UA-63562856-1 UA-63562856-1

  • Le trône de la grâce

    le voile déchiré.jpg

     

     

     

    "Ainsi donc, frères, nous avons au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire de sa chair" Hébreux 10 v 19-20

    "Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, Afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, Pour être secourus dans nos besoins". Hébreux 4 v 16

    Lors d'un culte du dimanche, le Frère, présidant la louange, intervient par une invitation à nous approcher de la croix, pour recevoir de Dieu... plein de bonnes choses !

    À ce moment, je suis interpelé par deux vérités fondamentales :

    La première : ce que la Bible appelle le rassemblement des saints ; si nous sommes présents à un culte d'adoration, il ne peut y avoir dans ce lieu que des saints en Jésus-Christ !
    Homme et femme ayant fait l'expérience de la nouvelle naissance !

    La deuxième : S'il en est ainsi pourquoi nous demander de nous approcher de la croix ?

    L'expérience de la croix est derrière moi, et je m'en souviens comme d'un jour glorieux, le plus grand jour de ma vie et j'ai dit : Oui, à Jésus, et non, au monde et à Satan, le jour où Jésus m'a fait sortir du marché des esclaves du péché et de la mort, jour glorieux où j'ai été régénéré, recréé, blanchi, justifié, déclaré comme n'ayant jamais commis de péchés, lavé dans le Précieux Sang de Jésus !

    Le jour où je suis devenu un homme nouveau, le Saint-Esprit m’a pris par la main pour me conduire à l’écart, et me rendre apte à servir le Dieu vivant, à avoir le privilège de devenir ouvrier avec Dieu !

    Tout cela grâce à Jésus, par Jésus, pour Jésus ! Alléluia !

    Donc, pourquoi m’inviter à m’approcher de la croix, pour recevoir ce que j’ai déjà reçu ?

    Le salut !

    Oui, je suis sauvé, si je meurs là, maintenant, je sais où je vais !
    -
    J’en profite pour te demander, lecteur, sais-tu où tu irais, si tu mourais aujourd’hui ?

    La Bible dit :
    Qu’il est donné à tous les hommes de mourir une fois…après quoi, le ciel ou l’enfer !

    À toi de répondre !

    Donc, pendant cet appel, je prends conscience que les chrétiens (dans le sens biblique) vont sortir de ce lieu n'ayant pas eu la bonne directive, le bon conseil, pour déguster les mets succulents préparés pour eux !

    « Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. »

    Oui, Chrétien, approche-toi du trône de Dieu pour recevoir la miséricorde, la grâce, le secours, la solution à tes besoins !

    Plus besoin d’aller pour ce qui te concerne, chrétien, à la croix de Golgotha !

    Que la croix soit pour toi un sujet de gloire et de Victoire !

    Une expérience vécue et qui n’est plus à vivre, si tu es, en et à Jésus-Christ !

    La croix représente pour nous le summum de l’amour de Dieu pour l’humanité entière, passée, présente et à venir !
    À la croix, nous déposons nos fardeaux, nos péchés passés, présents et à venir, toute notre vie au pied du Maitre !

    À la croix, je m'identifie en la mort, de Jésus, c'est pour moi qu'il meurt, à ma place, à cause de ma vie dissolue de péchés et de transgressions, de ma rébellion à l'égard de Dieu !

    Voilà ce qu’est l’expérience de la croix, le commencement, une mort et une résurrection, la ligne de départ, d’une vie nouvelle avec Dieu, un merveilleux voyage, dont le terme, est la vie éternelle dans la présence de Dieu !

    Par l’œuvre de la croix de Jésus, le trône de Dieu est devenu le trône de la grâce.

    Ce, qui était inaccessible, est devenu accessible, ce qui était impossible est devenu possible, pendant mon pèlerinage terrestre, il m'est accordé de pouvoir à tout moment, à chaque instant, d'entrer dans la présence de Dieu, de prendre à pleines mains, les diverses grâces dont je suis propriétaire, par adoption ; Jésus-Christ est devenu mon frère et je suis l’héritier du grand Roi ! dit le merveilleux cantique.

    Devant le trône !
    Dans la présence de Dieu !
    Jésus mon frère mon avocat !
    Héritier de Dieu ! Dieu mon Père !

    Un grand mystère, mais mystère qui nous est révélé par le Saint-Esprit qui habite en nous !
    Le Saint-Esprit en nous, sur nous, avec nous, quel merveilleux programme !

    « … Dieu a voulu faire connaitre quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l'espérance de la gloire » Colossiens 1:27

    Je me surprends souvent à n’utiliser qu’une partie infime des possibilités que m’offrent les différents programmes informatiques, mis à ma disposition, pourquoi ?

    Incrédulité, quand à la véracité de ce qui est annoncé, non, mais certainement par autosatisfaction, je me contente de peu de choses, ou … paresse ?

    Un tout, certainement, une attitude, des mauvaises habitudes, une manière d’être, de faire … j’ai toujours fait comme ça ! Diront certains.

    Des milliers de chrétiens passeront leur pèlerinage terrestre, en ayant manqué bien des bénédictions, bien des grâces, qui étaient à leurs dispositions au trône de Grâce.

    Ayant la position d’enfant de Dieu, mais ne profitant des privilèges qui y sont attachés.

    Quelqu’un disait un jour :
    Les chrétiens ressemblent à un homme qui reçoit un chèque bancaire signé, en blanc (sans aucun montant), il peut y mettre la somme qu'il veut, et des encaissements du chèque, être à l'abri du besoin, pour le restant de ses jours.
    Mais, plutôt que d’aller l’encaisser à la banque, il va chez l’encadreur faire un merveilleux cadre, pour y mettre le chèque et le pendre au mur de son salon !

    Quel beau chèque, en blanc et signé, svp !
    Quel merveilleux donateur !

    L’homme termine sa vie terrestre, pauvre, misérable et dans la disette, mais avec un merveilleux chèque en blanc, et signé svp, accroché à son mur !
    Dans un beau cadre !

    Nombreux sont ceux d’entre nous, qui n’osent pas, n’y croient pas trop, doute même de la réalité des promesses : recevoir gratuitement, et de surcroit allez devant le trône de Dieu !

    Être comblé de toute grâce …

    Ne riez pas, regardez-vous, écoutez-vous … nombre de fois où vous avez douté, ou vous avez marché, comme enchainé, lié, par les soucis et les inquiétudes de la vie !

    Le Diable ne peut plus rien faire, pour nous empêcher à la fin de notre voyage, d’entrer dans la gloire des Fils de Dieu !

    Nous sommes, au bénéfice de la grâce, lavés dans le Précieux Sang de Jésus.
    Par contre, sur la terre, Satan, le Père du mensonge, peut nous séduire, à ne pas croire ce que la Bible dit !
    Nous faire douter de la Parole de Dieu, nous faire croire que nous en sommes toujours à la croix, que c’est notre bien !

    Nous bloquer dans les balbutiements de la vie chrétienne, rester des enfants spirituels attendant encore et toujours le « biberon » … attention un enfant doit être un jour un adulte responsable, s’il reste un enfant, c’est qu’il a un handicap !

    Tant que nous en restons là, nous ne sommes et ne pouvons être utiles dans le champ de Dieu, nous n'avons que peu d'impact sur notre génération, peu d'audace dans la manifestation de la foi et l'exercice de la piété, des assistés …

    « Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance.»

    Dieu veut que nous soyons, des chrétiens spirituels, adultes et forts, profitants des multiples grâces, en réserve pour nous, devant le trône de Dieu !
    « Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. » Hébreux 4: 16
    Car :
    « Aussi vrai que Dieu est fidèle,
    la parole que nous vous avons adressée n'a pas été oui et non.
    Car le Fils de Dieu, Jésus-Christ, qui a été prêché par nous au milieu de vous, par moi, et par Silvain, et par Timothée, n'a pas été oui et non, mais c'est oui qui a été en lui ; car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c'est en lui qu'est le oui ; c'est pourquoi encore l'Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Dieu.
    Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c'est Dieu, lequel nous a aussi marqués d'un sceau et a mis dans nos cœurs les arrhes de l'Esprit. »
    2 Corinthiens 1 : 18 -22

    Alors, Dieu ne sera plus seulement :
    « Notre Père qui est aux cieux… »
    Mais Il sera aussi :
    « Christ en vous, l'espérance de la gloire »

    Mon frère, ma Sœur, quelle différence lorsque nous prenons conscience de la présence, de la commune union, que nous avons avec notre Dieu trois fois Saint ; Père, Fils, Saint-Esprit !

    La Croix de Jésus, puissance pour nous qui sommes sauvés, le seul moyen qui nous a introduits dans la présence de Dieu.

    Le voile de séparation est déchiré, nous avons désormais un libre accès auprès du Père !

    Approchez-vous de lui, Pierre vivante, rejetée par les hommes,
    Mais choisie et précieuse devant Dieu
    1 Pierre 2:4

    Connaissez-vous l’histoire du contenu dans le contenant et du contenant dans le contenu ?

    Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous,
    demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.
    Jean 15:7

    Fraternellement en Jésus-Christ !

    Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, Afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, Pour être secourus dans nos besoins. Hébreux 4: 16

    Lors d'un culte du dimanche, le Frère, présidant la louange, intervient par une invitation à nous approcher de la croix, pour recevoir de Dieu... plein de bonnes choses !

    À ce moment, je suis interpelé par deux vérités fondamentales :

    La première : ce que la Bible appelle le rassemblement des saints ; si nous sommes présents à un culte d'adoration, il ne peut y avoir dans ce lieu que des saints en Jésus-Christ !
    Homme et femme ayant fait l'expérience de la nouvelle naissance !

    La deuxième : S'il en est ainsi pourquoi nous demander de nous approcher de la croix ?

    L'expérience de la croix est derrière moi, et je m'en souviens comme d'un jour glorieux, le plus grand jour de ma vie et j'ai dit : Oui, à Jésus, et non, au monde et à Satan, le jour où Jésus m'a fait sortir du marché des esclaves du péché et de la mort, jour glorieux où j'ai été régénéré, recréé, blanchi, justifié, déclaré comme n'ayant jamais commis de péchés, lavé dans le Précieux Sang de Jésus !

    Le jour où je suis devenu un homme nouveau, le Saint-Esprit m’a pris par la main pour me conduire à l’écart, et me rendre apte à servir le Dieu vivant, à avoir le privilège de devenir ouvrier avec Dieu !

    Tout cela grâce à Jésus, par Jésus, pour Jésus ! Alléluia !

    Donc, pourquoi m’inviter à m’approcher de la croix, pour recevoir ce que j’ai déjà reçu ?

    Le salut !

    Oui, je suis sauvé, si je meurs là, maintenant, je sais où je vais !
    -
    J’en profite pour te demander, lecteur, sais-tu où tu irais, si tu mourais aujourd’hui ?

    La Bible dit :
    Qu’il est donné à tous les hommes de mourir une fois…après quoi, le ciel ou l’enfer !

    À toi de répondre !

    Donc, pendant cet appel, je prends conscience que les chrétiens (dans le sens biblique) vont sortir de ce lieu n'ayant pas eu la bonne directive, le bon conseil, pour déguster les mets succulents préparés pour eux !

    « Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. »

    Oui, Chrétien, approche-toi du trône de Dieu pour recevoir la miséricorde, la grâce, le secours, la solution à tes besoins !

    Plus besoin d’aller pour ce qui te concerne, chrétien, à la croix de Golgotha !

    Que la croix soit pour toi un sujet de gloire et de Victoire !

    Une expérience vécue et qui n’est plus à vivre, si tu es, en et à Jésus-Christ !

    La croix représente pour nous le summum de l’amour de Dieu pour l’humanité entière, passée, présente et à venir !
    À la croix, nous déposons nos fardeaux, nos péchés passés, présents et à venir, toute notre vie au pied du Maitre !

    À la croix, je m'identifie en la mort, de Jésus, c'est pour moi qu'il meurt, à ma place, à cause de ma vie dissolue de péchés et de transgressions, de ma rébellion à l'égard de Dieu !

    Voilà ce qu’est l’expérience de la croix, le commencement, une mort et une résurrection, la ligne de départ, d’une vie nouvelle avec Dieu, un merveilleux voyage, dont le terme, est la vie éternelle dans la présence de Dieu !

    Par l’œuvre de la croix de Jésus, le trône de Dieu est devenu le trône de la grâce.

    Ce, qui était inaccessible, est devenu accessible, ce qui était impossible est devenu possible, pendant mon pèlerinage terrestre, il m'est accordé de pouvoir à tout moment, à chaque instant, d'entrer dans la présence de Dieu, de prendre à pleines mains, les diverses grâces dont je suis propriétaire, par adoption ; Jésus-Christ est devenu mon frère et je suis l’héritier du grand Roi ! dit le merveilleux cantique.

    Devant le trône !
    Dans la présence de Dieu !
    Jésus mon frère mon avocat !
    Héritier de Dieu ! Dieu mon Père !

    Un grand mystère, mais mystère qui nous est révélé par le Saint-Esprit qui habite en nous !
    Le Saint-Esprit en nous, sur nous, avec nous, quel merveilleux programme !

    « … Dieu a voulu faire connaitre quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l'espérance de la gloire » Colossiens 1:27

    Je me surprends souvent à n’utiliser qu’une partie infime des possibilités que m’offrent les différents programmes informatiques, mis à ma disposition, pourquoi ?

    Incrédulité, quand à la véracité de ce qui est annoncé, non, mais certainement par autosatisfaction, je me contente de peu de choses, ou … paresse ?

    Un tout, certainement, une attitude, des mauvaises habitudes, une manière d’être, de faire … j’ai toujours fait comme ça ! Diront certains.

    Des milliers de chrétiens passeront leur pèlerinage terrestre, en ayant manqué bien des bénédictions, bien des grâces, qui étaient à leurs dispositions au trône de Grâce.

    Ayant la position d’enfant de Dieu, mais ne profitant des privilèges qui y sont attachés.

    Quelqu’un disait un jour :
    Les chrétiens ressemblent à un homme qui reçoit un chèque bancaire signé, en blanc (sans aucun montant), il peut y mettre la somme qu'il veut, et des encaissements du chèque, être à l'abri du besoin, pour le restant de ses jours.
    Mais, plutôt que d’aller l’encaisser à la banque, il va chez l’encadreur faire un merveilleux cadre, pour y mettre le chèque et le pendre au mur de son salon !

    Quel beau chèque, en blanc et signé, svp !
    Quel merveilleux donateur !

    L’homme termine sa vie terrestre, pauvre, misérable et dans la disette, mais avec un merveilleux chèque en blanc, et signé svp, accroché à son mur !
    Dans un beau cadre !

    Nombreux sont ceux d’entre nous, qui n’osent pas, n’y croient pas trop, doute même de la réalité des promesses : recevoir gratuitement, et de surcroit allez devant le trône de Dieu !

    Être comblé de toute grâce …

    Ne riez pas, regardez-vous, écoutez-vous … nombre de fois où vous avez douté, ou vous avez marché, comme enchainé, lié, par les soucis et les inquiétudes de la vie !

    Le Diable ne peut plus rien faire, pour nous empêcher à la fin de notre voyage, d’entrer dans la gloire des Fils de Dieu !

    Nous sommes, au bénéfice de la grâce, lavés dans le Précieux Sang de Jésus.
    Par contre, sur la terre, Satan, le Père du mensonge, peut nous séduire, à ne pas croire ce que la Bible dit !
    Nous faire douter de la Parole de Dieu, nous faire croire que nous en sommes toujours à la croix, que c’est notre bien !

    Nous bloquer dans les balbutiements de la vie chrétienne, rester des enfants spirituels attendant encore et toujours le « biberon » … attention un enfant doit être un jour un adulte responsable, s’il reste un enfant, c’est qu’il a un handicap !

    Tant que nous en restons là, nous ne sommes et ne pouvons être utiles dans le champ de Dieu, nous n'avons que peu d'impact sur notre génération, peu d'audace dans la manifestation de la foi et l'exercice de la piété, des assistés …

    « Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance.»

    Dieu veut que nous soyons, des chrétiens spirituels, adultes et forts, profitants des multiples grâces, en réserve pour nous, devant le trône de Dieu !
    « Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. » Hébreux 4: 16
    Car :
    « Aussi vrai que Dieu est fidèle,
    la parole que nous vous avons adressée n'a pas été oui et non.
    Car le Fils de Dieu, Jésus-Christ, qui a été prêché par nous au milieu de vous, par moi, et par Silvain, et par Timothée, n'a pas été oui et non, mais c'est oui qui a été en lui ; car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c'est en lui qu'est le oui ; c'est pourquoi encore l'Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Dieu.
    Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c'est Dieu, lequel nous a aussi marqués d'un sceau et a mis dans nos cœurs les arrhes de l'Esprit. »
    2 Corinthiens 1 : 18 -22

    Alors, Dieu ne sera plus seulement :
    « Notre Père qui est aux cieux… »
    Mais Il sera aussi :
    « Christ en vous, l'espérance de la gloire »

    Mon frère, ma Sœur, quelle différence lorsque nous prenons conscience de la présence, de la commune union, que nous avons avec notre Dieu trois fois Saint ; Père, Fils, Saint-Esprit !

    La Croix de Jésus, puissance pour nous qui sommes sauvés, le seul moyen qui nous a introduits dans la présence de Dieu.

    Le voile de séparation est déchiré, nous avons désormais un libre accès auprès du Père !

    Approchez-vous de lui, Pierre vivante, rejetée par les hommes,
    Mais choisie et précieuse devant Dieu
    1 Pierre 2:4

    Connaissez-vous l’histoire du contenu dans le contenant et du contenant dans le contenu ?

    Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous,
    demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.
    Jean 15:7

    Fraternellement en Jésus-Christ !

  • Samedi 09/07/2016 &10/07/2016 grande campagne d'évangélisation à MOLENBEEK

    jean renaud.jpg

     

    Attention !


    A ne pas manquer :
    deux journées d’évangélisation et d’enseignement à MOLENBEEK, à ne pas manquer !

  • Jésus, la solution !

    compassion_jesus_radhanath_Swami.jpg

     

     

    Jésus, la solution ! 

    Évangile de Marc 5 :22-43 

    La vie nous réserve bien des plaisirs ; plaisir des yeux, parfum de fleurs, jouissance d’un instant et bonheur parfois bien éphémère.

    La vie nous réserve également sont lot de difficultés, de souffrances, contrariétés de toute sorte.

    Sans sombrer dans le pessimisme, combien d’hommes, de femmes, d’enfants souffrent chaque jour de faim, de soif, de nudité, de maladies, de catastrophes naturelles.

    Force de constater qu’il n’y a pas de solutions humaines, pas de portes de sortie, l’homme est impuissant, désarmé.

    Lorsque nous sommes frappés de plein fouet par ces évènements, quelle attitude adopter ?

    Quelle sera ma réaction ?

    Révolte, Colère, Découragement, quelle attitude adopter ? 

    Comment sortir indemne de ces situations ?

    La solitude, l’abandon, les difficultés financières, sociales, physique, spirituelle, affective…

    Comment sortir indemne ?

    Que dit la Bible par rapport à la souffrance de l’homme ? 

    Oui la réponse !

    Notre texte nous parle de Jaïrus, un des chefs de la synagogue… Jaïrus est un homme important, notable de son époque, une respectabilité incontestée, et pourtant la première chose qui me frappe dans le texte c’est qu’ayant aperçu Jésus il se jette à ses pieds…

    Pourquoi ?

    Il souffrait, sa fille était malade, elle se mourait, il lui fallait adresser à Jésus une instante prière ! 

    Une PRIÈRE ! 

    Jaïrus, reconnait la majesté de Jésus, il reconnait en Lui le Messie !

    Il s’humilie, devant tous, le peuple est là, rappelez-vous au verset 21 :

    « Jésus dans la barque regagna l’autre rive, où une grande foule s’assembla près de lui.
    Il était au bord de la mer. Alors vint un des chefs de la synagogue, nommé Jaïrus… »

    Jaïrus n’éprouve aucune honte, Il s’humilie, il se jette aux pieds du Seigneur, invoque l’intervention de Jésus par une fervente prière ;

    « Ma petite fille est à l’extrémité, viens, impose-lui les mains, afin qu’elle soit sauvée et qu’elle vive.

    Jaïrus souffrait, et peut importe les gens, sa « réputation » le quand dira-t-on ! 

    Je souffre !

    Jésus était la solution à sa souffrance !

    Dans le même texte… il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans… elle vint dans la foule par-derrière, et toucha son vêtement (de Jésus) 

    Pourquoi?

    Elle priait ! Elle PRIAIT !

    « Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie. »

    Elle avait entendu parler de Jésus, elle reconnait que Jésus est le grand Médecin, que Lui seul pourra l’aider, et c’est en rampant qu’elle s’approche du Seigneur !

    Cette femme souffrait, 

    « … Elle avait beaucoup souffert entre les mains de plusieurs médecins, elle avait dépensé tout ce qu’elle possédait, et elle n’avait éprouvé aucun soulagement, mais était allée plutôt en empirant » 

    Jésus était la solution à sa souffrance ! 

    Dans sa démarche de foi, Jaïrus rencontre de l’opposition, tout ne va pas toujours comme ont l’espère, parfois les situations semblent s’aggraver, voilà qu’on vient lui dire : 

    « Ta fille est morte ; pourquoi importuner davantage le maître ? » 

    Elle n’est plus malade, ma fille, elle est morte !

    La souffrance se fait plus intense, le désespoir s’ajoute à la souffrance, c’est fini ! Fini !

    Alors Jésus soutient la foi de Jaïrus : 

    « Ne crains pas, crois seulement… »

    « … Jeune fille, lève-toi, je te le dis.  Aussitôt la jeune fille se leva, et se mit à marcher; car elle avait douze ans. » v 41-42

     Gloire à Dieu !

    Rien n’est jamais fini avec Jésus !

    Notre Dieu ne brise pas le roseau qui est plié, il n’éteint pas le lumignon qui fume…

    Mais Il nous redresse, Il ranime la flamme, Il nous console, béni soit le Nom de Jésus ! 

    À la femme Jésus dit : 

    « Ma fille, ta foi t’a sauvée ; va en paix, et sois guérie de ton mal. »

    Il y a donc une réponse à nos souffrances, JÉSUS ! 

    Malheureusement la majorité des gens ne veulent pas de Jésus, tout, mais pas Jésus !

    Bouddha, Mahomet, le Pape et tous les saints de la terre et les autres, mais surtout pas Jésus !

    Surtout pas !

    Près à faire tous les pèlerinages de la planète, mais une prière à Jésus-Christ, jamais !

    Parfois je suis effaré de ce qu’on arrive à faire faire aux gens, les choses les plus absurdes, des trucs de dingues ou ce qu’on arrive à leur faire croire, époustouflant, à vous couper le souffle !

    Mais Dieu ? Non !

    Tous les dieux de la terre et de la galaxie, mais Jésus-Christ, non !
    C’est bon pour les vieilles ou pour les enfants et encore, les enfants, c’est mieux la magie ou la sorcellerie, ils sont plus calmes quand ils regardent des dessins animés ou jouent à la xbox, dans lesquels ont tue 150 personnes à la seconde !

    Vos voisins, racontez ce que vous voulez à la majorité de vos voisins, les plus grandes bêtises de la terre, il n’y a pas de problème, ils feront même semblant de vous écoutez, tiens-vous pouvez même leur raconter vos misères… mais parler leur de Jésus, bizarrement ils vont se souvenir d’avoir laisse le gaz allumé !

    Regarder les visages changer, ils en attrapent des coliques !

    Vous voulez la paix avec vos voisins ? Ne leur parlez jamais de Jésus !

     

    Jésus dit : « … vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! »

    Conscients, volontaires, réfléchis, les hommes refusent de venir à Dieu !

    Préférant : voyants, cartomanciennes, gourous, et j’en passe, pas de place, pour Jésus !

    Les gens sont prêts à dépenser des milliers d’euros, mais surtout ne jamais faire une démarche, qui leur couterait de s’humilier devant le Créateur !

    Non, jamais, tout, mais pas ça !

    Plutôt mourir que de demander pardon à Dieu !

    Devant la mort, orgueilleux, la majorité refuse la grâce qui leur est offerte en Jésus, il en est comme des deux brigands crucifiés avec Jésus, l’un se moque et refuse la grâce !

    « L’un des malfaiteurs crucifiés l’injuriait, disant : N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous ! Luc 23:39 »

    Heureusement certain sont lucide, font le bon choix, réaliste et humble pour reconnaître leur limitation, comme l’autre brigand qui 
    « … le reprenait, et disait : Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation ? Pour nous, c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes ; mais celui-ci n’a rien fait de mal. Et il dit à Jésus : souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne.  Jésus lui répondit : Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. »

    Certains diront : il est mort quand même !
    C’est vrai, mais il est mort en paix, assuré d’une vie meilleure avec Jésus !

    Une belle sortie, il avait mené une vie de débauche, il rentre maintenant dans une vie nouvelle avec Jésus !
    Pardonné de ses péchés.

    Je suis heureux de savoir que ma sortie sera semblable à celle du brigand repentant !

    « Je te le dis en vérité, Alain, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis » 

    OUI, nous pouvons sortir indemnes de nos calamités, de nos catastrophes… comment ?  
    En s’approchant de Jésus avec humilité dans la prière et l’attente dans la paix de jours meilleurs !
    Lorsque mon Grand père paternel, Chrétien, mourait des suites de la guerre, comme prisonnier, mon Grand Père, avait appelé ma grand-mère, pour lui dire quelques instants avant de mourir : « Ma ! Comme c’est beau, comme c’est beau… le ciel est ouvert, nous nous reverrons bientôt » un Chrétien quittait ce monde, avec la vie éternelle, comme c’est beau !

    Le même jour mourait à l’étage du dessus, un homme sans Dieu, il hurlait de peur ! Insultait Dieu ! Mourant dans d’horribles souffrances, qui préfiguraient les souffrances de l’enfer à venir !

    Oui il y a une solution à notre souffrance, une solution pour l’éternité, Jésus !

    Voilà, à vous de choisir, avec Jésus, ou sans Jésus, la vie ou la mort !

    Sortir indemne, grandit de nos épreuves ou porter pour toujours le fardeau de notre misère et de nos limitations, incapables de sauver quoi que ce soit et qui que ce soit…

    La médecine à fait d’énorme progrès, Dieu bénit la médecine et les médecins, mais qu’est-ce qui a réellement changé ?

    Les gens sont prêts à retourner la terre, et même la lune s’ils le pouvaient, rien ne changera.

    Tous les hommes marchent vers le tombeau, après quoi… vient le jugement !

    Que vas-tu choisir ? 

    Pour moi, dans mes problèmes, j’ai prié : L’Éternel entend, quand je crie à lui !

    Dans mon chagrin j’ai prié : Car l’Éternel entend la voix de mes larmes !

    Dans mes limitations je me suis humilié sous la toute puissante main de Dieu !

    Et Dieu m’a élevé au temps convenable !

    Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, Et il le sauve de toutes ses détresses. 

    OUI, il y a une solution à vos souffrances, à vos problèmes, à vos malheurs, car  

    Jésus dit :

    Je suis le chemin, la vérité, et la vie.