UA-63562856-1 UA-63562856-1

« Que servirait-il à un homme de gagner le monde entier, s’il perdait son âme (VIE) ? »

Ceci est arrivé il y a quelques années.

Un professeur de Faculté se trouvait sur son lit de mort. Son pouls battait à peine, et depuis quelques heures, le moribond n’avait pas donné signe de vie. Soudain il ouvrit les yeux, souleva la tête, regarda sa femme qui veillait près de son lit et, sur un ton d’extrême angoisse, lui dit : « imagine-toi que moi qui ai tant lu, qui sais tant de choses, je ne sais pas comment mon âme peut être sauvée ! »

Ce furent ses dernières paroles.  

Après les avoir prononcées, il laissa retomber la tête sur son oreiller.

Quelques minutes après, il était mort.

Intelligent, lettré, cet homme avait oublié les mots sérieux de Jésus-Christ :

« Que servirait-il à un homme de gagner le monde entier,

s’il perdait son âme (VIE) ? »

Commentaires

  • Quand on considère ce témoignage de fin de vie sans Dieu et sans espérance dans le monde d'un non croyant qui savait beaucoup de chose mais qui ne savait pas l'essentiel : "Comment être sauvé?", combien il est impératif de parler de Jésus partout, en tout lieu et à toutes les catégories sociales, en présentant son Message de manière brève et concise, juste pour en savoir suffisamment pour être sauvé (1Corinthiens 9:16).

    Je pense que cet homme n'a sans doute jamais entendu parler de l'Evangile, sinon, il n'aurait pas fait cette angoissante déclaration, en sachant "comment être sauvé" ; ce qui ne veut pas dire qu'il aurait pour autant accepter le Message de Jésus.

    Toutefois, l'homme n'en demeurera pas moins responsable de s'être comporté durant toute sa vie en incrédule, à cause du témoignage des Œuvres créationnelles de Dieu qui attestent son existence de manière indubitable et qui devrait pousser l'homme à chercher Dieu.

    Quant à ce professeur d'université, sa grande connaissance qui aura fait sa fierté durant sa vie, le condamnera encore bien davantage, au jour du Jugement dernier (Apocalypse 20:11-15).

Les commentaires sont fermés.