UA-63562856-1 UA-63562856-1

  • Revenez à moi de tout votre cœur.

    fils-prodigue.jpeg

     
     
    Revenez à l'Éternel, votre Dieu; car il est plein de grâce et miséricordieux, lent à la colère et grand en bonté. Joël 2. 13
     
    Je ne ferai pas peser sur vous un visage irrité, car je suis bon, dit l'Éternel; je ne garderai pas ma colère à toujours. Jérémie 3. 12
     
    Revenez à moi de tout votre cœur. Joël 2. 12
     
    Revenez à moi
     
    “Revenez donc, et vivez” (Ézéchiel 18. 32).
     
    Peut-être dites-vous: “J'ai entendu parler du Seigneur dans mon enfance, mais voilà, j'ai tout laissé”… Pourtant il n'est pas trop tard, l'invitation est là : “Revenez… et vivez”.
     
    N'attendez pas; en se tournant vers Dieu on trouve le chemin qui mène à la vie éternelle.“Revenez à moi de tout votre cœur”. Tout allait bien, et vous voilà atteint dans votre santé, votre travail, votre couple…
    “Revenez”, revenez au Seigneur, écoutez ses paroles, ne méprisez pas ce temps d'épreuve, ne vous endurcissez pas, ne vous découragez pas.
     
    “Prenez avec vous des paroles, et revenez à l'Éternel; dites-lui: Pardonne toute iniquité” (Osée 14. 2).
    En effet, “il y a pardon auprès de toi afin que tu sois craint” (Psaume 130. 4).
     
    Deux attitudes sont indispensables pour venir à Dieu: le repentir et la foi (Actes 20. 21). Se repentir, c'est dire au Seigneur que l'on s'est égaré, reconnaître ses fautes et les abandonner. Et la foi, c'est recevoir le pardon de Dieu et mettre sa confiance en lui.
     
    “Revenez donc chacun de sa mauvaise voie” (Jérémie 18. 11). “Détournez-vous de toutes vos transgressions” (Ézéchiel 18. 30).
     
    Il s'agit alors de reconnaître simplement nos fautes devant Dieu, de le prier, d'écouter sa Parole, de la tenir pour vraie, d'attendre sa délivrance, et si possible, de trouver aussi son aide parmi des chrétiens.
    Nous serons alors heureux et libres dans la compagnie de Celui qui nous a tout pardonné.
  • Simon! Simon!

     

    Coq-5.jpg

     

     

    Le Seigneur dit…: Simon, Simon, voici, Satan a demandé à vous avoir pour vous cribler comme le blé; mais moi, j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas; et toi, quand tu seras revenu, fortifie tes frères.

    Luc 22. 31, 32

    Pour moi, il s'en est fallu de peu que mes pieds ne m'aient manqué.

    Psaume 73. 2

    Simon! Simon!

    Récit: C'est la dernière soirée que Jésus passe avec ses disciples. Il connaît tout à l'avance, et il les avertit que cette nuit-là ils vont tous l'abandonner (Jean 16. 32). Mais Pierre déclare aussitôt que même si tous les autres l'abandonnaient, lui ne le ferait pas. Au fond, il conteste l'avertissement de son Maître. Alors Jésus l'appelle par son nom d'autrefois: “Simon! Simon!” Il lui explique qu'il subira les attaques de Satan, mais il lui révèle aussi qu'il a déjà prié pour lui afin que sa foi ne faiblisse pas. Pierre allait renier son maître, mais Jésus le relèverait.

    Application: Comme il est facile de se croire fort quand tout va bien, et même de se croire plus fort que les autres! Pourtant la Parole est claire, nous n'avons aucune énergie spirituelle en nous-mêmes. Notre seule force est de rester en communion avec le Seigneur.

    Quand l'épreuve est là, nous sommes vite bouleversés, désemparés. Et le plus triste, c'est qu'alors des doutes montent dans notre esprit. La foi vacille et l'on ne sait plus où l'on en est (Psaume 88. 15).

    Cependant le Seigneur est toujours là et il nous appelle avec insistance par notre nom pour nous dire: J'ai prié pour toi afin que ta foi ne chancelle pas.

    Et si nous sommes tombés, le Seigneur veut nous relever, comme il l'a fait pour Pierre. Il peut même nous utiliser pour aider nos frères et sœurs, et pour rendre visible le flambeau de la foi. Un flambeau qui, par la grâce du Seigneur, ne s'éteindra jamais.