorme sur lequel on promène le dieu au cours de processions.

    Les hindous croient à une purification par les réincarnations successives, ce qui est en contradiction avec la Bible qui dit :

    « Il est réservé aux hommes de MOURIR UNE SEULE FOIS » (Hébreux 9 :27) et « Le sang de Jésus nous purifie de tout péché. » (1 Jean 2).

     

    Les Gourous

     

    Dans le Nord-Ouest de l’Inde, j’ai eu l’occasion de visiter un « Ashram » (centre communautaire) où un maître appelé Gourou enseigne la méditation transcendantale. Le Gourou Maharaj Ji était assis dans son fauteuil au milieu de la place, regardant ses milliers d’adeptes, parmi lesquels une centaine d’européens, transportant sur la tête, d’un endroit à l’autre, des corbeilles remplies de terre. Le soir, lors de l’une de ses conférences, il dit : « A son époque, Jésus a montré aux hommes le chemin vers Dieu. Aujourd’hui Dieu est en moi pour guider les hommes dans ce chemin. »

    Les Gourous de l’Inde diffusent en Inde et dans le monde leurs doctrines anti-Christ, sous des titres divers dont « la mission de la lumière divine », « le mouvement de Khrisna », etc., excluant la foi en l’œuvre expiatoire de Jésus-Christ et se présentant eux-mêmes comme « maîtres parfaits », « sauveurs de l’humanité ». Ces religions orientales mystiques sont aujourd’hui à la mode. Elles laissent croire à l’homme qu’il peut parvenir jusqu’à Dieu par des exercices de méditation et des techniques inspirées du yoga et par sa foi au gourou.

    Face à ces doctrines trompeuses du démon nous affirmons ce que le Christ a dit :

    « NUL NE VIENT AU PERE QUE PAR MOI » Jean 14 :6.

     

    Le Moonisme

     

    Depuis 1955, son fondateur Sun Myung Moon, se dit être le deuxième Messie, le Seigneur du retour. Il prétend pouvoir réaliser le nouveau monde. Il a déclaré : »Jésus s’efface devant le nouveau Maître que je suis. Au jour de la victoire, tout l’univers se prosternera devant moi. Dieu vit en moi. Je suis son incarnation et vous devez m’appeler : Père. »

    Voilà un faux-Christ.

    Il a écrit dans ses brochures que la mort de Jésus-Christ sur la croix fut un échec ! Cela est la preuve que cette doctrine est diabolique. En outre, il a des méthodes qui relèvent de l’occultisme puisqu’il enseigne d’utiliser le sel en faisant sept tas égaux pour consacrer soit une maison, soit de la nourriture, soit des véhicules, etc.

    Il n’est pas le seul faux-Christ. J’en ai rencontré un à Jérusalem, et un autre au sud de l’Inde. En France, nous avons eu le nôtre en la personne de Georges Roux, de Montfavet.

    N’est-ce-pas un signe des temps que l’apparition de ces faux-messies, annonçant le prochain retour du VRAI MESSIE : JESUS DE NAZARETH ?

     

    Les Témoins de Jéhovah

     

    Cette doctrine remonte au siècle passé, en 1870, lorsque Charles Taze Russel prédit que le Christ devait revenir en 1914, date du départ de son règne de 1000 ans sur terre. Comme il n’était pas revenu sur terre à cette date, les Témoins de Jéhovah ont conclu qu’il s’était installé quelque part dans l’espace !!

    Russel fonda l’association « la Tour de Garde » et publia divers livres qui tordent le sens des Ecritures.

    Il prétendit que seulement 144.000 personnes font partie de l’Eglise qu’il a appelé le « petit troupeau », alors que dans l’Apocalypse il est bien précisé qu’il s’agit de 144.000 serviteurs de Dieu, de toutes les TRIBUS D’ISRAEL (Apocalypse 7 :4). Le rejet par cette doctrine de la divinité de Jésus et des textes bibliques concernant la vie éternelle de l’âme dans L’au-delà auprès du Seigneur indique qu’il y a manifestement séduction diabolique pour égarer les âmes.

     

    Les Mormons

     

    A la base de cette doctrine, un homme, Joseph Smith, né en 1805. Il eut 20 épouses dites « célestes ». Son successeur Birham Young en épousa 27, Joseph Smith qui était porté vers l’occultisme déclara que Pierre, Jacques et Jean lui apparurent et lui conférèrent la « Prêtrise de Melchisédek « !

    De telles apparitions relèvent du spiritisme et ce sont des démons qui se présentent à la place des morts. Les morts n’ont en effet aucune relation avec les vivants. Ils ne peuvent revenir vers les vivants que par la résurrection (Luc 16 :31).

    Il écrivit en 1830 un livre qui fut diffusé ensuite sous le titre « Livre des Mormons » pour supplanter la Bible. Il prétendit qu’un ange du nom de « Moroni » lui serait apparu et lui aurait révélé l’emplacement de plaques d’or sur lesquelles était écrit le « Livre des Mormons » en langue égyptienne. La soi-disant traduction se fit comme dans des séances spirites, derrière un rideau.

    Les Mormons qui se disent « l’église des saints des derniers jours » affirment qu’en dehors d’eux tout le monde est perdu.

    Ils enseignent que le Christ doit revenir en Amérique.

    Parmi leurs hérésies on note des points de doctrine qui détruisent l’œuvre par grâce accomplie par Jésus sur la croix, ce qui prouve leur source démoniaque.

    Ils enseignent que Dieu c’est Adam et qu’il a un corps de chair et d’os.

    Alors que Jésus nous a dit que « Dieu est esprit. » (jean 4 :24)

    Ils disent qu’il y a même plusieurs dieux et qu’ils ont des épouses. Ils osent enseigner qu’aux noces de Cana, c’était le mariage de Jésus. Pour eux le Saint-Esprit est un fluide divin composé d’atomes, une énergie impersonnelle !...

    . « Venez à Salt Lake City, c’est le paradis ! »

    Séduite par cette propagande des Mormons, une famille chrétienne de France était allée s’y établir.

    Désillusionnée, elle est revenue en France. Accueilli chez elle lorsque je traversais les Etats-Unis, elle me fit visiter le dôme du tabernacle mormon, au parfait accoustique, et doté d’un orgue fameux. Il est situé près du temple mormon ou n’entrent que les initiés et dont la construction dura 40 ans. J’eus là l’occasion de mieux comprendre la puissance de séduction démoniaque de cette doctrine. Le pasteur d’une Assemblée de Dieu de la ville me fit remarquer que leur pouvoir de séduction était en régression dans la ville.

    Pour éviter de tomber dans les pièges des Mormons qui veulent renverser l’Evangile de Christ, écoutez la voix de Jésus LE BON BERGER et non pas « un autre Evangile, même si un ange du ciel vous l’annoncerait », dit l’apôtre Paul (Galates 1 :6-9).

     

    Les Jésus-Seulistes

     

    La doctrines dite « Jésus seul » a commencé à se répandre aux Etats-Unis au début de notre siècle et elle a été diffusée en Europe par les disciples de l’américain Branham qui se disait le prophète de la dernière période de l’Eglise, -l’Elie de la fin des temps », aux révélations infaillibles. Cet enseignement dit que « Père, Fils et Saint-Esprit » sont des titres et qu’en conséquence Jésus est à la fois Fils, Père et Saint-Esprit. C’est la réapparition d’une hérésie du 3è siècle appelée « modaliste » et présentant le Dieu unique comme ayant été d’abord Père sous l’Ancienne Alliance, puis Fils sur terre et Saint-Esprit sous la Nouvelle Alliance. Elle fut enseignée par Sabellus.

    Selon cette doctrine, le baptême n’a de valeur que si on prononce la formule « Au Nom de Jésus » et que, sans cette formule, on est perdu. Ce qui donne à la formule un caractère magique et annihile la grâce du Salut.

    Dieu n’est pas le Fils puisqu’Il a donné son Fils et non pas qu’Il s’est fait Fils (Jean 3 :16).

    N’est-il pas écrit : « Il y a un seul Dieu et un seul MEDIATEUR entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme. » (1 Tim. 2 :5) ?

    Si Jésus était le Père, il ne pourrait pas être médiateur, ni avocat auprès du Père (1 Jean 2 :1)

    Jésus lui-même a dit :

    « JE NE SUIS PAS SEUL, car le Père est AVEC moi. » (Jean 16 :32 et 8 :22). Les « Jésus-seulistes » suppriment le mot « avec ». Falsifier ainsi les textes de la Bible c’est l’oeuvre des démons et malheureusement il y a des chrétiens qui se laissent séduire.

    Soyez sur vos gardes et « que la grâce, la miséricorde et la paix soient avec vous, de la part de Dieu le Père, ET de la part de Jésus-Christ, le Fils du Père, dans la vérité et la charité. » 2 Jean 1 :3

    Une longue liste

    Il y a bien d’autres doctrines de démons que nous pourrions citer, comme l’Antoinisme dont le fondateur, le père Antoine, né en Belgique, pratiquait le spiritisme et faisait tourner les tables. Ses disciples le prient et se revêtent de robes noires.

    C’est bien LE MONDE DES TENEBRES.

    On pourrait ajouter la « Science Chrétienne » qui n’est ni scientifique, ni chrétienne. Elle fut fondée en 1866 par une américaine Mary Baker Eddy. Elle pratiquait le spiritisme et l’autosuggestion, niant la mort et la résurrection de Jésus-Christ.

    La liste est trop longue (Scientologie, Vaudou, Krishna, Amis de l’Homme, Mouvement du Graal, Raëliens, etc…etc) pour pouvoir examiner en détail chacune de ces doctrines de démons. Si nous y ajoutons l’idéologie communiste qui est anti-Dieu et donc anti-Christ, on s’aperçoit que les ¾ de l’humanité sont plongés dans de profondes ténèbres. Sur 4 Milliards d’hommes, seulement 1 Milliard se réclament du christianisme et, parmi ceux-là, bien peu vivent réellement leur foi dans le Christ, selon les normes bibliques ; de plus, le cahot théologique s’est installé dans les religions dites historiques avec l’apparition d’attaques directes ou indirectes pour tenter de détruire l’autorité de la Bible et la foi au Christ Sauveur.

    Les doctrines de démons se dévoilent lorsqu’elles sont confrontées avec la Parole de Dieu.

    Toute doctrine qui s’éloigne du Message de Jésus-Christ aux hommes est inspirée du diable. Si donc à ce jour vous avez reçu des enseignements qui ne sont pas bibliques, rejetez-les, attachez-vous à

    « LA SAINE DOCTRINE » (Tite 1 :9) et joignez-vous à l’Eglise qui appartient à Jésus-Christ, ce dont j’ai donné l’explication biblique dans le numéro 9 de la série des Vérités Bibliques.

     

    Ne vous laissez pas entraîner Par DES DOCTRINES DIVERSES. (Hébreux 13 :9)

    Car il viendra un temps Où les hommes ne supporteront pas LA SAINE DOCTRINE. (2 Timothée 4 :3)

     

    LA FIN DU DIABLE ET LA VICTOIRE DE JESUS-CHRIST

     

    «Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui NOUS A DELIVRES DE LA PUISSANCE DES TENEBRES et nous a transportés dans le Royaume du Fils de son amour. » Colossiens 1 :12-13.

    Quel bonheur de savoir que par la foi en Jésus nous ne sommes plus dans le MONDE DES TENEBRES. Nous savons maintenant que le diable et ses démons n’ont AUCUN POUVOIR sur nous tant que nous conserverons la foi en Christ et que nous vivrons en communion avec lui.

    La Bible nous a révélé ce que le diable et ses démons font dans les corps et comment ils séduisent les âmes. Mais la Bible nous a surtout éclairés sur leur DEFAITE et leur LIMITE, et mis en évidence la VICTOIRE DU CHRIST sur eux.

    « Jésus-Christ a anéanti celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le Diable. » Hébreux 2 :14 (Dans l’original, le mot « anéanti » signifie « réduit à l’impuissance »).

    Par sa mort sur la croix, Jésus a neutralisé le pouvoir du diable (Colossiens 2 :15).

    Et Jésus peut nous dire :

    « PRENEZ COURAGE, J’AI VAINCU LE MONDE. »

    (Jean 16 :33). Il a vaincu le monde des ténèbres pour nous faire passer à sa Lumière !

    Le moment viendra où le diable sera définitivement éliminé. En voici la promesse certaine :

    « Le Dieu de paix ECRASERA bientôt Satan sous vos pieds. » Romains 16 :20

    L’Apocalypse révèle quel sera le déroulement des dernières actions du diable et des démons sur la terre, à la fin des temps, et quel sera leur sort final :

    « Le diable…celui qui séduit toute la terre, fut précipité sur la terre et ses anges furent précipités avec lui. » Apoc. 12 :9

    « Malheur à la terre et à la mer ! car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’IL A PEU DE TEMPS. » Apoc. 12 :12

    « …et je vis sortir de la bouche du dragon TROIS ESPRITS IMPURS semblables à des GRENOUILLES. Car ce sont des ESPRITS DE DEMONS qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toutes la terre afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout-puissant ; » Apoc. 16 :13-14

    Après ce JOUR DU DIEU TOUT-PUISSANT, tandis que le Christ règnera mille ans sur la terre (Apoc. 20 :6 et 5 :10), un ange enchaînera le diable dans l’abîme pendant ce règne du Christ.

    « Un ange…saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et le lia pour mille ans. » Apoc. 20 :2

    « Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison et il sortira pour séduire les nations… » Apoc 20 :7

    La terre connaîtra une dernière guerre. Ce sera la disparition de la planète (Apoc. 20 :7-11) et la condamnation définitive du diable :

    « LE DIABLE FUT JETE DANS L’ETANG DE FEU ET DE SOUFFRE, où sont la bête et le faux-prophète, Et ils seront TOURMENTES jour et nuit, aux siècles des siècles. » Apoc. 20 :10

    La victoire finale appartiendra au Christ.

    « Il n’y aura plus d’anathème. Le trône de Dieu et de l’Agneau sera dans la ville : ses serviteurs le serviront et verront sa face, et son nom sera sur leurs fronts…Et ils règneront aux siècles des siècles. » Apoc. 22 :3-5

    Dans cette attente, nous pouvons, par la foi en Jésus-Christ, être toujours vainqueur sur le diable :

    « …l’accusateur (le diable), celui qui accusait nos frères devant Dieu, jour et nuit, ILS L’ONT VAINCU A CAUSE DU SANG DE L’AGNEAU et à cause de la parole de leur témoignage. » Apoc. 12 :10-11

    Retenons cette belle promesse :

    « LE SEIGNEUR EST FIDELE, IL VOUS AFFERMIRA ET VOUS PRESERVERA DU MALIN. »                               2 Thessaloniciens 3 :3

    « Prenez par-dessus tout LE BOUCLIER DE LA FOI Avec lequel Vous pourrez éteindre TOUS Les traits enflammés Du malin…. » Ephésiens 6 :16

     

     

    TABLES DES MATIERES

    Un pays de sorcellerie……..

    Une maison hantée !.......

    La Bible affirme l’existence du monde des esprits……

    Le Diable : origine…………

    Noms attribués………….

    Pouvoir et défaite…………

    Desseins et pièges………

    Les Démons : Qui sont-ils ?..............

    Où sont-ils ?.................

    Que font-ils ?.................

    Les possédés par les démons…………..

    Les Doctrines des Démons…………..

    L’Occultisme……………….

    L’Astrologie et la Divination………….

    La Magie………………..

    Le Magnétisme et la Radiesthésie…………..

    Le Spiritisme…………….

    La Psychanalyse……………

    La Superstition……………..

    Les Doctrines pernicieuses à vernis religieux……………………

    L’Islam……………….

    L’Hindouisme……………….

    Les Gourous……………………

    Le Moonisme……………….

    Les Témoins de Jéhovah…………

    Les Mormons…………

    Les Jésus-Seulistes…………….

    Une longue liste……………..

    La fin du Diable et la victoire de Jésus-Christ………………….

  • La grandeur de Jésus-Christ. (Le Cossec)

     

     LA GRANDEUR DE JÉSUS-CHRIST

     

    La dimension humaine de Jésus-Christ n’était que passagère.

    Elle ne doit pas nous faire oublier sa dimension divine.

    Il est descendu sur notre planète terre et il est retourné au ciel d’où il était venu s’incarner ici-bas dans un corps identique au nôtre.

    Il a été souvent mal connu, méconnu ou défiguré.

    Il est indispensable de s’en référer à la Bible, Parole de Dieu, pour le mieux connaître.

    Ce livret biblique vous aidera à comprendre que par JÉSUS et LES ANGES, la relation entre la terre et le ciel est mise clairement en évidence et que Jésus-Christ est vraiment le FILS DE DIEU, le MAITRE DE L’UNIVERS. S’il a été pour un temps abaissé au-dessous des anges, il l’a été par amour pour nous, pour prendre notre place de coupable et expier toutes nos fautes en offrant son corps en sacrifice sur la croix à Jérusalem.

     

    LA GRANDEUR DE JESUS-CHRIST D’OU VIENT JESUS-CHRIST ?

     

    - Tu apprendras pour dimanche prochain les quatorze versets du chapitre 1 de l’évangile de Jean.

     

    C’est la leçon que ma monitrice, Mademoiselle Biolley, âgée de 80 ans, me dit d’apprendre par cœur. Je fréquentais, en cette année 1935, l’école du dimanche de l’Eglise Evangélique, rue Franklin, au Havre.

    Le premier verset débute par ces mots :

    « Au commencement était la Parole ».

    Je ne comprenais pas ce qu’était la Parole. Lorsque je lus le verset 14, le voile se leva.

    La Parole « faite chair » est désignée comme étant

    « LE FILS UNIQUE VENU DU PERE. »

    Ce fils reçut sur terre le nom de JÉSUS-CHRIST (Jean 1 :17), nom qui se dit en hébreu « Yechoua-Hamachiar » et signifie

    « le Messie Sauveur ».

    Au commencement du monde, Jésus était donc présent.

    C’est Lui la Parole.

    «Au commencement était la Parole.

    La Parole était avec Dieu.

    La Parole était Dieu. » (Jean 1 :1) . Jean 1 :1-14

     

    « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu. Et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu.

    Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.

    En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont point reçue. Il y avait un homme envoyé de Dieu : son nom était Jean. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière.

    Cette lumière était la véritable lumière qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme.

    Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue.

    Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à tous ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de dieu, lesquels sont nés, non de sang, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.

    Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité : et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. Jean lui a rendu témoignage et s’est écrié : C’est celui dont j’ai dit : celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi.

    Et nous avons reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce : car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. Personne n’a jamais vu Dieu : le Fils Unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. »

     

    Ce prologue de l’Évangile de Jean que j’appris dès ma conversion, à l’âge de 14 ans, m’impressionna. Je compris que Jésus-Christ n’était pas seulement l’enfant de Bethléem ou l’homme de Galilée.

     

    La grandeur du Christ dépasse notre imagination.

    La Bible nous en dévoile l’immensité.

     

    A propos de notre origine, nous disons : « Je suis né à Paris, Nantes, Lyon… » Mais Jésus affirmait : « JE SUIS DESCENDU DU CIEL »

    (jean 6 :38)

     

    Il dit encore : « Celui qui vient du Ciel est AU-DESSUS DE TOUS » (jean 3 :31), révélant ainsi son origine et sa souveraineté divine.

    Un jour, plusieurs de ses disciples murmuraient, car ils ne comprenaient pas le sens de ses paroles, et il leur fit cette remarque : « Et si vous voyez le Fils de l’homme monter où il était auparavant » (Jean 6 :62)

    Auparavant il était « AVEC DIEU » (Jean 1 :1),

    « DANS LE SEIN DU PERE » (Jean 1 :18), « EN FORME DE DIEU » (Philippiens 2 :6).

     

    Quand il vécut sous forme humaine, « il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu » (Jean 5 :18)

     

    Rien d’étonnant à ce qu’il ait prononcé ces paroles : « TOUT ce que le Père fait, le Fils aussi le fait PAREILLEMENT » (Jean 5 :19).

    « Comme le Père A LA VIE en lui-même, ainsi il a donné au Fils d’AVOIR LA VIE en lui-même » (Jean 5 :26).

     

    Nous disons : « Je suis d’Alsace, de Provence, de Bretagne… ». Lui, Jésus, disait : « JE SUIS D’EN-HAUT » (Jean 8 :23).

     

    Et aujourd’hui, « Il est assis à la droite de la majesté divine, dans LES LIEUX TRES HAUTS » (Hébreux 1 :3). Il apprit à ses apôtres à dire : »Notre Père qui est aux Cieux » (Matthieu 6 :9)

    Que sont ces lieux très hauts ? Où Dieu a-t-il son trône ?

    Cela paraît bien difficile à définir quand on sait l’étendue de l’Univers….

    Grâce à leurs télescopes géants, à leurs satellites, à leurs sondes spatiales truffées d’appareils électroniques, les hommes espèrent parvenir à remonter le temps jusqu’à la naissance de l’Univers.

     

    Dans la théorie du « bigbang » initial (explosion qui aurait précédé la naissance « des cieux et de la terre »), le mot « création » est aujourd’hui universellement employé. L’évidence de la création s’impose de plus en plus au fur et à mesure que les recherches des savants progressent, notamment dans le domaine de la radioastronomie.

    La Bible dit : « Au commencement Dieu créa les cieux et la terre » (Genèse 1 :1).

    Elle ne précise pas quand fut le commencement. Les problèmes apparaissent lorsqu’on essaye de fixer une date à partir de telle ou telle théorie.

     

    Devant l’espace infini et l’éternité, l’homme est bien petit et il cherche en vain à expliquer l’inexplicable de l’au-delà avec son intelligence et son langage limités. La distance à laquelle se trouvent « les lieux très hauts » nous dépasse. Personnellement, je m’incline devant le Christ, Grand et Glorieux, et je crois simplement tout ce que la Bible dit à son sujet.

    Avant d’offrir sa vie sur le calvaire, Jésus avait dit à ses apôtres :

    « Je suis SORTIE DU PERE, et je suis VENU DANS LE MONDE.

    Maintenant je QUITTE LE MONDE Et JE VAIS AU PERE. »

    (Jean 16 :28)

    Il est venu sur notre planète « TERRE ». Son passage y fut de courte durée. « Les jours de sa chair », soit 33 ans, ont permis aux hommes de découvrir en lui l’envoyé de Dieu pour leur salut.

    Souvent il répétait qu’il était « ENVOYE » :

    « C’est le Père qui m’a envoyé » (Jean 5 :36)

    « Le Père qui m’a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi » (Jean 5 :37)

    « Je ne suis pas seul, mais le Père qui m’a envoyé est avec moi. » (Jean 8 :16)

    « Celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde. » (Jean 10 :36

    « Comme le Père qui est vivant m’a envoyé… » (Jean 6 :57)

    « Je m’en vais vers Celui qui m’a envoyé… » (Jean 7 :33) etc.

     

    En venant ici-bas, Jésus dit à son Père : « Voici je viens, ô Dieu, pour faire ta volonté » (Hébreux 10 :7). C’est pour cela que « la Parole a été faite chair et a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité. » (Jean 1 :14)

    C’est par amour pour l’homme qu’il a créé que Dieu a envoyé son Fils sur terre. Il l’a donné comme victime expiatoire pour que l’homme soit sauvé par lui.

     

    QUELLE FUT SA MISSION SUR TERRE ?

     

    Dans le texte de l’Évangile de Jean que ma monitrice me fit apprendre, Il y a deux mots qui expriment avec force la base même de la mission que le Christ vint remplir sur cette terre : VIE et LUMIERE.

    « En elle était LA VIE, et LA VIE était LA LUMIERE des hommes » (Jean 1 :4).

    L’ennemi du Christ et des hommes appelé le diable- plonge les êtres humains dans les ténèbres et la mort.

     

    Mais la LUMIERE est plus forte que les ténèbres, et LA VIE plus que la mort.

    Le Christ a été envoyé pour donner à l’homme LA VIE et LA LUMIERE.

     

    Dieu dit, lors de la création, «Que la lumière soit, et la lumière fut » (Genèse 1 :3)

    Quand Dieu décida d’envoyer son Fils dans le monde, il l’envoya comme une Lumière.

    Jésus dit lui-même : « JE SUIS LA LUMIERE DU MONDE, celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura LA LUMIERE de LA VIE. » (Jean 8 :12) « Cette lumière, dit l’apôtre Jean, était LA VERITABLE LUMIERE qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. » (Jean 1 :9)

    Il y a de fausses lumières, de faux messies, de faux docteurs. Le diable lui-même se « déguise » parfois en « ange de lumière » (2 Corinthiens 11 :14), car il est « menteur et le père du mensonge » (Jean 8 :44). Mais Jésus est la VRAIE lumière.

    « Quiconque croit en moi, dit-il, ne demeure pas dans les ténèbres » (Jean 12 :46).

    « Dieu qui a dit : la lumière brillera au sein des ténèbres, a fait briller LA LUMIERE DANS NOS COEURS pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ » (2 Corinthiens 4 :6).

    « Le peuple qui marchait dans les ténèbres voit une GRANDE LUMIERE », disait le prophète Esaïe, annonçant par avance la venue de Jésus (Esaïe 9 :1 et Matthieu 4 :16).

     

    L’obscurité était entrée dans le cœur de l’homme depuis que le diable s’infiltra dans le Paradis terrestre. Il sema le doute et entraîna la créature humaine dans la désobéissance à l’égard de son Créateur. Cela eut pour conséquence le désordre moral, la désolation, la souffrance, le péché, la mort sur toute la terre depuis des siècles. C’est dans ce monde enchaîné par le mal, enveloppé de ténèbres et dominé par le diable que le Christ descendit.

     

    Il vint pour chasser les ténèbres et vaincre le péché, la mort, Satan, et donner à ceux qui croient en lui le pouvoir de devenir enfants de Dieu (jean 1 :12), passer des ténèbres à LA LUMIERE (Actes 26 :18) et de la mort à LA VIE (Jean 5 :24).

    « Celui qui croit en moi, dit-il, a la VIE éternelle. » (Jean 6 :47).

     

    JÉSUS ETAIT-IL ACCOMPAGNE PAR LES ANGES QUAND IL VINT SUR TERRE ?

     

    Lors de la venue de Jésus, des anges apparurent sur notre planète.

    . UN ANGE DU NOM DE GABRIEL fut envoyé par Dieu à Nazareth auprès d’une vierge nommée Marie pour lui annoncer qu’elle mettrait miraculeusement au monde un fils auquel elle donnerait le nom de JÉSUS (Luc 1 :26-28)

    . AU MOMENT DE LA NAISSANCE DE JÉSUS, UN ANGE apparut aux bergers qui gardaient leurs troupeaux près de Bethléhem. Il leur dit :

    « Ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle…c’est qu’aujourd’hui dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ (messie), le Seigneur. » (Luc 2 :8-12)

    PUIS UNE MULTITUDE D’ANGES se joignirent à lui en louant Dieu en disant :

    « Gloire à Dieu dans les lieux Très-Hauts. » (Luc 2 :14)

    Après cela les anges retournèrent « au ciel » (Luc 2 :15).

    En accompagnant la première venue du Christ sur terre, les anges ont ainsi démontré l’existence du lien entre le ciel et la terre.

    Comment cela est-il possible lorsque l’on songe à la distance qui nous sépare des étoiles ?

    L’étoile la plus proche, visible à l’oeil nu, est Alpha du Centaure qui se trouve à environ 4 années-lumière. L’année-lumière est basée sur la vitesse de la lumière, soit 300.000 km à la seconde. Pour atteindre cette première étoile, il faut donc voyager pendant 4 ans à 300.000 km par seconde. L’objet le plus lointain, visible aussi à l’oeil nu, est la galaxie d’Andromède qui se trouve à environ 1 million et demi d’années-lumière. Leur lumière a voyagé pendant 4 ans ou pendant 1 million et demi d’années-lumière pour nous atteindre. En conséquence, nous regardons dans le passé. Mais ceci est vrai dans les deux sens.

    Si vous étiez sur l’une de ces étoiles Ŕ en supposant que vous ayez un télescope adéquat Ŕ vous verriez la terre telle qu’elle existait dans le passé. De l’étoile Sirius vous verriez ce que vous faisiez sur la terre il y a neuf ans.

    Oui, tout ce que vous avez fait vous êtes encore en train de le faire, le fantôme de votre passé hante l’univers !

     

    Souvenez-vous que Dieu est omniprésent. Cela signifie que pour Dieu tout péché que vous avez commis, toute chose mauvaise que vous avez faite, vous le faites encore et le ferez pour toujours si le pardon de Dieu n’intervient pas. Seul Dieu qui contrôle tous les facteurs de temps, espace et matière peut enlever à jamais le péché. Pour le faire, il a envoyé son Fils Jésus-Christ offrir sa vie sur la croix.

    Moïse dit dans l’une de ses prières :

    « Seigneur, avant que les montagnes fussent nées et que tu eusses créé la terre et le monde, d’éternité en éternité, tu es Dieu…car mille ans sont à tes yeux comme le jour d’hier quand il n’est plus. » (Ps 90 :4)

    En tenant compte de la vitesse de la lumière dans le cosmos, il est possible aux anges de venir sur terre et de retourner au ciel, dans les lieux Très-Haut, avec une telle rapidité que nous ne pouvons pas le concevoir.

    En effet, qu’est-ce que le temps ? « La chose la plus simple quand on n’y réfléchit pas, la plus compliquée quand on cherche à la comprendre » disait Augustin il y a 1.500 ans.

    L’apôtre Pierre a écrit : « Devant le Seigneur un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour » (2 Pierre 3 :8).

     

    « DES ANGES VINRENT AUPRÈS DE JÉSUS ET LE SERVAIENT » (Matthieu 4 :11).

    Ils s’approchèrent de Jésus à la fin de son jeûne, après sa victoire sur les ruses du diable.

    Nous ne savons pas en quoi consistait le service des anges, mais ce rapport entre Jésus et les anges nous permet de comprendre que le Christ restait en relation permanente avec le ciel, ainsi qu’il le dit lui-même à Nathanaël :

    « En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert, et LES ANGES DE DIEU MONTER ET DESCENTRE au-dessus du Fils de l’homme. » (Jean 1 :51).

     

    A GETHSEMANE, au moment où Jésus était en agonie et priait instamment, « UN ANGE lui apparut du ciel pour le fortifier » (Luc 22 :43)

    Que fit l’ange ? Que lui dit-il ? La Bible ne le précise pas.

    Le Christ « fait homme » souffrait, ployé sous le poids des fautes des hommes qu’Il devait expier. Il s’était abaissé, pour un temps, au-dessous des anges (Hébreux 2 :7). L’un d’eux vint le soutenir dans ce combat.

     

    AU MOMENT DE SA RÉSURRECTION, UN ANGE DESCENDIT DU CIEL, vint rouler la pierre du tombeau et s’assit dessus (Matthieu 28 :2).

    Il était chargé d’annoncer aux femmes venues au sépulcre que Jésus était ressuscité. Les anges ayant la possibilité de parler les langues des hommes, il leur dit en hébreu : « Pour vous, ne craignez pas ; car je sais que vous cherchez Jésus qui a été crucifié. Il n’est point ici. IL EST RESSUSCITÉ. » (Matthieu 28 :5-6) . APRES SON ASCENSION, DEUX ANGES, ayant une apparence humaine se présentèrent aux apôtres pour leur annoncer que Jésus reviendra de la même manière qu’ils l’ont vu allant au ciel (Actes 1 :10-11)

    Jésus est donc retourné au ciel.

    L’histoire des hommes a une finalité et ne peut être dissociée de ce qui se passe au ciel.

    La relation entre le ciel et la terre ne peut se comprendre que par l’existence du Christ. L’Univers n’a de sens que PAR LUI.

     

    RIEN N’A ÉTÉ CRÉÉ SANS LUI

    « Car en Lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles.

    TOUT A ÉTÉ CRÉÉ PAR LUI ET POUR LUI.

     

    Il est avant toutes choses et toutes choses subsistent en Lui. » (Colossiens 1 :16-17)

    Ceci est également enseigné dans l’Évangile de Jean : « Toutes choses ont été faites par elle (la Parole) et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle » (Jean 1 :3)

    « le monde a été fait par elle » (Jean 1 :10)

     

    Insondable est la grandeur du Christ !

    Ce n’est pas le « petit Jésus de la crèche » comme on aime le dire aux petits-enfants.

    Il est « le premier-né de toute la Création, l’image du Dieu invisible » (Colossiens 1 :15)

    Le texte de Proverbes (8 :23-26) sur la « sagesse », ne peut-il pas lui être attribué ?

     

    « J’ai été établie pour l’éternité

    (le prophète Michée le confirme par ces paroles :

    Et toi Bethléem…de toi sortira celui qui domine sur Israël, et dont l’origine remonte aux temps anciens, aux jours de l’éternité… » Michée 5 :1-2)

     

    Dès le commencement, avant l’origine de la terre.

    Il n’avait encore fait ni la terre, ni les campagnes, ni le premier atome de la poussière du monde.

    Lorsqu’il disposa les cieux, j’étais là.

    Lorsqu’il traça un cercle à la surface de l’abîme,

    Lorsqu’il fixa les nuages en haut et que les sources de l’abîme jaillirent avec force,

    Lorsqu’il donna une limite à la mer, pour que les eaux n’en franchissent pas les bords,

    Lorsqu’il posa les fondements de la terre,

     

    J’ÉTAIS A L’OEUVRE AUPRÈS DE LUI et je faisais tous les jours ses délices, jouant sur le globe de la terre, et trouvant mon bonheur parmi les hommes.

    Heureux l’homme qui m’écoute, car celui qui me trouve a trouvé LA VIE. Mais celui qui pèche contre moi nuit à son âme. Tous ceux qui me haïssent aiment la mort. »

    « Dieu nous a parlé par son Fils Jésus. Il l’a établi héritier de toutes choses. Par lui il a aussi créé le monde. » (Hébreux 1 :2)

    « TOUT EXISTE PAR LUI, les choses visibles et invisibles », nous dit l’apôtre Paul dans son épître aux Colossiens (1 :16).

    Les choses visibles à l’œil nu et les invisibles que la science a découvertes et celles qui lui sont inaccessibles, TOUT existe par Jésus ! N’est-ce pas extraordinaire d’avoir un Sauveur si Grand, si Puissant ? «

     

    Que le Dieu de notre Seigneur JESUS-CHRIST

    Illumine les yeux de votre cœur,

    Pour que vous sachiez

    Quelle est envers nous qui croyons

     

    L’INFINIE GRANDEUR DE SA PUISSANCE….

     

    IL L’A DEPLOYEE EN CHRIST

    En le ressuscitant des morts Et en le faisant asseoir A sa droite

    Dans les lieux célestes. »

    (Ephésiens 1 :17-20)

     

    MERVEILLES DE LA CRÉATION

     

    Lors de ma visite à l’Institut des Sciences MOODY, à Los Angeles aux USA, où ne travaillent que des savants chrétiens pour démontrer de manière irréfutable que ces deux livres « LA BIBLE Ŕ le livre des livres- et LA NATURE » sont en parfait accord, le Directeur affirma avec conviction : « La Bible et la Nature ont le même auteur », et il ajouta : « Après toute une vie d’étude, nous n’avons pas trouvé un seul cas dans lequel il y ait un conflit entre ces deux livres. La Bible dit toujours exactement ce qu’elle veut dire. »

    En écoutant les exposés de cet homme animé d’une foi inébranlable, et en lisant des documents auxquels ont abouti les travaux de savants de l’Institut, les perfections de la création m’ont beaucoup impressionné. Le Christ par lequel et pour lequel tout a été créé apparaît dans toute sa force, et dans toute sa gloire, à travers les merveilles mises en évidence.

    Il y a 1900 ans, l’apôtre Paul écrivait aux Romains : « Les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité se voient comme à l’oeil nu, depuis la création du monde » (Romains 1 :20)

    En effet, comment ne pas reconnaître ces perfections dans la nature ?

    (Matthieu 6 :28) « Considérez comment croissent les lis des champs », dit Jésus qui était présent lors de leur création.

    Les formes diverses des fleurs, leurs parfums, leurs couleurs, quelle merveille ! Grâce à des caméras qui accélèrent le temps, l’homme peut voir la fleur croître à vue d’œil.

    Les cyclamens font gracieusement la révérence, les fuchsias poussent comme si elles avaient le hoquet, les fleurs d’ibiscus déploient leurs pétales en virevoltant…Quant à la feuille, c’est une usine à nourriture. Les rayons du soleil sont captés dans une série de réactions chimiques dont l’explication n’a été trouvée que récemment avec l’apparition de nouvelles techniques.

    (Matthieu 6 :26) « Regardez les oiseaux du ciel », dit encore Jésus, nous invitant à les observer pour augmenter notre foi. Quelle beauté : leurs plumages, leurs couleurs, leurs chants, leurs instincts !

    Les meilleurs instruments de l’homme ne sauraient être comparés en simplicité, en concision et en efficacité avec ceux des oiseaux. Des oiseaux migrateurs ont un système de guidage à longue distance dont la perfection paraît surnaturelle :

    - le pigeon voyageur laissé à 800 km de son pigeonnier s’élèvera, décrira rapidement quelques cercles, puis se dirigera infailliblement vers sa demeure.

    - le pluvier doré du pacifique, ce surprenant oiseau de mer, se reproduit en Sibérie orientale et en Alaska, mais il hiverne en Hawaï, parcourant plus de 3.000 km. Après le départ des parents, les petits suivent le même itinéraire, sans guide !

    - l’hirondelle de mer de l’Arctique vole du Pôle Nord au Pôle Sud, un voyage de 35.000 km, aller-retour.

     

    Qu’y a-t-il à l’intérieur de la petite tête d’un oiseau pour lui permettre de réaliser de tels exploits de navigation ?

     

    Nous pourrions aussi parler des poissons.

    Dieu dit «Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants » (Genèse 1 :20)

    La mer n’est pas vraiment le monde du silence.

    Elle est une partie inconnue et merveilleuse de l’Univers. La découverte précieuse de l’électronique et de son application dans des appareils susceptibles d’écouter la mer ont permis de recueillir des bruits et de localiser des signaux habituels au fond de la mer, provenant des poissons et des crustacés, sons analogues au chant des oiseaux ou au bourdonnement des abeilles.

    Les poissons sont pourvus d’un équipement spécial, plus varié que tous les instruments d’un orchestre symphonique et adapté à fonctionner sous l’eau.

    L’Institut des Sciences MOODY présente bien d’autres merveilles et des mystères de la vie qui nous environnent par de magistrales démonstrations dont voici quelques extraits. Ils nous permettent d’admirer la grandeur et la perfection de Jésus-Christ « par lequel toutes choses ont été faites et sans lequel rien n’a été fait » (Jean 1 :3)

    (Matthieu 6 :25) « Le corps n’est-il pas plus que le vêtement ? » dit Jésus.

    L’étude du corps humain nous le démontre.

    Qu’y a-t-il de plus commun que le corps humain ?

    Pourtant il contient un outillage chimique plus complexe et plus efficace qu’aucun homme n’ait jamais formé. La nourriture que reçoit le corps est transformée en sang, peau, muscle, os, dents, aussi bien qu’en chaleur et en mouvement. Malgré toutes ces activités, le corps se maintient à une température uniforme.

    Il comporte plusieurs dizaines de milliers de millions de pièces et un million de milliards de cellules !

    - la main. Quel autre appareil mécanique peut enfiler une aiguille et réussir une opération chirurgicale aussi bien que soulever un tronc d’arbre ?

    - l’œil. Le principe du diaphragme automatique qui s’adapte à différents niveaux de lumière est directement copié sur les études de l’oeil.

    - L’oreille. A l’intérieur se trouvent des fibres extrêmement sensibles qui distinguent 1500 tons différents dans un intervalle d’une octave.

    - Le cœur. Il pompe pendant la durée moyenne de la vie d’un homme assez de sang pour remplir une rangée de camions-citernes d’une longueur de 80 km , sans une seule interruption ni réparation. Il bat plus de 100.000 fois par jour.

    - Le sang. Il a 30 millions de globules rouges par goutte. Le corps humain en produit 2 millions par seconde pour remplacer ceux qui sont endommagés. Ils flottent dans un liquide clair, le plasma, et circulent, sous l’impulsion du cœur, dans des vaisseaux dont la longueur totale dépasse 160.000 km. Ces vaisseaux ne sont pas de simples tuyaux. Ils contiennent dans leur perfection toutes sortes de valves, de systèmes, pour contrôler la pression et la circulation du sang dans tout l’organisme. Toute une vie ne suffirait pas pour tout étudier. Rien de surprenant que la Bible dise : « La vie de la chair est dans le sang » (Lévitique 17 :11).

     

    LES CIEUX RACONTENT LA GLOIRE DE DIEU, DONC DE CHRIST

    PAR LEQUEL IL A TOUT CREE !

     

    Les ouvrages de Dieu sont parfaits, tant dans l’infiniment grand que dans l’infiniment petit.

    « Il n’y a qu’un seul Dieu, le Père.

    De qui viennent toutes choses,

    Et un seul Seigneur Jésus-Christ,

    Par qui sont toutes choses. » (1 Corinthiens 8 :6)

    Les ouvrages de Dieu sont parfaits, tant dans l’infiniment grand que dans l’infiniment petit.

    En étudiant la structure des molécules et des atomes formant les molécules, les savants ont découvert que la structure des atomes ressemble beaucoup à la structure solaire.

    Chaque atome a un noyau lourd correspondant au soleil, et des électrons plus légers placés sur des orbites, image des planètes et du vide qui les sépare. Il est très intéressant de constater que les savants ont trouvé le même modèle dans l’infiniment grand et dans l’infiniment petit.

    L’astronomie a confirmé ces paroles écrites des milliers d’années auparavant :

    « Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l’étendue manifeste l’oeuvre de ses mains. » (Ps 19 :2)

    Pour étudier les cieux, les hommes disposent d’instruments, tels que les télescopes qui peuvent nous montrer dans les cieux ce que jamais oeil humain ne pourra voir.

    C’est ainsi que depuis bien des années les astronomes ont remarqué d’étranges masses brumeuses dans le ciel : ils les ont appelées « nébuleuses » et les ont répertoriées par milliers.

    En 1925 le télescope Hoover a été dirigé vers la grande nébuleuse « spirale » dans la constellation d’Andromède. Les photographies prises alors ont révélé que ce nuage incandescent était composé de milliers d’étoiles : la nébuleuse était une galaxie, une île de l’Univers, à une distance évaluée alors à 75.000 années-lumière.

    Cette découverte a permis d’expliquer notre propre galaxie, la voie lactée, où est situé le système solaire. Elle est composée d’étoiles réparties sur un diamètre de 100.000 années-lumière. Le soleil tourne autour du centre de la galaxie à une vitesse de 360 km à la seconde. A cette vitesse, il lui faudra 200 millions d’années pour achever sa révolution.

    Combien y a-t-il d’étoiles ? Environ 100 milliards dans une galaxie. Il y a à peu près 100 millions de galaxies dans l’espace connu. Si Einstein dit vrai, l’univers est 1 milliard de fois plus grand !

    Il y aurait donc 10 milliards de millions d’étoiles dans l’espace. Cela ne peut se concevoir ! Mais Sir James Jeans nous aide : il y a, dit-il, à peu près autant d’étoiles que de grains de sable au bord des mers, selon Jérémie 33 :22.

    Depuis la navette spatiale américaine « Challenger », les savants ont étudié notre soleil pour essayer de déterminer l’origine de l’Univers. Le soleil est situé à 160 millions de kilomètres de la terre. Il ne faudrait que 8 minutes et 19 secondes pour l’atteindre à la vitesse de la lumière, soit à 300.000 km par seconde. Or, les savants prétendent, en se basant sur

    leurs calculs, que le début de la création de l’Univers remonte à 15 milliards d’années-lumière.

    En réalité, il y a un infini que l’homme ne pourra jamais atteindre.

    Le roi David n’écrivait-il pas avec juste raison :

    « Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, la lune et les étoiles que tu as créées, qu’est-ce que l’homme pour que tu te souviennes de lui ? » (Psaume 8 :4-5)

    Le Dieu de l’infiniment grand et de l’infiniment petit s’est souvenu de nous, ses créatures, et il a envoyé sur notre petite planète son Fils par lequel il a créé les cieux et la terre. Il l’a envoyé mourir sur la croix afin que par sa mort nous ayons la vie éternelle et accès au Royaume des Cieux.

     

    NOTRE ENTRÉE DANS LE MONDE SPIRITUEL RENDUE POSSIBLE

    PAR JÉSUS

     

    Jésus est venu pour nous faire connaître Dieu et son amour. « Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. » (Jean 1 :18)

    Il est venu nous introduire dans le monde spirituel.

    Il était auprès de Dieu avant la création du monde. Il a mentionné cela dans sa prière sacerdotale :

    « Glorifie-moi de la gloire que j’avais auprès de toi, AVANT QUE LE MONDE NE FUT » (Jean 17 :2)

    Il disait aussi en priant :

    « Je suis sorti de toi » (jean 17 :8 et 13)

    « Je vais à toi » (Jean 17 :11 et 13)

    Par ces paroles, il exprimait à la fois son origine qui remonte « aux jours de l’éternité », comme le dit le prophète Michée (5 :1), et sa destinée éternelle. « Tes années ne finiront point » affirme l’épître aux Hébreux 1 :12 qui ajoute :

     

    « JÉSUS-CHRIST EST LE MÊME, HIER, AUJOURD’HUI ET ÉTERNELLEMENT. » (13 :8)

     

    Après sa mort et sa résurrection, Jésus est à nouveau entré DANS LE CIEL MÊME (Hébreux 9 :24)

    « Il est à la droite de Dieu et il intercède pour nous » (Romains 8 :34)

    Il nous a ouvert le chemin pour aller vers Dieu.

    « Par lui, nous avons les uns et les autres accès auprès du Père » (Ephésiens 2 :8)

    L’entrée dans le monde spirituel invisible, aussi réel que le monde visible, est à notre portée par le moyen de la foi en Jésus.

    Jésus dit au docteur de la loi Nicodème :

    « Si un home ne naît d’eau et d’esprit, il ne peut pas entrer dans le Royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. » (Jean 3 :5-6)

    Il ressort de ces paroles qu’il existe deux mondes :

    - le monde physique : la chair, - le monde spirituel : l’esprit. Le domaine spirituel ne peut pas être connu par nos sens physiques, c’est pourquoi une transformation fondamentale décrite par Jésus comme une nouvelle naissance est nécessaire pour le connaître. Ce monde spirituel est celui de la cinquième dimension du réel. La première dimension c’est le trait, la seconde c’est la surface et la troisième c’est le cube ; ainsi qu’on l’apprend en géométrie. Puis il y a la quatrième dimension, celle de la pensée, de l’intelligence qui appartiennent à l’homme et, enfin, la cinquième, celle de la communion avec Dieu et dans laquelle Jésus-Christ peut nous faire entrer. Certains pensent que l’existence d’un monde spirituel est impossible, car, disent-ils, seul ce qui peut être saisi par les sens existe. Cette affirmation est erronée puisque beaucoup de faits scientifiques reposent sur des mesures de réalités situées au-delà du domaine des sens. L’existence d’un monde spirituel et d’un monde physique est clairement démontrée par la Bible. La relation entre ces deux mondes a été détruite par le péché. Mais le Christ s’est fait chair et il est venu habiter parmi les hommes. Par sa mort et par sa résurrection, il peut servir de pont entre ces deux mondes, entre la terre et le ciel, entre les hommes et Dieu. Il donne la possibilité à l’homme de franchir la barrière pour revenir à Dieu. « Maintenant, vous qui étiez éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. Car il est notre paix, lui qui a renversé le mur de séparation. » (Ephésiens 2 :13-14) « Il y a un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme. » (1 Timothée 2 :5.).               JESUS FUT SEMBLABLE AUX HOMMES Jésus s’est dépouillé lui-même, en prenant « une forme de serviteur, en devenant SEMBLABLE AUX HOMMES ; ayant paru COMME UN SIMPLE HOMME, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. » (Philippiens 2 :7-8)    Pour devenir semblable aux hommes, il était indispensable pour lui d’avoir un corps humain. « C’est pourquoi, Christ entrant dans le monde dit : tu n’as voulu ni sacrifice, ni offrande, mais TU M’AS FORME UN CORPS. » (Hébreux 10 :5) Son corps fut formé dans le sein de la vierge Marie par la puissance du Saint-Esprit (Matthieu 1 :18 et Luc 1 :35). Puis il offrit son corps en sacrifice sur la croix. « C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par L’OFFRANDE DU CORPS DE JÉSUS-CHRIST une fois pour toutes. » (Hébreux 10 :10), car « Il a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois… » (1 Pierre 2 :24). Il a vécu simplement comme un homme pour donner aux hommes qui croient en lui la richesse spirituelle, le salut de l’âme, la vie éternelle. « Car vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, qui pour vous S’EST FAIT PAUVRE, de riche qu’il était, afin que par sa pauvreté vous fussiez enrichis. » (2 Corinthiens 8 :9) En venant sur la terre, « Il a participé au sang et à la chair » (Hébreux 2 :14) « Il a été rendu semblable en toutes choses à ses frères. » (Hébreux 2 :17) Il s’est ainsi abaissé au-dessous des anges « pour un peu de temps » (Hébreux 1 :9). Tous les anges savaient que l’enfant né miraculeusement de la vierge Marie à Bethléhem était le Sauveur. Une multitude d’entre eux descendirent sur terre, auprès des bergers, pour saluer sa naissance (Luc 2 :13-15) Ce « bébé » que les bergers virent couché dans la crèche ressemblait à tous les bébés. Son père adoptif Joseph et sa mère l’emmenèrent en Egypte, selon les instructions de l’ange du Seigneur qui apparut en songe à Joseph, car le roi Hérode cherchait le petit enfant pour le tuer (Matthieu 2 :13). C’est sur l’ordre d’un ange que Joseph reprit le chemin d’Israël et vint demeurer dans la ville de Nazareth (Matthieu 2 :19-23). De là, les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque (selon la coutume juive). Quand Jésus eut douze ans, ils le prirent avec eux. C’était un long voyage de plus de 100 kilomètres à pied. Au moment du retour, Jésus faussa compagnie à ses parents qui ne s’aperçurent de son absence qu’après une journée de marche avec d’autres pèlerins. Ils retournèrent donc à Jérusalem et au bout de trois jours de recherches, ils le trouvèrent dans le Temple, au milieu des docteurs de la loi qu’il étonnait par son intelligence et ses réponses. Il n’était pas un enfant « surdoué » mais « LE FILS DE DIEU » qui s’était fait « FILS DE L’HOMME » pour éclairer les hommes et les sauver. Lorsque ses parents lui demandèrent la raison de son attitude, il répondit : « Ne saviez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon Père ? » Ses parents ne comprirent pas à ce moment-là ce qu’il voulait dire. Quand le soleil se lève, il chasse peut à peu l’obscurité. Aussi Jésus, le soleil de Justice, annoncé par le prophète Malachie (4 :2), dut patiemment attendre le moment où dans la synagogue de Nazareth il se révéla comme LE MESSIE, l’OINT DE DIEU et se leva pour annoncer le temps de la grâce : « Jésus entra dans la synagogue le jour du sabbat, Il se leva pour faire la lecture. On lui remit le livre du prophète Esaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il est écrit : L’Esprit du Seigneur est sur moi parce qu’il m’a OINT pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres…pour publier une année de grâce du Seigneur. Ensuite, il roula le livre…et commença à leur dire : Aujourd’hui, cette parole de l’Ecriture que vous venez d’entendre est accomplie. » (Luc 4 :16-21). Elevé à Nazareth, connu comme étant « le fils de Joseph » (Luc 4 :22), il fut appelé « Jésus de Nazareth » (Mat. 10 :47, Marc 14 :67, Luc 24 :14, Jean 19 :19, Actes 2 :22 et 10 :38). Il grandit et joua avec ses camarades de son âge. Il alla avec eux à la synagogue chaque samedi. Il fut un travailleur manuel que les habitants rencontrèrent bien souvent dans les rues et sur la place du village de Nazareth. Il resta incognito sur la terre jusqu’à l’âge de trente ans, sous la forme d’un SIMPLE HOMME, juif parmi les juifs. Il vécut une vie familiale normale avec ses parents, ses frères et ses sœurs. C’est pourquoi les habitants de Nazareth qui l’entendirent plus tard, lors de son ministère, enseigner dans la synagogue furent étonnés et dirent : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? N’est-ce pas le fils du charpentier ? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères ? et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? » Mat. 13 :54-56.                                 LA GRANDEUR DE JÉSUS-CHRIST ET LES Anges    LE CIEL S’OUVRIT LORS DE SON BAPTÊME       Quand il se fit baptiser dans le Jourdain par son cousin Jean-Baptiste, il se produisit des évènements extraordinaires. Au moment où il sortit de l’eau en priant « le ciel s’ouvrit et le Saint-Esprit descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe. Et une voix forte fit entendre du ciel ces paroles : Tu es mon FILS bien-aimé ; en toi j’ai mis toute mon affection. » Luc 3 :21-22     Il est bien écrit que « LE CIEL S’OUVRIT » et qu’une voix se fit entendre « DU CIEL ». La relation CIEL-TERRE par la présence de Jésus ici-bas, à la fois Fils de l’Homme et Fils de Dieu, était UNE REALITE. Cela dépasse notre compréhension. C’est pourquoi, laissons de côté notre imagination. Reconnaissons les interventions divines qui confirment la divinité de Jésus dans son humanité et que notre foi simple nous porte à adorer Jésus, le Seigneur de l’Univers.   Les révélations bibliques constituent la base même de notre foi. Ce ne sont pas des légendes ou des mythes. « JE SUIS D’EN-HAUT » dit Jésus. Et voici que ce qui est d’EN-HAUT se manifeste EN-BAS sur la terre. Le combat engagé pour le rachat de l’homme est grand.              LA VOIX DE DIEU lui-même se fait entendre « TU ES MON FILS ».      Le SAINT-ESPRIT se manifeste, prend la forme d’une colombe et descend sur Jésus.  Le Père, Le Fils, le Saint-Esprit sont trois personnes distinctes. Leur accord est total dans la réalisation du plan du salut pour racheter les hommes et en faire des enfants de Dieu. « TU ES MON FILS » dit Dieu. Jésus EST Fils de Dieu et il est fait Homme.             Ce n’est pas Jésus homme qui est fait Fils de Dieu.                      

    LES MIRACLES DE JÉSUS      Après son baptême dans l’eau du Jourdain, Jésus «rempli du Saint-Esprit », « conduit par l’Esprit », « revêtu de la puissance de l’Esprit » (Luc 4 :1 et 14) retourna en Galilée. Il fit son premier miracle à CANA en transformant l’eau en vin délicieux, geste tourné vers la joie et la fête des hommes, mais auparavant il refusa de réaliser la suggestion du diable qui lui demandait de transformer des pierres en pain pour démontrer qu’il était vraiment le Fils de Dieu. Jésus aurait alors pu le faire en un instant, et cela lui aurait été facile, car il avait tout pouvoir, mais, s’étant fait homme, il ne s’est point détourné de cette volonté que l’essentiel pour l’homme n’est pas le pain, mais la Parole de Dieu. Il l’enseigna plus tard à ces disciples par ces mots : « Recherchez premièrement le Royaume et la justice de Dieu, et toutes choses vous seront données par-dessus. » (Math. 6 :33) Toutes les lois de la nature existent par Jésus. Il était donc normal que Jésus puisse intervenir pour les bouleverser ou les rétablir et accomplir ainsi DES MIRACLES. Par exemple : . Il traversa le Lac de Galilée à pied. Il marcha sur l’eau et y fit marcher l’apôtre Pierre. (Marc 6 :48)                    Il commanda au vent de s’arrêter et à la tempête de cesser. Ce miracle extraordinaire provoqua l’admiration et l’interrogation des disciples :       « Qui est celui-ci, dirent-ils, à qui obéissent même le vent et la mer ? » (Marc 4 :35-41) Il multiplia 7 pains et quelques petits poissons pour nourrir 4.000 personnes (Marc 8 :1-8) Les évangiles sont truffés de miracles. Ils sont indispensables pour comprendre la grandeur du Christ. Ils ont l’estampille de l’Esprit de Dieu. Les guérisons miraculeuses sont innombrables. Jésus a guéri : Des boiteux, Des aveugles, Des paralysés, Des lépreux, Des épileptiques… Il a délivré des possédés, ressuscité des morts. A la fin de son Évangile, l’apôtre Jean a écrit : « Jésus a fait encore, en présence de ses disciples BEAUCOUP D’AUTRES MIRACLES qui ne sont pas écrits dans ce livre » et il a fait cette dernière remarque : « …si on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde même put contenir les livres qu’on écrirait. » (Jean 20 :30 et 21 :25). L’éminent savant juif, Albert EINSTEIN, ne croyait pas que Jésus était une légende. Il dit : « Personne ne peut lire les Evangiles sans ressentir la présence authentique de Jésus. Sa personnalité vibre dans chaque mot. Aucun mythe ne peut contenir une telle présence vivante. » POUVOIR SANS LIMITE DE JÉSUS Jésus dit à ses apôtres le jour de son ascension : « TOUT POUVOIR m’a été donné DANS LE CIEL et SUR LA TERRE. » (Math. 28 :18)        Il dit bien « dans le ciel et sur la terre ». Ciel et terre sont sous le pouvoir de Jésus. Il est réellement le Maître de l’Univers. Tout lui est soumis. (1 Corinthiens 15 :27)

    Il a « pouvoir sur TOUTE CHAIR » (Jean 17 :2) et Il a « LE POUVOIR D’ASSUJETTIR TOUTES CHOSES » (Philippiens 3 :21)

    Il a un pouvoir sans limite, le pouvoir de Dieu, son Père.

    JÉSUS EST LE FILS UNIQUE DE DIEU

    L’apôtre Jean a écrit :

    « JÉSUS-CHRIST, LE FILS DU PERE » (2 Jean 3) et l’apôtre Paul :

    « DIEU EST LE PERE DU SEIGNEUR JÉSUS » (1 Corinthiens 11 :31)

    Jésus lui-même a affirmé :

    « JE SUIS LE FILS DE DIEU » (Jean 10 :36)

    Lorsqu’il parlait de Dieu, il disait souvent « MON PERE », ou « MON PERE CELESTE » (Luc 2 :49, Mat. 10 :32, 16 :17, 18 :10, 18 :19, 26 :39 etc.)

    C’est parce que Jésus appelait Dieu son propre Père que les Juifs cherchaient à le faire mourir. (Jean 5 :18)

    Il employait un langage parfois difficile à comprendre lorsqu’il disait : « Le Père est en moi » (Jean 14 :10) ou « Je suis dans le Père » (Jean 10 :38), affirmant ainsi son unité avec son Père : « Moi et le Père, nous sommes UN » (Jean 10 :30)

    Quoique UN avec son Père, il ne se confondait pas avec lui. Il le précise d’ailleurs à diverses reprises, notamment quand il dit : « Mon Père agit jusqu’à présent, MOI AUSSI j’agis ».

    Il exhorta ses disciples à mettre leur foi en Dieu et en Lui par ces paroles :

    « CROYEZ EN DIEU et CROYEZ EN MOI » (Jn 14 :1)                            Et pour bien marquer qu’il est distinct de Dieu, il déclare aux Pharisiens qui contestaient sa messianité :

    « JE NE SUIS PAS SEUL, mais LE PERE qui m’a envoyé EST AVEC MOI » (Jean 8 :16)

    Nous ne saurions expliquer Dieu qui « habite une lumière inaccessible » (1 Timothée 6 :16), car « Personne n’a jamais vu Dieu ; LE FILS UNIQUE qui est DANS LE SEIN DU PERE est celui qui l’A FAIT CONNAITRE ; » (Jean 1 :18)

    Pour connaître Dieu, il faut bien connaître JÉSUS, son Fils. Sans lui, Dieu reste inconnu et lointain pour l’homme.

    C’est pour cela que « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a envoyé SON FILS UNIQUE, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3 :16)

    « Dieu dans ces derniers temps nous a parlé par le Fils par lequel il a créé le monde et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne….a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine. » (Hébreux 1 :2-3).

    Lorsque Jésus a affirmé « JE SUIS LE FILS DE DIEU » (Jean 10 :36), il n’a pas dit « j’étais ou « je serai », mais « JE SUIS ».

    Il a été proclamé, confirmé par sa résurrection qu’il l’est RELLEMENT (Romains 1 :4)

    Le juif Ellis RIVKIN, professeur d’histoire juive au Collège de l’Union Hébraïque, a écrit : « En plus de sa vie, de ses discours, de ses miracles, c’est par sa résurrection qu’il a prouvé de façon évidente qu’il est le MESSIE. »

    Les apôtres « ont contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du FILS UNIQUE VENU DU PERE. » (Jean 1 :14)

    Jésus, Fils unique de Dieu, s’est manifesté pendant une durée très courte dans le temps, à la dimension de l’homme dont la nature est inférieure sur cette terre à celle des anges puisqu’elle est limitée dans l’espace et le temps, alors que les anges ne le sont pas.     COMMENT FAUT-IL LE VOIR AUJOURD’HUI ? COMMENT FAUT-IL LE CONNAITRE ?

    L’homme a tendance à ne voir le Christ qu’à sa propre dimension humaine alors qu’en réalité nous ne devons plus le voir comme homme.

    « Si nous avons connu Christ selon la chair, dit l’apôtre Paul, NOUS NE LE CONNAISSONS PLUS DE CETTE MANIERE. » (2 Cor. 5 :16)

    Il a assumé notre humanité. Il a eu au temps de son incarnation un « corps de chair » physiquement semblable au nôtre avec tous ses besoins, toutes ses limitations, toutes ses entraves, sans commettre le péché (Hébreux 4 :15)

    « Il était SEMBLABLE AUX HOMMES » (Phil. 2 :7)

    Jésus savait trois choses :

    1. Que le Père avait remis toutes choses entre ses mains 2. Qu’il était venu de Dieu 3. Qu’il s’en allait à Dieu (Jean 13 :3) Venu de Dieu, il est reparti vers Dieu. Après son ascension, il s’est assis à la droite de Dieu dans le ciel (Rom. 8 :34, Apoc. 22 :3) où il possède un « CORPS DE GLOIRE » (Philippiens 3 :21) qui a gardé la morphologie humaine, un visage de fils d’homme. « Je vis quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme » dit l’apôtre Jean qui écrivit dans son livre, l’Apocalypse, ce qu’il vit dans une vision lorsqu’il fut ravi en esprit (Apoc. 1 :13). Ensuite l’apôtre décrit ce « quelqu’un » qui lui dit : « Ne crains point, je suis le premier et le dernier, et le VIVANT. J’étais mort, et voici JE SUIS VIVANT aux siècles des siècles » (Apoc. 1 :18-18) Il était : « vêtu d’une longue robe et avait une ceinture d’OR sur la poitrine. Sa tête et ses cheveux étaient BLANCS comme la neige. Ses yeux étaient comme UNE FLAMME DE FEU. Ses pieds étaient semblables à de l’airain ARDENT. Son visage était comme LE SOLEIL lorsqu’il BRILLE dans sa force. » (Apoc. 1 :12-16)  Le Christ lui apparut dans SA SPLENDEUR ET SA GLOIRE CELESTES, caractérisées par LA BLANCHEUR ET LA LUMIERE. Le Christ ressuscité et vivant est maintenu uniquement à la dimension de Dieu et n’a plus celle de l’homme. Il est à la mesure de l’Univers.   QUELLE GRANDEUR A NOTRE SAUVEUR !             ACCES AU MONDE DE LA LUMIERE PAR JÉSUS Lorsque Jésus arrêta Paul sur le chemin de Damas, il lui dit : « Je te suis apparu pour t‘établir ministre et témoin des choses que tu as vues et de celles pour lesquelles je t’apparaîtrai. Je t’ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens vers qui je t’envoie afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent DES TENEBRES A LA LUMIERE. » (Actes 26 :18) Le Christ vivant a indiqué à Paul la raison et l’importance de la mission qu’il lui confiait en lui donnant l’ordre d’annoncer à tous les hommes le salut par grâce. La foi en Jésus nous donne accès au monde de la Lumière. Par Jésus nous pouvons entrer en communion avec Dieu et vivre heureux. « DIEU EST LUMIERE … si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché. » ( 1Jean 1 :5-7) Ne vivons plus dans la crainte de la condamnation, dans la peur de l’au-delà, car Dieu nous a témoigné son amour en Jésus son Fils. Ce mystère est grand, comme l’apôtre Paul l’écrivit à Timothée : « Celui qui a été MANIFESTE EN CHAIR JUSTIFIE PAR L’ESPRIT VU DES ANGES, PRECHE AUX GENTILS, CRU DANS LE MONDE, ELEVE DANS LA GLOIRE. » (1 Timothée 3 :16).               Si vous êtes chrétien, réjouissez-vous d’être entré par Jésus dans ce monde de la lumière, faites tous vos efforts pour y marcher comme nous y exhorte la Parole de Dieu : « Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière DANS LE SEIGNEUR. Marchez comme des enfants de lumière. » (Ephésiens 5 :8) . Si vous n’êtes pas encore son disciple, sachez que, malgré sa grandeur, il est amour. Il se tient à la porte de votre cœur dans lequel il veut apporter son pardon et sa paix, car il dit : « Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. » (Apocalypse 3 :21).

    LES ANGES : LEURS APPARITIONS EN VÊTEMENTS BLANCS

    L’existence des anges n’est pas une hypothèse, car la Bible qui est la base de notre foi nous révèle ce qu’ils sont. Les anges sont des êtres réels du monde de la lumière. Ils ont été vus et entendus par des hommes et des femmes. Leurs témoignages sont relatés dans la Bible où il en est fait mention plus de 300 fois. Quoique normalement invisibles aux regards de l’homme, ils ont le pouvoir de se rendre visibles et de prendre une apparence humaine, presque toujours vêtus de blanc. Les anges interviennent sur terre depuis le début de la création de l’homme. Lors de l’ascension de Jésus, deux anges se présentèrent aux apôtres sur le Mont des Oliviers, comme des hommes : « Voici deux hommes, vêtus de blanc, leur apparurent » (Actes 1 :10). Marie-Madeleine, le jour de la résurrection de Jésus, se baissa pour regarder dans le tombeau et elle vit : « Deux anges vêtus de blanc » (Jean 20 :12). Les femmes venues de la Galilée avec Jésus pour la fête de Pâque à Jérusalem, se rendirent au sépulcre de grand matin, après le sabbat, portant des aromates pour embaumer le corps de Jésus et « deux hommes leur apparurent, en habits resplendissants » (Luc 24 :4). L’évangéliste Marc précise qu’elles virent dans le tombeau « un jeune homme, vêtu d’une robe blanche » (Marc 16 :5) Les anges viennent du ciel (Luc 2 :15) et retournent au ciel (Matthieu 28 :2). Ils ont le pouvoir d’apparaître et de disparaître. Ils parlent les langues des hommes tout en ayant leurs propres langues comme l’indique l’apôtre Paul : « Quand je parlerais les langues des anges » (1 Corinthiens 13 :1).               ONT-ILS UN CORPS PHYSIQUE ? Lorsqu’ils prennent une forme humaine, ressemblant même à des hommes jeunes, ils sont différents des hommes. A la résurrection ce sont les hommes qui seront comme les anges : « A la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront COMME LES ANGES DE DIEU DANS LE CIEL. » (Matthieu 22 :30)

    « Ils ne pourront plus mourir parce qu’ils seront SEMBLABLES AUX ANGES » (Luc 20 :36.

    Les anges ne prennent pas l’apparence des morts. Ce ne sont pas non plus des fantômes. Ces apparitions de morts et de fantômes relèvent du monde spirite, donc démoniaque.

    Les anges sont « TOUS DES ESPRITS au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut. » (Héb. 1 :14)

    Les anges n’ont pas de corps physique. Ce sont des « esprits ». Ils sont immatériels et possèdent une puissance et une mobilité que nous n’avons pas. Ils se déplacent du ciel vers la terre et de la terre vers le ciel à une vitesse que nous ne pouvons concevoir. En cela, l’homme leur est inférieur et c’est pourquoi il est écrit que « Jésus a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges en se faisant homme » (Hébreux 1 :9)

    Jésus n’est pas un ange ayant pris forme humaine. Il est FILS DE DIEU. « Dieu n’a jamais dit à l’un de ses anges : c’est toi qui est mon Fils » (Héb. 1 :5)

    Il s’était réellement « FAIT CHAIR », c’est-à-dire « FAIT HOMME ».

    De retour au ciel il a envoyé SON ANGE vers l’apôtre Jean pour lui révéler « les choses qui doivent arriver bientôt » (Apocalypse 1 :1).

    Dans cette révélation, l’apôtre a vu beaucoup d’anges. Il en a décrit quelques-uns :

    « Je vis un ange puissant qui descendait du ciel….et son visage était comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu. » (Apocalypse 10 :1)

    « Les sept anges qui tenaient les sept fléaux sortirent du temple revêtus d’un lin pur, éclatant, et ayant des ceintures d’OR autour de la poitrine. » (Apocalypse 15 :6). L’Evangéliste Matthieu précise que l’aspect de l’ange qui apparut à Marie de Magdala et à une autre Marie, était « comme l’éclair et son vêtement blanc comme la neige » (Matthieu 28 :3)

    Tout est blanc, éclatant, pur, resplendissant, dans ce monde de la Lumière.

     

    QUEL EST LEUR POUVOIR ?

     

    « Bénissez l’Eternel, vous ses anges, qui êtes puissants en force et qui exécutez ses ordres en obéissant à la voix de sa parole. » (Ps. 103 :20).

    Les anges peuvent intervenir sur la matière et défier les lois de la nature.

    Un ange du Seigneur ouvrit pendant la nuit les portes de la prison publique de Jérusalem où tous les apôtres avaient été emprisonnés et ils les refermèrent soigneusement après la sortie des apôtres, et les gardes ne s’en aperçurent même pas ! (Actes 5 :19-23)

    Quand Pierre fut une seconde fois emprisonné à cause de sa foi ardente en Jésus, « un ange du Seigneur survint et une lumière brilla dans la prison Ŕ Pierre était lié de deux chaînes et dormait entre deux soldats qui le gardaient-. L’ange réveilla Pierre en le frappant au côté et en disant : lève-toi promptement. » (Actes 12 :6-11).

    A ce moment-là, d’une façon mystérieuse, les chaînes tombèrent des mains de Pierre. L’ange lui dit de mettre sa ceinture, ses sandales, de s’envelopper de son manteau et de la suivre. Quand ils arrivèrent devant la porte de fer de la prison, la porte s’ouvrit d’elle-même, comme lorsque l’on entre dans un magasin dont la porte s’ouvre automatiquement par un système électronique.

    Ce n’était pas un rêve. Revenu à lui-même, dans la rue, tandis que l’ange l’avait quitté, Pierre dit :

    « Je vois maintenant d’une manière certaine que le Seigneur a envoyé son ange et qu’il m’a délivrée » (Actes 12 :11). Les anges ont une force étonnante qui n’est pas cependant du domaine physique, puisque les anges sont des « ESPRITS ».

    Lors de la résurrection de Jésus, c’est un ange qui roula la très grande et lourde pierre ronde fermant le tombeau et qui était scellée (Mat. 28 :2). Un seul homme ne pouvait pas la déplacer. Lui, il la fit rouler sans difficulté.

    Le prophète Daniel fut jeté dans la fosse aux lions à Babylone, sur l’ordre du roi Darius et Dieu intervint en faveur de Daniel et envoya son ange pour fermer la gueule des lions. Comment a-t-il fait ? A-t-il paralysé les lions ? En tous cas, ce qui est certain c’est que les lions ne firent aucun mal à Daniel et on ne trouva sur lui aucune blessure, grâce à l’intervention de l’ange( Daniel 6 :22-23).

    Les anges sont supérieurs aux hommes en force et en puissance selon 2 Pierre 2 :11.

    D’autres textes parlent aussi de leur pouvoir :

    « Un ange PUISSANT qui descendit du ciel » (Apocalypse 10 :1)

    « Un ange qui avait AUTORITE sur le feu » ( Apocalypse 14 :18)

    « Un ange qui avait une GRANDE AUTORITE » (Apocalypse 18 :1).

     

    QUELLES SONT LEURS MISSIONS ?

     

    1. Dieu les utilise parfois pour exercer ses jugements sur la terre :

     

    « Un destructeur » fit périr les premiers-nés des Egyptiens, mais ne toucha pas aux familles des Israélites qui avaient placé le sang de l’agneau pascal sur les linteaux des portes et des fenêtres de leurs maisons (Exode 12 :23 et 29)

    « L’ange de l’Eternel tua dans le camp des Assyriens 185.000 hommes qui s’apprêtaient à détruire Jérusalem (2 Rois 19 :35)

    « Un ange frappa l’orgueilleux roi Hérode qui mourut rongé des vers, pour ne pas avoir donné gloire à Dieu (Actes 12 :22)

    « Deux anges pressèrent LOT de quitter la ville de Sodome, car, dirent-ils, nous allons détruire ce lieu (Genèse 19 :13). Le livre de l’Apocalypse révèle le rôle de plusieurs anges dans l’accomplissement de la colère de Dieu à la fin des temps : « Les quatre anges qui étaient prêts pour l’heure, le jour, le mois et l’année, furent déliés afin qu’ils tuassent le tiers des hommes » (Ap. 9 :15). « Je vis dans le ciel sept anges qui tenaient les sept fléaux, les derniers, car par eux s’accomplit la colère de Dieu » (Ap. 15 :1)

    « J’entendis une voix forte qui venait du Temple et qui disait aux sept anges : allez et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu » (Ap. 16 :1)

    Ces jugements ne concernent que le monde des incroyants qui vivent dans les ténèbres, loin de Dieu. Les chrétiens, les enfants de Dieu, qui marchent dans la lumière, sont par contre secourus, aidés par les anges.

     

    2. Dans la Bible, il y a des nombreux exemples de l’aide et de l’intervention des anges en faveur des croyants :

     

    . Un ange apparut à Moïse dans une flamme de feu, au milieu d’un buisson (Exode 3 :2)

    . Un ange l’aida dans sa mission de libérateur du peuple d’Israël et marcha devant lui (Exode 32 :34 et Actes 7 :30-35).

    . Un ange parlait avec lui sur la montagne (Actes 7 :38)

    . Un ange fut envoyé par Dieu pour conduire le peuple d’Israël hors d’Egypte et le protéger.

    « L’ange de Dieu allait devant le camp d’Israël « (Exoce 14 :19, 23 :20, Nombres 20 :16)

    . Un ange vint par deux fois au secours d’Agar, servante d’Abraham, alors qu’elle se trouvait dans des situations difficiles (Genèse 16 :7-12, 21 :14-21)

    . Un ange vint en aide à Elie, dans le désert du Néguev, et lui apporta un gâteau et une cruche d’eau (1 Rois 19 :5-8)

    . Un ange du Seigneur avertit Joseph du projet criminel d’Hérode envers Jésus et lui dit de fuir en Egypte (Matthieu 2 :13). . Un ange du Seigneur s’adressa à Philippe et lui dit de se rendre près d’un éthiopien, ministre de la reine Candace, pour lui faire comprendre l’oeuvre rédemptrice de Jésus selon le texte d’Esaïe 53 qui lisait sur son char (Actes 8 :26)

    . Un ange entra dans la maison de Corneille et lui dit d’aller chercher l’Apôtre Pierre (Actes 11 :13)

    . Un ange de Dieu apparut à l’apôtre Paul et l’avertit du naufrage qui allait avoir lieu. L’ange lui dit de ne pas avoir peur, le prévenant que sa vie et celle des marins seraient épargnées (Actes 27 :23).

     

    ET AUJOURD’HUI ?

     

    Des apparitions d’anges ont lieu également de nos jours. J’ai entendu et lu bien des récits à ce sujet. Dernièrement j’écoutais avec attention le missionnaire Bernard JOHNSON raconter comment Dieu intervint par l’intermédiaire d’anges au moment où il tenait une campagne d’évangélisation en Afrique du Sud.

    « Des hommes masqués jetèrent des bombes incendiaires sur l’estrade, dit-il. Je les vis aussi répandre de l’essence sur la voiture Mercedes qu’un amis avait mise à ma disposition et y mettre le feu. A ce moment-là, j’ai fait appel au Seigneur et le feu s’est instantanément arrêté. Par la suite des personnes nous demandèrent : où sont ces douze hommes en robes blanches qui sont venus arrêter le feu ? Ils ont disparu dans l’air.

    C’était manifestement des anges. Chose surprenante, l’estrade qui avait commencé à brûler n’avait pas de traces de brûlure et il y avait encore de l’essence sur la Mercedes et aucune marque de brûlure. C’est inexplicable.

    A cause de ce miracle, 2.500 personnes se convertirent à Jésus-Christ ce jour-là. »

    Tchourka, un bon chrétien tzigane norvégien, me raconta comment un jeune homme vint à diverses reprises l’avertir de ne pas partir de l’endroit où il stationnait, d’attendre le lendemain, car un danger le guettait. Après hésitations, il écouta cet avertissement. Il apprit plus tard que d’énormes rochers s’étaient éboulés exactement à l’heure et à l’endroit où il devait passer avec sa caravane sur la route montagneuse. Il se mit alors à la recherche du jeune homme dans le village. Personne ne le connaissait.

    C’était peut-être un ange ? Il y en a, est-il écrit dans la Bible, « qui ont logé des anges sans le savoir » (Hébreux 13 :2)

    Je pourrais allonger cette liste, car de telles manifestations ont été signalées bien des fois.

    Les anges peuvent en effet intervenir en faveur des chrétiens dans des situations bien particulières comme ils le firent au temps des apôtres.

     

    ATTENTION ET PROTECTION DES ANGES

     

    La Bible contient des textes très encourageants pour les chrétiens en ce qui concerne la protection des anges. Ce sont des promesses, des certitudes dans lesquelles nous devons croire.

    En voici quelques-unes :

    « L’ange de L’Eternel campe autour de ceux qui le craignent Dieu et les arrache au danger » (Ps. 24 :8)

    « Gardez-vous, dit Jésus, de mépriser un seul de ces petits ; car je vous le dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux. » (Mat. 18 :10)

    Nous ne le voyons pas, mais ils nous voient et ils peuvent apparaître, quand Dieu le juge nécessaire.

    « Il ordonnera à ses anges de te garder dans toutes tes voies. » (Ps. 91 :11)

    Nous sommes, en tant que chrétiens, l’objet de l’attention personnelle des anges. « Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent » (Luc 15 :10)

    Les anges se sont réjouis lorsque nous avons accepté Jésus comme notre Sauveur et ils se réjouissent chaque fois qu’une âme se repent et croit en Jésus. Ils voient le travail d’évangélisation de l’église. Ils y prennent part et y éprouvent de la joie. Ceci devrait nous encourager à gagner des âmes pour le Seigneur.

    Nous pouvons même penser qu’à notre mort un ange viendra nous emmener dans le Paradis, comme ce fut le cas pour Lazare.

    « Le pauvre Lazare mourut et il faut transporté par les anges dans le sein d’Abraham (Paradis) » (Luc 16 :22).

    Appelé un jour au chevet d’un vieillard mourant, je l’entendis chuchoter ces mots : « Je vois un ange et je l’entends m’appeler par mon nom », puis il laissa échapper un dernier soupir. Il y a eu d’autres cas presque identiques dans l’histoire de l’église.

    La Bible dit qu’ils ont pour mission d’exercer

    « UN MINISTERE EN NOTRE FAVEUR » (Héb. 1 :14). Ce sont des « compagnons de service » (Apocalypse 22 :9).

    Remercions-en le Seigneur !

     

    LEURS NOMS

     

    Ils sont appelés :

    . Ange de Dieu (Genèse 28 :12, Juges 13-6, Matthieu 22 :30, Luc 12 :8, Jean 1 :52)

    . Ange du Seigneur (Matthieu 1 :20, 28 :2, Luc 1 :11 et 2 :9)

    . Ange de l’Eternel (Genèse 16 :7, Exode 3 :2, Nombres 22 :23) etc…

    . Saints anges (Marc 8 :38)

    . Anges élus (1 Timothée 5 :21)

    Certains ont des noms et des titres et ils semblent être bien organisés dans le ciel :

    . l’ange Gabriel fut envoyé vers la vierge Marie. Il est cité quatre fois dans la Bible (Luc 1 :19 et 1 :26, Daniel 8 :15-16 et 9 :21))

    . l’archange Michel est nommé dans Jude 9 et dans Apocalypse 12 :7. Il a des anges sous sa responsabilité. Il est donc un « chef » des anges.

    Certains anges sont désignés par les mots « chérubins » (Ezéchiel 10 :1) et « séraphins » (Esaïe 6 :2).

    Ces deux sortes d’anges ont des ailes.

    Voici des textes qui en parlent : « le bruit des ailes des chérubins, une forme de main d’homme sous leurs ailes » (Ezéchiel 10 :5 et 8)

    « Dieu mit à l’orient du jardin d’Eden les chérubins…pour garder le chemin de l’arbre de vie » (Genèse 3 :24)

    « Des séraphins avaient chacun six ailes » (Esaïes 6 :2).

    Avant sa chute, le diable était « un chérubin aux ailes déployées » (Ezéchiel 18 :14).

    Avec ou sans ailes, ils peuvent se déplacer très vite :

    « un ange volait par le milieu du ciel » (Ap. 14-16)

    « Gabriel s’approcha de moi d’un vol rapide »

    (Daniel 9 :21).

     

    LEUR NOMBRE

     

    Ils sont toute une armée innombrable (Job 25 :3) des myriades formant un chœur (Hébreux 12 :22)

    «J’entendis la voix de BEAUCOUP D’ANGES… et leur nombre était des myriades de myriades et des MILLIERS DE MILLIERS… »

    et en chœur, ils disaient d’une voix forte :

    « L’Agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire et la louange. » (Ap. 5 :12).

    Si Jean a bu dans sa vision beaucoup d’anges, rien d’étonnant que Jésus lui-même ait dit à l’apôtre Pierre qui voulait le défendre avec son épée :

    « Penses-tu que je ne puisse invoquer mon Père qui me donnerait à l’instant plus de DOUZE LEGIONS D’ANGES ?

    Comment donc s’accompliraient les Ecritures d’après lesquelles il doit en être ainsi ? » Matthieu 26 :53-59)

    En un instant ! Quelle rapidité ! Des milliers d’anges seraient venus terrasser tous ceux qui étaient venus pour l’arrêter. Il refusa cette aide, car il était venu pour donner sa vie en rançon pour le salut des hommes et il voulait accomplir la volonté de Dieu son Père jusqu’à la mort de la croix sans laquelle aucun homme n’aurait pu être sauvé.

     

    UNE GUERRE DANS LE CIEL

     

    Le monde invisible est réel.

    « En Christ ont été créées les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles. » (Colossiens 1 :16)

    A notre étonnement la Bible nous parle d’une bataille dans ce monde invisible à nos yeux :

    « Il y eut une guerre dans le ciel, MICHEL et SES ANGES combattirent contre le dragon et ses anges. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel » (Ap. 12 :7-8)

    Un autre combat avait déjà opposé l’archange Michel au dragon, c’est-à-dire au diable, à propos du corps de Moïse :

    « L’archange Michel contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse… » (Jude 9)

    En outre, la Bible nous dit que des anges se sont révoltés contre Dieu : Des anges n’ont pas gardé leur dignité et ont péché (Jude 6) et « Dieu ne les a pas épargnés, mais il les a précipités dans les abîmes de ténèbres et les réserve pour le jugement. » (2 Pierre 2 :4)

    Actuellement, il y a une grande activité dans ce monde invisible des anges qui vont participer aux évènements préparant et accompagnant le retour de Jésus-Christ, comme le révèle le livre de l’Apocalypse, et le diable sera lié par un ange et jeté dans l’abîme :

    « Je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans ses mains. Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans et il le jeta dans l’abîme. » (Ap. 20 :1).

     

    JÉSUS VA REVENIR AVEC TOUS LES ANGES

     

    L’évènement le plus grandiose sera la venue de Jésus sur les nuées du ciel, accompagné de tous ses anges. Il avait lui-même annoncé son retour en gloire :

    « Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, AVEC TOUS LES ANGES….. » (Mat. 25 :31)

    L’apôtre confirme cette seconde venue avec les anges dans l’une de ses épîtres :

    « Le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel, AVEC LES ANGES DE SA PUISSANCE.. » (2 Thess. 1 :7)

    Quelle armée céleste formidable, belle et puissante !

    Tous ces anges se rendront visibles à l’Eglise, à Israël et à tous les survivants de la ruine soudaine des nations.

    Jésus les enverra pour :

    . arracher ceux qui commettent l’iniquité et les jeter dans la fournaise ardente (Mat. 12 :4)

    . séparer les bons des méchants (Mat. 12 :49)

    . rassembler ses élus (Mat. 24 :31). C’est un archange qui, de sa voix, annoncera la seconde venue de Jésus :

    « Le Seigneur lui-même…à la voix d’un archange…descendra du ciel » (1 Thess. 4 :16).

     

    Quelle fête ce sera quand, avec tous les anges, nous adorerons le Seigneur Jésus lors de son retour !

    Car Dieu dit :

    « QUE TOUS LES ANGES DE DIEU L’ADORENT » (Hébreux 1 :6)

    « Celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons COURONNE DE GLOIRE ET D’HONNEUR à cause de la mort qu’il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrit la mort pour tous… » (Hébreux 1 :9)

    En un instant changés, nous serons, au moment de son retour, revêtus de l’incorruptibilité et de l’immortalité, par la puissance du Christ lui-même (1 Cor. 15 :51-54, Phil. 3 :21)

    Et, unis aux anges, nous adorerons Jésus

    . LE ROI DES ROIS

    . LE SEIGNEUR DES SEIGNEURS (Ap. 19 :16)

    . LE PREMIER ET LE DERNIER (Ap. 1 :17)

    . CELUI QUI ETAIT MORT

    . ET QUI EST REVENU A LA VIE (Ap. 2 :8)

    Ce jour de son retour avec les anges est proche.

    Soyons prêts à le rencontrer !!

    TABLES DES MATIERES

    D’où vient Jésus-Christ …………………..

    Quelle fut sa mission sur terre ?....................

    Etait-Il accompagné par les anges ?.....................

    Rien n’a été créé sans Lui…………………..

    Merveilles de la création ……………………….

    Les cieux racontent la gloire de Dieu…………………..

    Notre entrée dans le monde spirituel………………………..

    Jésus fut semblable aux hommes ………………………..

    Le ciel s’ouvrit lors de son baptême………………..

    Les miracles de Jésus………………

    Pouvoir sans limite de Jésus………………….

    Jésus est le Fils unique de Dieu ……………………….

    Comment faut-il Le voir aujourd’hui ?.......................

    Accès au monde de la lumière…………………….

    Apparitions des Anges……………………

    Ont-ils un corps physique ?....................

    Quel est leur pouvoir ?.........................

    Quelles sont leurs missions ?........................

    Et aujourd’hui ?........................................

    Attention et protection des Anges……………..

    Leurs noms…………………….

    Leur nombre……………………………

    Une guerre dans le ciel……………………..

    Jésus va revenir avec tous les Anges…………………..